CELI - Compte d'épargne libre d'impôt : Ce que vous devez savoir | Milesopedia
Jusqu'à 60 000 points Scène+ !
tfsa

Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) : Tout ce que vous devez savoir

En bref Voici tout ce que vous devez savoir sur le compte d'épargne libre d'impôt (CELI) au Canada. Une excellente façon d'économiser de l'argent.

Ah, 2022. Comme pour toute nouvelle année, il s’agit de rafraîchir tous nos objectifs, nos rêves et nos aspirations. Pour beaucoup d’entre nous, nous voulons faire une différence dans notre situation financière. Peut-être aimerions-nous gagner plus d’argent, investir, ou même épargner. Des connaissances financières de base nous aideront à atteindre nos objectifs et à prendre des décisions plus judicieuses cette année.

Alors, quel outil nous aidera à faire fructifier notre argent, si l’on ose dire, en franchise d’impôt ? Cet article traite du compte d’épargne libre d’impôt (CELI ) et de tout ce que vous devez savoir pour tirer le meilleur parti de votre 2022.

Qu'est-ce qu'un CELI ?

Le CELI est tout simplement un compte d’épargne enregistré qui permet aux Canadiens de 18 ans ou plus de retirer, de cotiser et d’effectuer des placements dans le compte, sans payer d’impôt.

Introduit par le gouvernement fédéral en 2009, le compte CELI a été conçu pour permettre aux personnes admissibles de mieux atteindre leurs objectifs d’épargne en mettant de l’argent de côté tout au long de leur vie.

Mettons les choses au clair : bien qu’il s’agisse techniquement d’un compte d’épargne, le CELI, aux yeux de nombreux professionnels de la finance, porte un nom incorrect. Il devrait s’appeler le compte de placement libre d’impôt, car vous pouvez gagner des intérêts, des dividendes et des gains en capital en franchise d’impôt dans le CELI. Croyez-vous qu’on peut en toucher un mot à M. Trudeau ?

Comment fonctionnent les droits de cotisation au CELI

Bien que le CELI vous permette de gagner de l’argent en franchise d’impôt, il existe des limites au montant que vous pouvez placer dans votre CELI chaque année. Il ne faut pas confondre cela avec ce que vous pouvez gagner une fois que votre argent est investi. Il n’y a aucune limite à la croissance de votre CELI, ce qui en fait un excellent outil de constitution de patrimoine.

Le graphique ci-dessous donne un aperçu des droits de cotisation au CELI au cours des 14 dernières années :

Plafond de cotisation au CELI par année

Année Droits de cotisation au CELI
2009 $5,000
2010 $5,000
2011 $5,000
2012 $5,000
2013 $5,500
2014 $5,500
2015 $10,000
2016 $5,500
2017 $5,500
2018 $5,500
2019 $6,000
2020 $6,000
2021 $6,000
2022 $6,000

Le plafond de cotisation au CELI en 2022 est de 6 000 $. Ce qui est merveilleux avec le droit de contribution, c’est que tout droit non utilisé est reporté sur la nouvelle année. Par conséquent, vous pourriez avoir un plafond de cotisation au CELI de 81 500 $ depuis l’ouverture du compte si vous n’avez jamais cotisé de votre vie auparavant et si vous avez satisfait aux critères d’admissibilité pendant cette période. L’admissibilité de base au CELI est la suivante :

  • Vous avez eu 18 ans ou plus en 2009
  • Vous disposez d’un numéro d’assurance sociale (NAS) valide
  • vous êtes un résident du Canada

Vous devez connaître votre plafond de cotisation au CELI et éviter de le dépasser au cours de l’année civile suivante, généralement le 1er janvier. Une contribution excessive peut entraîner des pénalités financières importantes. Chaque mois où vous cotisez en trop à votre compte CELI, vous payez des frais de 1 % par mois. Par exemple, si vous avez dépensé 3 000 $ en cotisations excédentaires, vous payez 30 $ chaque mois où le montant excédentaire reste sur votre compte.

Pour en savoir plus sur vos droits de cotisation au CELI, vous pouvez visiter le site Web de l’ARC et vous connecter à votre compte pour obtenir plus d’informations. Vous pouvez également les appeler au 1-800-267-6999.

Retraits du CELI

Les retraits du CELI peuvent être effectués à tout moment de l’année. Lorsque vous retirez des fonds de votre CELI, cela ne réduit pas le nombre de cotisations que vous avez versées pour l’année. Le montant que vous retirez peut être remis dans votre marge de cotisation au compte d’épargne libre d’impôt au début de l’année suivante.

N’oubliez pas : vous devez savoir de combien de droits de contribution vous disposez. Si vous décidez de réaffecter les fonds retirés à votre CELI, vous ne pouvez cotiser à nouveau que s’il y a suffisamment de droits disponibles. Sinon, vous serez soumis à l’impôt de 1 % sur tout montant excédentaire.

Investir avec son CELI

Comme il s’agit d’un compte enregistré, il existe une gamme de différents types de placements que vous pouvez détenir dans votre CELI. Voici quelques placements admissibles au CELI:

  • Espèces
  • Certificats de placement garantis
  • Obligations
  • Actions
  • Fonds négociés en bourse
  • Fonds communs de placement
  • Options

Lorsque vous décidez d’ouvrir un CELI, ces placements doivent correspondre à vos objectifs financiers et à votre tolérance au risque. En fonction de vos connaissances et de votre niveau de littératie financière, vous pouvez utiliser le CELI autogéré ou faire appel à un conseiller.

CELI autogéré

Un CELI autogéré est avantageux pour l’investisseur informé et confiant. Vous minimisez les frais encourus sur votre compte, vous avez beaucoup plus de contrôle et vous pouvez voir des gains incroyables sur la durée de vie de votre investissement. En bref, vous n’êtes pas limité dans vos avoirs, et la croissance de votre compte est vraiment illimitée.

Les défis : De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités. Les CELI autogérés doivent supporter les pertes. La gestion de votre portefeuille sera entièrement à votre charge. Cela ne veut pas dire que vous ne devriez pas le faire, mais il est essentiel de connaître les risques avant de vous lancer.

Le nom du jeu est le temps sur le marché, pas le timing du marché ! Suivez donc vos investissements, faites des recherches et assurez-vous de changer de cap si nécessaire.

Conseiller

Si vous croyez en l’approche passive de l’investissement, vous pouvez envisager de confier à un conseiller la gestion des placements de votre compte CELI. Vous pouvez le faire par l’intermédiaire d’une maison de courtage, d’une banque ou d’un robo-advisor comme Wealth Simple pour gérer votre compte d’épargne libre d’impôt. L’avantage de cette option est que vous n’êtes pas confronté au quotidien qui peut accompagner ce type de compte. Si vous investissez à long terme, cela peut être une stratégie rentable tout en travaillant sur certains de vos autres objectifs financiers.

Défis : Il y a des frais associés à la gestion de vos comptes et de vos investissements par d’autres personnes. Au Canada, les frais moyens liés au ratio des frais de gestion (RFG) se situent approximativement entre 2,23 et 2,53 %. Alors, imaginez que vous fassiez un gain de 12 % sur vos investissements. Si l’on tient compte du RFG, vous obtiendrez un rendement d’environ 9 % au bout du compte.

Quand payez-vous l'impôt sur un CELI ?

Vous vous demandez peut-être : « Je croyais que le CELI était non imposable. Pourquoi cette section serait-elle importante ou pertinente ?? » Malheureusement, il y a des cas où un titulaire de CELI peut encourir des impôts.

Dans la plupart des cas, les placements effectués dans le cadre du CELI ne sont pas soumis à l’impôt, que ce soit pendant qu’ils sont détenus dans le compte ou lors de leur retrait. Le premier cas d’imposition a déjà été abordé. Si vous cotisez trop à votre CELI, vous devrez payer un impôt de 1 % sur les cotisations excédentaires.

Contributions des non-résidents

Les cotisations des non-résidents constituent un autre cas où vous devrez payer des impôts. Par exemple, si vous avez versé des cotisations en tant que non-résident du Canada, vous serez soumis à un impôt de 1 % par mois sur ces cotisations.

La différence entre cet impôt et celui d’un résident canadien qui cotise trop est que le retrait de tout montant excédentaire par rapport à votre plafond de cotisation peut réduire l’impôt à payer, alors que, dans le cas du non-résident, le montant total des cotisations des non-résidents doit être retiré pour que l’impôt ne s’applique plus.

Pour en savoir plus sur les impôts sur le compte d’épargne libre d’impôt, visitez le site Web du gouvernement du Canada .

Événements de la vie du CELI

Aussi inconfortable que cela puisse être, en cas de décès prématuré, certaines choses doivent être prises en compte en ce qui concerne votre compte CELI. Note : les implications fiscales peuvent varier en fonction des éléments suivants :

  • Type deCELI
  • Le type de bénéficiaire(s)
  • Revenus perçus après le décès
  • Durée de versement des montants aux bénéficiaires après le décès du titulaire du CELI

Si un titulaire de CELI décède et laisse un bénéficiaire, le CELI ira directement au bénéficiaire en nom. Il peut s’agir d’un conjoint de fait, d’un époux, d’enfants ou de membres de la famille. Si, après le décès, un revenu est gagné sur le compte, il sera protégé de tout impôt et fonctionnera comme un CELI est conçu pour fonctionner.

Une imposition possible peut survenir s’il y a un excédent CELI dans le CELI du titulaire décédé. Le montant excédentaire sera soumis à la taxe de 1% par mois.

Pour en savoir plus sur l’imposition du CELI au décès, consultez la page Web du gouvernement du Canada.

Partage d'un compte CELI avec un époux ou un conjoint de fait

Les gens posent souvent la question suivante : » Puis-je avoir un CELI conjoint ? « . Malheureusement, le CELI ne peut être ouvert que par une seule personne. Vous pouvez toutefois travailler avec des alternatives qui peuvent agir comme un « CELI conjoint » à certains égards. Certaines options comprennent :

1. Désignez votre époux ou conjoint de fait comme bénéficiaire

Non seulement vous évitez ainsi des tracas administratifs inutiles à votre décès, mais vous pouvez également transférer votre CELI à votre époux ou conjoint de fait lorsqu’il est inscrit comme titulaire successeur.

2. Donnez-leur de l'argent

Si votre époux ou conjoint de fait n’a pas utilisé le montant de sa cotisation, vous pouvez lui donner de l’argent pour qu’il profite pleinement de ce véhicule financier. Le travail d’équipe permet de réaliser le rêve !

Conclusion

Si vous répondez aux critères d’admissibilité, vous pouvez ouvrir un compte d’épargne libre d’impôt dans pratiquement toutes les institutions financières du Canada. Pour que vous puissiez démarrer votre 2022 du bon pied, des banques aux plateformes en ligne. Le plus intéressant, c’est qu’il n’y a pas de limite au nombre de CELI que vous pouvez ouvrir ; il suffit de s’inscrire et d’éviter de dépasser le plafond de cotisation.

Allez-vous faire ce changement aujourd’hui ? Faites-le nous savoir dans le groupe Facebook!

Venez discuter de ce sujet dans notre groupe Facebook!

Lectures conseillées