Accueil / Retour d'expérience / Avis sur le vol Asiana Airlines OZ222 en Première classe Séoul Incheon – New York JFK en Airbus A380-800
Découvrez Tangerine!

Avis sur le vol Asiana Airlines OZ222 en Première classe Séoul Incheon – New York JFK en Airbus A380-800

Départ Séoul Incheon
Arrivée New York JFK
Compagnie Asiana Airlines
Numéro de vol OZ222
Durée 14h
Appareil Airbus A380-800
Cabine Première
Prix 105 000 miles Aéroplan Aller Simple

Le plus long vol de mon voyage au Japon est celui qui me ramène vers l’Amérique du Nord depuis Séoul. Bien qu’Asiana Airlines ne me soit pas inconnue, j’ai pris ce vol exprès: d’abord parce qu’il est en Première classe et Asiana a une bonne réputation et enfin c’est un vol très long, on a le temps de profiter du confort de la Première classe.

Le salon Première classe Asiana Airlines à Séoul Incheon

Le transfert depuis notre vol provenant de Tokyo a pris quelques minutes. On arrive alors dans la zone des départs et l’emplacement du salon Première Classe est clairement indiqué, il se trouve un peu avant celui réservé à la classe Affaires.

Accès au salon Première classe Asiana Airlines depuis le terminal
Entrée du salon Première classe Asiana Airlines
Entrée du salon Première classe Asiana Airlines
Entrée du salon Première classe Asiana Airlines

L’accueil est cordial, contrairement au salon Première classe de Lufthansa aucun l’agent ne propose de visite, de toute façon vu la taille, cela ne semble pas nécessaire. Le salon est composé d’une grande salle avec des sous-parties relativement isolées. Nous avons pris place autour d’une table avec deux fauteils.

Salon Première classe Asiana Airlines à Incheon

 

Fauteuils dans le salon Première classe Asiana Airlines à Incheon

L’offre de nourriture est un peu bonifiée par rapport à celle du salon classe Affaires mais sans être exceptionelle. Côté boisson on y retrouve plus d’alcools dont du champagme Moët & Chandon.

Buffet dans le salon Première classe Asiana Airlines à Incheon
Boissons alcoolisées dans le salon Première classe Asiana Airlines à Incheon
Coin restauration dans le salon Première classe Asiana Airlines à Incheon
Buffet de nourriture dans le salon Première classe Asiana Airlines à Incheon

Le décor est très “boisé”, dans un style qu’on peut retrouver dans certaines chaînes d’hôtels américains. D’habitude je trouve ce style de décoration un peu lourd mais le salon est tout de même agréable.

Coin détente dans le salon Première classe Asiana Airlines à Incheon

Les toilettes sont très propres.

Toilettes dans le salon Première classe Asiana Airlines à Incheon

Je reçois une notification de Kayak qui m’informe que notre vol sera en retard de 40 minutes au départ, mais aucune annonce n’est faite dans le salon. Chose qui arrive de plus en plus souvent, Kayak semble devancer les affichages dans les aéroports. On en profite donc pour prendre une autre petite coupe. Après cela nous nous dirigeons vers la porte d’embarquement qui se trouve à 5 minutes du salon.

Les retards dans un salon Première classe, c’est rude

On voit donc que le salon Première classe n’est peut-être pas une des forces d’Asiana Airlines. Comme son salon classe Affaires, on y retrouve l’essentiel mais sans plus.

Vol entre Séoul Incheon et New York JFK

L’embarquement est déjà commencé quand nous nous présentons à la porte. Il n’y pas grande monde dans la file de la Première classe 🙂

Airbus A380-800 Asiana Airlines
Entrée dans Airbus A380-800

En arrivant à bord ce qui étonne c’est l’espace de la cabine car elle n’a pas de rangements supérieurs. Une hôtesse s’approchera de moi pour prendre ma valise de cabine pour la ranger hors de ma vue.

Cabine Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines

La dénomination de “Suite” est peut-être un peu exagérée mais c’est sûr que le siège est énorme! Que cela soit la télévision, l’espace pour les jambes ou la largeur, le siège est d’un confort incroyable. Je pouvais m’asseoir “en lotus” sans problème. Les dimensions sont de 64 cm de large pour une longueur de lit de 2 mètres. La cabine comprends 12 sièges.

Siège Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines

Nous avons pris les deux sièges côte-à-côte, idéal pour un couple.

Siège Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines
Siège Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines
IFE avec un écran de 32″ sur le siège Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines

Au niveau rangement aussi on est pas en reste avec la mention spéciale pour la petite penderie pour y mettre une veste.

Rangements dans le siège Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines
Rangements dans le siège Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines
Petite penderie dans le siège Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines

La trousse de confort est bien fournie mais ce qui est agréable c’est le pyjama même si la taille disponible était légèrement trop grande. Un autre sac était aussi présent.

Sac offert avec la trousse de confort – Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines
La trousse de confort – Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines
La trousse de confort – Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines

Le verre d’accueil était un champagne Baron de Rothschild Blanc de Blanc, malheureusement il ne restait plus que deux bouteilles… Nous sommes donc passés au Laurent Perrier sur le reste du vol (#veryfirstworldproblem).

Le verre d’accueil – Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines

Le capitaine prend alors la parole pour nous indiquer que des turbulences sont à prévoir sur le trajet et un temps de vol légèrement inférieur à 14 heures pour essayer de rattraper le retard dû à l’embouteillage à Incheon à cette heure-ci.  Ça sera un décollage tout en douceur comme d’habitude avec un Airbus A380.

Le repas commence et nous prenons tous les deux le menu dégustation coréen. C’est là que le mot “Suite” prend tout son sens, en effet l’ottoman du siège est équipé de sa propre ceinture et donc il est possible de manger face-à-face  sur la même table! C’est bien la première fois que nous avions l’occasion et nous avons adoré.

Repas en tête à tête – Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines

Le dîner commence avec du caviar italien suivi d’un amuse-bouche, d’une huître, d’une soupe puis du repas de dégustation composée de spécialités coréennes. Pendant tous le repas l’agent de bord nous servira du champagne et le service sera irréprochable.

Je me change après le repas, dans les toilettes qui n’ont rien d’exceptionnel si ce n’est leur grande taille et un hublot.

Pyjama – Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines
Pyjama – Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines
Toilettes Première classe Asiana Airlines Airbus A380

Après deux bonnes heures passées à manger il est temps de faire un petit somme … Mais avant pourquoi pas se faire un petit masque hydratant ?

Votre serviteur prend des risques inimaginables pour vous.

Je pense que je n’ai jamais autant dormi en avion, 8 heures plus tard je me réveille.

Le siège en mode lit – Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines
Il y a de place en masse ! – Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines

Nous sommes au-dessus des États-Unis. Je prends alors le petit-déjeuner avec une soupe au boeuf suivie et une petite salade des fruits et un café.

IFE – Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines
Déjeuner – Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines
Déjeuner – Première classe dans l’Airbus A380-800 Asiana Airlines

Après un petit tour en zigzag autour de New York, il y avait pas mal d’orages ce jours-là, nous atterrissons à midi.

Un dernier regard vers la baleine qui nous a amené jusqu’ici.

Airbus A380-800 Asiana Airlines

Conclusion

Un vol fantastique en somme. Même si le design de la cabine est un peu vieillot, son confort est vraiment très grand. Le service est attentionné sans être intrusif. Le vol requiert une somme importante de points, mais c’est une expérience à connaître.

La Carte de Platine d’American Express

Offre Caractéristiques
60 000 points-privilèges
après 3 000$ d’achats
Soit 60 000 miles Aéroplan ou Avios
ou un crédit de 600$ de voyage
1.25 points / dollar Excellentes assurances
Livret ici
Statuts hôteliers SPG / Marriott / Hilton / Radisson Gold
Accès gratuit pour titulaire + conjoint(e) et 2 enfants de moins de 21 ans
aux salons Plaza Premium (Toronto, Vancouver…),
Swissport (BNC à Montréal, Aspire à Calgary),
Jean Lesage (Québec)
+
Abonnement Priority Pass
accès illimités 

pour le titulaire + un invité
200$ de crédit voyages
par année civile
(200$ à la souscription et 200$ au 1er janvier suivant !)
Cotisation: 699$ Soit 400$ sur l’année complète
de possession de la Carte

Souscription

détails de la carte

La Carte Cobalt American Express

Offre Caractéristiques
Excellentes assurances
Livret ici
Transfert vers SPG
et Hilton
5 points par dollar dépensé en épicerie
5 points par dollar dépensé dans les restaurants
2 points par dollar dépensé en voyages
et en transports en commun
1 point par dollar partout ailleurs
Cotisation: 10$/mois
Bonus de 30 000 Points-Privilèges
versés mensuellement à hauteur de 2 500 points
si 500$ de dépenses sont portées sur la carte
Souscription

détails de la carte

La Carte Or avec Primes d’American Express

Offre Caractéristiques
25 000 points-privilèges
après 1 500$ d’achats
Soit 25 000 miles Aéroplan ou Avios
2 points / dollar
Épiceries – Stations-services – Pharmacies
et dépenses de voyages
(billets d’avions, hôtels, locations d’auto, croisières…)
ou un crédit de 250$ de voyage
1 point / dollar partout ailleurs Première carte supplémentaire
gratuite
Cotisation: 150$ Excellentes assurances
Livret ici
Promotion:
5 000 points-privilèges pour une
carte supplémentaire gratuite
soit un total de 30 000 points-privilèges.

Souscription

détails de la carte

Retrouvez milesopedia ailleurs

@milesopedia
Des questions? Rejoignez notre groupe Facebook "Voyages avec points & miles",
nous nous ferons un plaisir de vous aider!

À propos Matthieu

En 2009, Matthieu Guyonnet-Duluc a quitté Toulouse—capitale de l'aéronautique française—pour s’installer au Québec. Mais c’est en arrivant à Montréal qu’il a commencé à s’intéresser au monde des avions. Avec Aéroplan, il cherche à optimiser les gains de miles et leur utilisation. Même s’il adore l’odeur du kérosène et l’ambiance des aéroports, il garde un oeil ouvert et un esprit curieux pour la destination. Ses autres passions, technologies mobiles et économie, se marient bien avec l’aviation.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à l'infolettre!

Fréquence (1 ou plusieurs choix)