Revue de Presse

Vous êtes journaliste ? Vous souhaiteriez nous poser des questions ? N’hésitez pas à nous contacter sur media@milesopedia.com !

Presse écrite

Septembre 2015

Grnade enquête sur les cartes de crédit

Rémi Leroux, Protégez-vous

Protégez-vous a réalisé une grande enquête annuelle sur 70 programmes de fidélité de cartes de crédit. L’article dans lequel apparait milesopedia est accessible aux abonnés:

Surnommé « Monsieur Miles » par ses amis, Jean-Maximilien Voisine est un chasseur de points.

Constatant que les détails des programmes de fidélité des cartes de crédit étaient souvent en anglais, il a créé, à l’été 2015, le site MilesOpedia pour aider les Québécois à comprendre et à optimiser leur « patrimoine de points et de miles », que la plupart des consommateurs accumulent sans trop savoir quoi en faire.

Car choisir une carte de crédit en vue d’en tirer des récompenses n’est pas une mince affaire. « Il y a un manque évident d’éducation sur les programmes de loyauté », constate-t-il, mentionnant les quelque 500 internautes qui visitent son site chaque jour, à la recherche de conseils et d’informations.

12 mai 2016

Les ressources utiles pour les voyageurs

Rémi Leroux, Protégez-vous

Protégez-vous a répertorié plus de 50 ressources utiles pour les voyageurs québécois. milesopedia en fait évidemment partie!

Pour consulter cet article, c’est par ici!

23 mai 2017

Voyager avec ses points, c’est possible !

Maxime Trudel, Journal de Montréal

Maxime Trudel a publié un article dans le Journal de Montréal ayant pour thème “Voyager avec ses points, c’est possible“:

Un voyage «gratuit» se planifie en sélectionnant la bonne carte. La meilleure manière d’accumuler des milles demeure les généreux bonus de souscription des principales cartes. Lorsqu’en promotion, vous pouvez parfois avoir accès à un vol gratuit dès vos premiers achats, ce qui vous demanderait sinon de dépenser des dizaines de milliers de dollars.

(…)si l’idée de voyager à peu de frais vous allume, commencez par vous informer sur le sujet. Au Québec, le site milesopedia.com et le groupe Facebook qui s’y rattache représentent la source d’information la plus complète sur les différentes cartes offertes en plus de vous permettre d’échanger des trucs avec d’autres voyageurs. Bon voyage!

21 août 2018
Turbulence en vue pour les membres Aéroplan

Philippe Orfali, 24H / Journal de Montréal

Dans le Journal de Montréal et dans 24H, le journaliste Philippe Orfali écrit le 22/08/2018 au sujet d’Aéroplan dans un article : Turbulence en vue pour les membres Aéroplan:

« Si elle se concrétise, la transaction produira le meilleur scénario possible pour les actionnaires d’Aimia ainsi que pour les membres », affirme le PDG d’Air Canada, Calin Rovinescu. « Elle permettra la transition harmonieuse des points Aéroplan vers le nouveau programme de fidélisation d’Air Canada, ainsi que la protection des points. »

Mais pour Jean-Maximilien Voisine, du média spécialisé Milesopedia, cela constitue probablement une mauvaise nouvelle pour les membres du programme:

« Le consortium va acquérir […] une énorme dette de 1,9 milliard $, valeur de tous les milles Aéroplan actuellement en circulation. Nul doute qu’il cherchera à se rattraper en dévaluant le programme », estime-t-il.

19 juin 2017

Finalement, AIR MILES a-t-il tenu ses promesses?

Rémi Leroux, Protégez-vous

Dans son édition de Juillet 2017, Protégez-vous s’est intéressé aux avancées relatives au programme de fidélité AIR MILES dans un article intitulé: Finalement, AIR MILES a-t-il tenu ses promesses? Milesopedia a été interviewé pour l’occasion. Nous vous invitons à retrouver l’interview complète dans le magazine de juillet 2017!

Jean-Maximilien Voisine, fondateur de milesopedia.com, un site québécois spécialisé dans les programmes de fidélité, estime pour sa part que la campagne de séduction est loin d’être gagnée. « Il ne faut pas se leurrer : Air Miles est dans une position très délicate, position dans laquelle LoyaltyOne s’est mise toute seule au cours des derniers mois. » La société, affirme-t-il, a encore du travail à faire pour regagner la confiance de ses adhérents.

Une stratégie qui pourrait vite montrer ses limites si les milles en venaient à être dévalués, croit Matthieu Guyonnet-Duluc, blogueur pour le site milesopedia.com : « LoyaltyOne pourrait choisir de modifier le programme en diminuant la valeur des milles afin de compenser les pertes financières qui pèsent sur sa rentabilité. » L’annulation de la politique d’expiration des milles en 2016 a fait perdre environ 200 millions de dollars à LoyaltyOne, puisque les adhérents auront finalement la possibilité d’utiliser leurs milles qui étaient censés expirer.

Jean-Maximilien Voisine estime qu’Air Miles aurait plutôt intérêt à simplifier son fonctionnement, par exemple en éliminant la distinction entre les systèmes de récompenses Rêves et Argent ou, à défaut, en permettant aux consommateurs de faire migrer librement les milles de leur compte Rêves vers leur compte Argent – et inversement.

08 août 2018

Un rayon de soleil pour les membres d’Aéroplan

Stéphanie Grammond, journaliste à La Presse +

L’entente (ndlr: entre Aéroplan et Air Transat) est une très belle occasion de croissance pour Transat, m’a certifié Benoit Poirier, analyste financier chez Desjardins.

Elle est aussi un atout pour les consommateurs, m’a assuré le chasseur de milles Jean-Maximilien Voisine, auteur du site web Milesopedia.com.

22 août 2018
Annulez le divorce ! (Air Canada / Aéroplan)

Stéphanie Grammond, journaliste à La Presse +

Pour les membres d’Aéroplan, l’incertitude persiste. Eux qui avaient la certitude que le programme ne changerait pas d’ici 2020 se demandent maintenant si Air Canada apportera des modifications dès que la transaction sera bouclée, l’automne prochain.

« Que va-t-il se passer ? Est-ce qu’ils vont toucher aux grilles tarifaires ? Est-ce qu’ils vont toucher à la valeur des milles ? On ne sait pas trop. Et c’est ce qui m’inquiète un petit peu », m’a confié Jean-Maximilien Voisine, fondateur de Milesopedia, un site web qui se spécialise dans l’analyse des programmes de fidélité et des cartes de crédit.

De son côté, l’analyste financier Adam Shine, de la Financière Banque Nationale, n’est « pas convaincu que le nouveau programme de fidélisation sera aussi généreux que l’ancien Aéroplan », d’après une note rédigée hier.

Alors, quel est le meilleur moyen d’utiliser ses milles ? Surtout pas en les échangeant contre de la marchandise ou des cartes-cadeaux, répond M. Voisine.

Avec 15 000 milles, vous ne recevrez qu’une centaine de dollars en carte-cadeau, tandis que vous pouvez obtenir l’équivalent de 800 $ en utilisant vos milles pour acheter un vol court-courrier (ex. : Îles-de-la-Madeleine).

Mais il faut se méfier des surcharges imposées par Air Canada qui réduisent par la bande la valeur de vos milles. Pour l’Europe, les surcharges peuvent être aussi élevées qu’un vol payé comptant avec un transporteur au rabais. Autant dire que vos milles n’ont aucune valeur !

Heureusement, Aéroplan donne accès à d’autres transporteurs membres de Star Alliance, dont une vingtaine n’imposent pas de surcharge (ex. : Swiss, United, Air China, Singapore Airlines, Scandinavian Airlines).

On peut aussi esquiver les surcharges en transitant par l’aéroport de Plattsburgh ou de Burlington.

« Vous ne payerez que 7 $ par trajet. Ça vaut le coût, surtout pour les familles nombreuses », estime M. Voisine.

Les grands voyageurs qui ont accumulé beaucoup de points peuvent aussi songer à un « mini-tour du monde ». Pour à peine 90 000 milles, il est possible de réserver un vol à l’autre bout de la planète (ex. : Singapour) avec un arrêt à l’aller (ex. : en Europe) et un autre au retour (ex. : au Japon ou aux États-Unis).

Septembre 2015
Devenez un chasseur de milles

Claudine Hébert, Les Affaires Plus

Jean-Maximilien Voisine (…) traverse aisément l’Atlantique deux fois par année et visite l’Asie autant de fois sans grever son budget. Sa formule? Il est un chasseur de milles, un credit card churner, comme on les appelle en anglais. Un brasseur de cartes, si vous préférez.

Grâce à divers stratagèmes dont ils usent avec leurs cartes de crédit, sa conjointe et lui parviennent à accumuler 400 000 points et milles chaque année. En quatre ans, dit-il, son porte-monnaie a vu défiler 25 cartes de crédit différentes. Des cartes sans frais annuels pour la plupart, ou exonérées de frais pendant la première année.

« J’ai conservé ces cartes juste assez longtemps pour obtenir leurs primes de bienvenue et leurs primes de parrainage avant de fermer le compte pour éviter les frais annuels», explique ce consommateur averti.

Jean-Maximilien lance ces jours-ci un blogue, milesopedia.com. Ce sera le tout premier site francophone à traiter des stratégies qui permettent d’accélérer l’accumulation de points et de milles des divers programmes de fidélisation (cartes de crédit, hôtels, transporteurs aériens, etc.) offerts sur le marché. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, sa cote de crédit ne s’en porte pas plus mal. Elle est même excellente. (…)

Justement, Jean-Maximilien Voisine, à l’instar de 70% des consommateurs canadiens, paie ses soldes rubis sur l’ongle, tous les mois. À moins d’être millionnaires ou d’utiliser sa ou ses cartes de crédit à des fins d’entreprise, très peu de gens au pays franchissent le cap des 300 000 points par an grâce à des astuces et des stratagèmes.

22 août 2018

Le tour du monde en 80 000 milles

Virginie Landry, Métro

13 mai 2018

10 trésors cachés de vos cartes de crédit

Stéphanie Grammond, journaliste à La Presse +

J’ai répertorié une dizaine de ces petits bonbons avec l’aide de Jean-Maximilien Voisine, du site web d’analyse de programmes de fidélité Milesopedia.

Valises, sélection de sièges et stationnement / salons d’aéroports / coupe-file / Sus aux frais de change / Du luxe à l’hôtel / Assurances…

8 octobre 2016
Maîtrisez la chasse aux remises et aux récompenses

Claudine Hébert, Les Affaires

« Les chasseurs de remises et de récompenses doivent être disciplinés pour que les retours d’argent ne s’envolent pas en frais de retard », indique Jean-Maximilien Voisine, fondateur du site et blogue Milesopedia. Ce site francophone est un des rares au Québec à traiter des avantages de la chasse aux milles dans l’univers des cartes de crédit. Les travailleurs autonomes qui cumulent de nombreuses dépenses et les grands voyageurs sont parmi les consommateurs les plus choyés par les multiples offres des cartes de crédit, soutient Jean-Maximilien Voisine.

N’hésitez pas à sélectionner des cartes de crédit de concurrents de votre institution financière. Si vos dépenses courantes sont importantes, négociez une exemption de frais annuels, suggère Jean-Maximilien Voisine. « Si la réponse est négative, annulez votre carte avant la date d’anniversaire et recherchez-en une autre sans frais annuels », poursuit-il.

Et votre dossier de crédit dans tout ça ?

Tant que le solde de vos cartes de crédit est payé en totalité chaque mois, la multiplication de cartes ne nuit pas en soi à votre dossier de crédit, maintient Jean-Maximilien Voisine. Ce dernier a possédé plus de 30 cartes de crédit différentes au cours des cinq dernières années sans que son dossier de crédit ne soit entaché.

Payer le solde de ses cartes quelques jours à l’avance et limiter l’utilisation de son crédit à 30 % du total de l’ensemble des limites consenties constituent des facteurs qui améliorent le score de crédit.

Télévision

Le chroniqueur et spécialiste en marketing numérique Maxime Trudel a réalisé une entrevue à LCN de TVA ayant pour objet “Voyager avec ses points: des trucs pour y arriver” (Chronique “Dans vos poches”).

Il y fait mention notamment de milesopedia comme la seule référence franco-canadienne pour apprendre et s’informer sur les programmes de fidélité.

Pour les utiliser, plus vous êtes flexible, quand on parle de voyage, dans vos dates, dans vos destinations, c’est plus facile parce que tous les vols ne sont pas disponibles et il y a un certain nombre de sièges limité qui est disponible pour les gens qui veulent acheter avec leurs points», ajoute Maxime Trudel qui recommande aussi de s’y prendre à l’avance.

L’expert en marketing numérique suggère aussi de s’informer au sujet des différents programmes, car il est parfois possible de transférer les points de l’un vers l’autre.

«Il faut jouer un peu avec ça, mais il y a moyen de s’offrir de belles vacances, à peu de frais peu importe où dans le monde», conclut Maxime Trudel, expliquant que certains sites Internet comme Milesopedia aident les gens à y voir plus clair et à tirer le maximum de leur programme de fidélité.

22 août 2018

Acquisition d’Aéroplan par Air Canada

Jean-Maximilien Voisine, RDI Économie

[video src="https://milesopedia.com/wp-content/uploads/2018/08/acquisition-aeroplan-RDI-Economie-20180821.mp4" /]

08 août 2018

Partenariat Aéroplan – Air Transat

Jean-Maximilien Voisine, RDI

[video src="https://milesopedia.com/wp-content/uploads/2018/08/intervention%20RDI%20-%20aeroplan%20-%20air%20transat.mp4" /]

Radios

14 août 2018

La science complexe mais accessible des programmes de milles aériens

Stéphan Bureau, Ici Première – Médium Large

Maurice Jean utilise de 15 à 20 cartes de crédit différentes pour accumuler des points de voyage. Il estime qu’avec moins de 40 000$ d’achats par année, on peut obtenir 10 % de retour en points utilisable.

En compagnie de Stéphanie Grammond, chroniqueuse en consommation, et de Jean-Maximilien Voisine, expert en programmes de fidélité, il discute avec Stéphan Bureau des bonnes stratégies à adopter dans l’accumulation de milles.

22 septembre 2015

Programmes de fidélisation: comment en profiter

Jean-Maximilien Voisine, Ici Radio-Canada

Web