Plafonds de cotisation aux REER au Canada | Milesopedia
Les Meilleures Offres du Mois
Cotisation 2

Plafonds de cotisation aux REER au Canada

Si vous êtes canadien, vous devriez envisager d’ouvrir un régime enregistré d’épargne-retraite (REER), car il s’agit de comptes bénéficiant d’avantages fiscaux. Mais ils sont assortis de plafonds de cotisation, alors assurez-vous de les connaître pour éviter toute pénalité en cas de dépassement de ce montant.

Qu'est-ce qu'un REER ?

Un REER vous permet d’épargner en vue de la retraite en bénéficiant d’une croissance non imposable. En raison de leurs avantages fiscaux, ils deviennent un élément essentiel de la planification de la retraite.

Qu'est-ce qu'un plafond de cotisation à un REER ?

L’Agence du revenu du Canada (ARC) fixe des limites au montant que vous pouvez verser chaque année dans un REER. En 2021, vous pouvez cotiser jusqu’à un maximum de 18 % de votre revenu mensuel brut ou 27 830 $, selon le montant le plus bas.

Vous ne serez pas pénalisé si vous dépassez le plafond de cotisation de 2 000 $ ou moins, mais aucun impôt ne peut être déduit sur le montant excédentaire.

Si vous cotisez plus de 2 000 $, vous serez assujetti à une pénalité fiscale de 1 % du montant dépassé pour chaque mois où il est investi dans votre REER.

Votre plafond de cotisation à un REER

Le montant total de votre cotisation à un REER est constitué chaque année de votre plafond de cotisation de l’année en cours, ainsi que des droits de cotisation reportés des années précédentes. L’ARC vous permettra de reporter indéfiniment les droits de cotisation inutilisés si vous ne versez pas la cotisation maximale autorisée à un REER. Celles-ci peuvent être ajoutées à toute cotisation future dans les années à venir.

Vos droits de cotisation ne sont pas affectés par certaines transactions, comme par exemple :

  • Transferts d’un autre REER
  • Allocations de retraite
  • Un transfert dû au décès d’un conjoint ou à la rupture d’une relation.
  • Transferts de propriété

Pour connaître votre plafond de cotisation et vos droits à report de cotisation, vous pouvez consulter votre avis de cotisation. L’ARC conservera pour vous un registre de vos droits de cotisation. Vous trouverez ces informations, ainsi que les dates limites pour cotiser à votre REER, sur le site Web de l’ARC.

Si vous bénéficiez d’un régime de retraite parrainé par votre employeur, votre cotisation à un REER sera réduite par le facteur d’équivalence. Votre employeur calculera le facteur d’équivalence et le déclarera à l’ARC sur votre T4 chaque année.

Âge limite pour les REER

Vous cesserez de cotiser à votre REER le 31 décembre de l’année où vous aurez 71 ans. Vous devrez alors convertir votre REER en un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) ou acheter une rente.

Si votre conjoint est toujours âgé de moins de 71 ans, vous pouvez continuer à cotiser à son REER jusqu’au 31 décembre de l’année où il atteint 71 ans.

Conclusion

Pendant que vous planifiez votre retraite, cotiser à un REER est un excellent moyen de réduire votre revenu annuel imposable. Évitez les pénalités en ne versant que le plafond de cotisation fixé par le gouvernement canadien.

Ne laissez pas l’épargne-retraite pour plus tard dans la vie. Plus tôt vous commencerez, plus tôt vous pourrez profiter de tous les avantages d’un REER, et mieux vous vous porterez à la retraite.

Venez discuter de ce sujet dans notre groupe Facebook!

Lectures conseillées