Famille Investissements REER CELIAPP CELI

Investissements : Quelle est la différence entre un REER, un CELIAPP et un CELI ?

En bref Il existe de nombreux régimes enregistrés d'épargne au Canada, notamment le REER, le CELIAPP et le CELI. Dans cet article, découvrez leurs différences et leurs avantages pour être en mesure de choisir celui qui correspond à vos besoins.

Cette publication est également disponible en : EN

Les Canadiens ont la possibilité d’épargner et d’investir leur argent dans plusieurs régimes enregistrés comme le Régime enregistré d’épargne-retraite (REER), le Compte d’épargne libre d’impôt pour l’achat d’une première propriété (CELIAPP) et compte d’épargne libre d’impôt (CELI). Mais, quelles sont leurs différences ? Comment choisir le bon régime d’épargne ?

Comme il s’agit de finances personnelles, choisir le bon régime d’épargne dépend de votre situation personnelle et financière, de vos besoins et de vos objectifs d’épargne. Vous pourriez en choisir un pour planifier votre retraite (REER) ou l’autre pour épargner pour vos projets à court terme (CELI). Vous pourriez aussi en choisir un pour épargner pour l’achat d’une première maison, voire deux régimes différents pour le même objectif (RAP et CELIAPP). Lequel de ces régimes d’épargne vous permettra d’obtenir un remboursement d’impôt et d’optimiser votre fiscalité ?

Bref, explorons leurs différences et apprenons quand utiliser ces régimes d’épargne.

Tableau comparatif

Tout d’abord, voici un tableau comparatif des régimes enregistrés d’épargne suivant : REER, CELIAPP et CELI.

  REER CELIAPP CELI
Date de création 1957 2023 2009
Objectif principal Financer sa retraite Acheter une première propriété Projets à courts, moyens ou longs termes
Objectifs secondaires

Acheter une première maison (RAP)

Financer des études (REEP)

S.O. S.O.
Critères d’admissibilité Résident canadien ayant un revenu Résident canadien âgé d’au moins 18 ans et acheteur d’une première propriété Résident canadien âgé d’au moins 18 ans
Plafond de cotisation 18 % du revenu imposable de l’année précédente, jusqu’au plafond de cotisation (30 780 $ pour 2023) 8 000 $ par année (maximum de 40 000 $ à vie) 7 000 $ en 2024 jusqu’au plafond de cotisation cumulé depuis l’âge de 18 ans (maximum de 95 000 $ en 2024)
Cotisations déductibles d’impôt Oui Oui Non
Déductions d’impôt reportables dans le futur Oui Oui Non
Date limite pour les cotisations 29 février 2024 (pour l’année d’imposition 2023) 31 décembre 2024 (pour l’année d’imposition 2024) 31 décembre 2024 (pour l’année d’imposition 2024)
Cotisations inutilisées reportables à l’année suivantes Oui Oui Oui
Limite pour le rattrapage des cotisations Non Oui (une année de rattrapage à la fois) Non
Retrait maximum Aucune limite, sauf pour le RAP (35 000 $) et le REEP (20 000 $) Aucune limite (cotisations + rendement) Aucune limite
Retraits imposables Oui, sauf dans le cadre d’un RAP ou d’un REEP Non (pour l’achat d’une première propriété admissible) Non
Retraits remboursables pour l’achat d’une première propriété Oui (sur 15 ans) Non Non
Âge maximal ou fermeture du compte 71 ans 71 ans ou 15e année du CELIAPP ou l’année suivant le 1er retrait admissible S.O.
  En savoir plus sur le REER En savoir plus sur le CELIAPP En savoir plus sur le CELI

Maintenant, voici plus d’informations pour chacun de ces régimes enregistrés d’épargne.

Qu'est-ce qu'un régime enregistré d'épargne-retraite (REER) ?

Le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) est un compte d’épargne enregistré qui permet aux Canadiens d’épargner pour leur retraite. Les revenus provenant d’un REER ou d’un FERR viendront compléter les rentes de l’état comme le Régime de rentes du Québec (RRQ), Régime de pensions du Canada (RPC) et pension de la Sécurité de la vieillesse (SV).

Les revenus générés dans le REER sont exempts d’impôts tant que les fonds demeurent dans le régime.

Les cotisations versées au REER permettent d’obtenir un remboursement d’impôt. Mais, aussi, d’avoir accès ou d’augmenter les sommes reçues de programmes sociaux comme les allocations pour enfants et le supplément de revenu garanti (SRG).

L’année de vos 71 ans (au plus tard), votre REER devra être transféré en FERR (fonds enregistré de revenu de retraite). Les retraits d’un REER ou d’un FERR sont imposables. Cependant, votre taux d’imposition à la retraite devrait être inférieur à votre taux d’imposition lorsque vous êtes sur le marché du travail.

Le REER peut aussi être utilisé pour l’achat d’une première maison ou pour faire un retour aux études :

  • Régime d’accession à la propriété (RAP) : Ce programme pour permet de retirer jusqu’à 35 000 $ de votre REER pour acheter ou construire une habitation admissible. Le RAP doit être remboursé sur une période de 15 ans qui commence deux ans après l’année où vous avez retiré les sommes.
  • Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP) : Ce programme vous permet de retirer jusqu’à 20 000 $ de votre REER pour financer une formation admissible ou un retour aux études. Le REEP doit être remboursé sur une période de 10 ans.

Voici les éléments clés du REER :

  • Objectif : épargner à l’abri de l’impôt pour la retraite, acheter une première maison (RAP) ou financer des études (REEP).
  • Droits de cotisations : 18 % du revenu imposable de l’année précédente, jusqu’au plafond de cotisation (30 780 $ pour 2023 et 31 560 $ pour 2024).
  • Date limite de cotisation : 29 février 2024 (pour l’année d’imposition 2023)
  • Déductions fiscales : les cotisations sont déductibles d’impôt pour l’année en cours ou une année future.
  • Retraits : les retraits sont imposables, sauf dans le cadre d’un RAP ou d’un REEP (des conditions s’appliquent).

Pour en savoir plus sur le REER, comme les critères d’admissibilité et les droits de cotisation, consultez le guide suivant : « Le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) : Tout ce que vous devez savoir »

Qu'est-ce qu'un compte d'épargne libre d'impôt pour l'achat d'une première propriété (CELIAPP) ?

Le compte d’épargne libre d’impôt pour l’achat d’une première propriété (CELIAPP) a été introduit au Canada en 2023 pour aider les Canadiens à accéder au marché immobilier. Il permet notamment d’épargner à l’abri de l’impôt, d’effectuer des cotisations déductibles d’impôt (comme le REER) et des retraits non imposables (comme le CELI).

Les droits de cotisations sont de 8 000 $ par année, pour un maximum à vie de 40 000 $. Contrairement au RAP (REER), les retraits du CELIAPP ne sont pas limités. En effet, la totalité du solde du CELIAPP (cotisations et rendement) peut être utilisée pour l’achat d’une première maison admissible.

Voici les éléments clés du CELIAPP :

  • Objectif : épargner à l’abri de l’impôt pour l’achat d’une première propriété.
  • Droits de cotisations : 8 000 $ par année, pour un maximum à vie de 40 000 $.
  • Date limite de cotisation : 31 décembre 2024
  • Déductions fiscales : les cotisations sont déductibles d’impôt pour l’année en cours ou une année future.
  • Retraits : les retraits sont non imposables pour l’achat d’une première habitation admissible.

Pour en savoir plus sur le CELIAPP, comme les critères d’admissibilité et les règles de retrait, consultez le guide suivant : « Le CELIAPP : Tout ce que vous devez savoir »

Qu'est-ce qu'un compte d'épargne libre d'impôt (CELI) ?

Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est un compte d’épargne enregistré qui permet aux Canadiens de 18 ans ou plus de cotiser des sommes d’argent, de générer des revenus et d’effectuer des retraits sans payer d’impôt.

Ce régime d’épargne a été introduit par le gouvernement fédéral en 2009. Le plafond annuel varie d’une année à l’autre. En 2024, les droits de cotisation sont de 7 000 $ et le plafond cumulatif est de 95 000 $. Finalement, les revenus de placement, comme les gains en capital, les dividendes et les revenus d’intérêt, ne sont pas imposables.

Voici les éléments clés du CELI :

  • Objectif : épargner à l’abri de l’impôt pour des projets à courts, moyens ou longs termes.
  • Droits de cotisations : 7 000 $ en 2024 (le plafond cumulatif correspond au montant cumulé depuis l’âge de 18 ans).
  • Date limite de cotisation : 31 décembre 2024
  • Cotisations inutilisées : les cotisations inutilisées sont reportables à l’année suivante.
  • Retraits : les retraits ne sont pas imposables (peu importe la raison), n’ont pas de limite maximum et sont ajoutés aux droits de cotisation de l’année suivante.
  • Impact fiscal : les sommes retirées du CELI n’ont aucun impact fiscal. De plus, elles ne sont pas considérées dans le calcul de programmes sociaux comme les allocations familiales et le supplément de revenu garanti (SRG).

Pour en savoir plus sur le CELI, comme les critères d’admissibilité et les droits de cotisation, consultez le guide suivant : « Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) : Tout ce que vous devez savoir »

REER, CELIAPP ou CELI : Lequel est le meilleur ?

Il n’y a pas de meilleure option, car les 3 régimes d’épargne ont leurs objectifs et leurs avantages. Bien entendu, pour certains objectifs, les régimes se chevauchent. Par exemple, pour l’achat d’une première maison, le CELIAPP et le RAP (REER) peuvent être utilisés. Un autre exemple : pour la planification de la retraite, le REER et le CELI peuvent être utilisés selon votre situation et vos objectifs de retraite.

Idéalement, la meilleure option pour un individu est d’investir à la fois dans les 3 régimes : REER, CELIAPP et CELI. À condition de ne pas être déjà propriétaire, bien entendu (dans ce cas, on peut éliminer directement le CELIAPP).

Ceci étant dit, qui a réellement la capacité d’épargne pour être en mesure de maximiser les 3 régimes enregistrés d’épargne en même temps ? En 2024, il faudrait épargner :

  • 18 % des revenus de l’année précédente ou 31 560 $ (le moins élevé des deux) pour maximiser le REER (plus les cotisations inutilisées, le cas échéant)
  • 8 000 $ pour maximiser le CELIAPP
  • 7 000 $ pour maximiser le CELI (plus les cotisations inutilisées, le cas échéant)

Ainsi, vous devez choisir une stratégie d’épargne en fonction de votre situation personnelle et financière et de vos objectifs d’épargne. Prenez en considération les avantages fiscaux des 3 régimes, votre admissibilité aux régimes (avez-vous 18 ans ? êtes-vous déjà propriétaire ?), votre taux marginal d’imposition (est-ce que le remboursement d’impôt est faible ou élevé ?), la durée de votre épargne (épargne à court terme ou à long terme?) et plusieurs autres facteurs.

Comment investir dans un REER, CELIAPP et CELI ?

Les régimes enregistrés d’épargne, comme le REER, le CELIAPP et le CELI, ne sont pas des placements. Ces derniers sont plutôt des comptes d’épargne dans lesquels vous pouvez faire des placements.

D’ailleurs, les placements admissibles sont :

Ces types de placements sont offerts auprès des banques à charte, coopératives de crédit, sociétés de fiducie et compagnies d’assurance.

Ils sont aussi offerts par les courtiers en ligne (plateformes de courtage), comme Banque Nationale Courtage Direct, Desjardins Courtage en ligne (Disnat), Pro-Investisseurs CIBC, Questrade et Wealthsimple.

Conclusion

Quel que soit votre objectif, qu’il s’agisse d’objectifs à court terme (voyage, voiture, rénovations) ou à long terme (épargne-retraite), disposer d’une combinaison des régimes d’épargne est souvent la meilleure option. Compte tenu des plafonds annuels et des avantages fiscaux des plans d’épargne, vous devez vous renseigner sur les avantages et les inconvénients pour être en mesure de faire un choix éclairé.

Au besoin, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un conseiller financier professionnel. Ce dernier pourra analyser votre situation et vous aider à faire le bon choix en fonction de votre situation et de vos objectifs d’épargne.

Pour plus d’informations sur ces 3 régimes enregistrés d’épargne, consultez les guides suivants :

Foire aux questions

Voici les réponses aux questions les plus fréquemment posées à propos du REER, du CELIAPP et du CELI.

Quelle est la différence entre un CELI et un CELIAPP ?

Cette publication est également disponible en :
EN

Le CELI (compte d’épargne libre d’impôt) et le CELIAPP (compte d’épargne libre d’impôt pour l’achat d’une première propriété) sont deux régimes enregistrés d’épargne différents. D’abord, le CELI est un compte qui permet aux Canadiens d’épargner à l’abri de l’impôt. Les cotisations ne sont pas déductibles d’impôts et les retraits ne sont pas imposables. Le plafond de cotisation pour l’année 2024 est de 7 000 $ pour 2024. De son côté, le CELIAPP a comme objectif l’accession à la propriété. Les cotisations sont déductibles d’impôt et les retraits ne sont pas imposables pour l’achat d’une maison admissible. Il permet d’épargner 8 000 $ par année à l’abri de l’impôt jusqu’à un maximum de 40 000 $ à vie.

Cette publication est également disponible en :
EN

Est-ce possible d'effectuer un transfert du REER vers un CELIAPP ?

Cette publication est également disponible en :
EN

Oui. Si vous avez déjà accumulé de l’épargne dans le REER et désirez utiliser le CELIAPP, vous pouvez effectuer un transfert de votre REER vers un CELIAPP. Bien entendu, vous devez respecter les plafonds de cotisation du CELIAPP. Les déductions fiscales ayant déjà été obtenues lors de la cotisation au REER, vous n’aurez pas de nouvelles déductions fiscales lors du transfert des sommes au CELIAPP. Par contre, les sommes utilisées pour l’achat d’une première propriété admissible n’auront pas à être remboursées dans le régime d’épargne, contrairement au RAP (REER).

Cette publication est également disponible en :
EN

Est-ce possible de combiner le RAP et le CELIAPP ?

Cette publication est également disponible en :
EN

Oui, il est possible de combiner le RAP (REER) et le CELIAPP pour l’achat d’une première propriété admissible. Vérifiez bien les règles pour chacun des régimes. Le montant maximum pouvant être utilisé dans le cadre du RAP est de 35 000 $ (ou 70 000 $ pour un couple) et doit être remboursé sur une période de 15 ans. De son côté, le CELIAPP peut être retiré en total, soit les droits de cotisation de 40 000 $ (ou 80 000 $ pour un couple) et le rendement et les sommes retirées ne doivent pas être remboursés dans le régime.

Cette publication est également disponible en :
EN

Est-ce que je peux avoir un CELI et un CELIAPP ?

Cette publication est également disponible en :
EN

Bien sûr. Le CELI (compte d’épargne libre d’impôt) et le CELIAPP (compte d’épargne libre d’impôt pour l’achat d’une première propriété) sont deux comptes d’épargne différents. Le premier peut être utilisé pour une variété d’objectifs à courts, moyens et longs termes. Tandis que le deuxième est utilisé pour l’achat d’une première habitation admissible. Si vous avez la capacité d’épargner dans les deux, les droits de cotisation du CELI sont de 7 000 $ en 2024 et ceux du CELIAPP sont de 8 000 $ par année (jusqu’à un maximum de 40 000 $ à vie).

Cette publication est également disponible en :
EN

Quand le CELIAPP sera-t-il disponible ?

Cette publication est également disponible en :
EN

Le CELIAPP est disponible au Canada depuis le 1er avril 2023. Cependant, ce n’est pas toutes les institutions financières qui offrent actuellement le CELIAPP. Vérifiez auprès de votre banque ou caisse populaire ou consultez la liste dans cet article : Le CELIAPP : Tout ce que vous devez savoir (section « Quelle banque offre le CELIAPP ? »).

Cette publication est également disponible en :
EN

Est-ce que le CELIAPP est déductible d'impôt ?

Cette publication est également disponible en :
EN

Oui, les cotisations au CELIAPP sont déductibles d’impôts comme pour le REER. De plus, les déductions d’impôt peuvent être reportées dans le futur, par exemple lorsque votre taux d’imposition marginal sera plus élevé.

Cette publication est également disponible en :
EN

Cette publication est également disponible en : EN

Venez discuter de ce sujet dans notre groupe Facebook!

Lectures conseillées