Jusqu'à 130 000 points (650 $) avec cette offre!
Van Life Preparer

Comment se préparer à la Van Life ?

En bref Vous souhaitez vous préparer à la Van Life? Voici les recommandations de nos vanlifers, membres de la communauté milesopedia.

À quoi s'attendre en Van Life ?

Van Life: la vie quotidienne

Qu’ont à dire nos membres vanlifers concernant les activités de la vie quotidienne en VR ?

  • se laver
  • laver nos vêtements
  • se ravitailler en nourriture
  • se départir des eaux grises
  • avoir du réseau
  • trouver du temps pour soi

Pour l’hygiène personnelle: par ici les piscines publiques, les douches sur les plages, les jeux d’eau lorsqu’il n’y a plus personne autour, les gym, les truck stops, les lacs avec un savon bio pour ne pas détruire l’écosystème et les sources d’eau chaude en Islande!

Certains vont aussi s’arrêter dans des campings ou des hôtels, offrir de payer pour la douche tant désirée. Enfin, vient un temps où tout lavabo suffit pour un shampoing et se laver à la mitaine.

Il y aussi l’option de la douche dans le Van.

Mais il faut surveiller sa consommation d’eau nous rappellent les membres sinon on est condamné à constamment chercher des endroits pour faire le plein ou terminer avec du savon sur le corps.

Et quand on est enfoncé dans la nature, le remplissage n’est pas toujours aussi simple que l’on l’aurait voulu!

Quand la douche est dans la toilette et qu’on y range des articles car l’espace est restreint, la petite routine peut devenir plutôt laborieuse.

Pour preuve:

  • on démarre le chauffe-eau
  • on sort tout de la salle de bain
  • on se lave vite pour ne pas remplir le réservoir d’eau usée et vider l’autre
  • on essuie les murs
  • on replace les articles
  • on n’oublie pas de fermer le chauffe eau pour ne pas gaspiller le propane

Des ingénieux se sont aménagés des douches portables sur le toit du véhicule et d’autres, des jets d’eau chauffés avec des panneaux solaires pendant que la caravane roule. Reste que la solution des trucks stops et des gym semble la meilleure pour beaucoup.

Côté lessive, les lavages légers à la main avec un scrubba a eu la faveur des uns, mais comme l’essorage devenait déficient et que nos braves devaient parfois remettre sur eux les vêtements encore humides, la buanderie a gagné en popularité!

Particulièrement intéressantes les journées plates et mouilleuses…

Charles

Van Life: Walmart Chéri

C’est connu, plusieurs motorisés passent des nuits dans des stationnements de grandes surfaces, notamment ceux des Walmart.

Non, ça ne fait pas partie des petits trésors dénichés pendant le voyage mais c’est plutôt pratique en prévision des emplettes à faire le lendemain. Bon à savoir, c’est interdit en Californie.

Nos membres font ressortir qu’aux Etats-Unis, ces commerces sont ouverts dès 7:00 le matin et ferment tard. Pratique quand les enfants dorment. De plus, l’utilisation de leurs salles de bain permet l’économie d’eau et de la capacité du réservoir à recevoir les eaux usées.

Enfin, c’est un grand terrain de jeu pour une petite partie de ballon avant le dodo et la possibilité de s’aérer pour un des deux parents. Car avouons-le, l’intimité est un enjeu!

Van Life: l'intimité

Abordons-le ce volet de l’intimité quand on part en couple ou en famille et qu’on est 24 heures sur 24 ensemble !

Nos membres nous le rappellent:

Il faut communiquer entre nous et se le dire si on a besoin d’aller prendre l’air seul un moment car ce mode de voyage teste le couple.

L’espace est restreint, le temps est rarement en solo, plusieurs décisions sont à prendre au quotidien.

Et puis, ce qui insécurise ou embête l’un n’est pas toujours un enjeu pour l’autre.

Van Life: rester connecté

Pour l’accès au réseau et la gestion des données internet, différentes solutions pour différents besoins bien sûr.

Nos membres ont exploré:

  • la carte SIM
  • 16 G avec Rogers sur le cellulaire qui ont permis d’obtenir internet partout mais vraiment partout en Amérique du Nord
  • Glocalme, un routeur portatif duquel on achète directement des données dans les pays où on se trouve a quant à lui permis de produire  le télétravail exigé. On peut y brancher cellulaires, portables et tablettes sur le wifi émis. Fiable mais peu économique.

Van Life: budget

Mais comment nos membres partis pour plusieurs mois ont-ils réussi à vivre sans salaire ?

D’abord, quelques-uns ont vendu maisons, condos et voitures. Disons que ça constitue un bon fond. Ce qui n’a pas empêché qu’ils aient eu à se faire un budget serré.

Pour certains, il y a eu la possibilité de prendre une année sabbatique au boulot, avec traitement différé. Un prélèvement sur le salaire pendant une période X permet d’accéder à des fonds pendant le voyage. Anik utilise cette stratégie. Elle en est à la préparation de sa cinquième escapade, chacune d’elles d’une durée d’entre six et douze mois.

D’autres ont pu travailler à distance.

Van Life: conseils et recommandations

Disons que jusqu’à maintenant, l’aventure vous tente encore. Voici les recommandations de nos membres pour soutenir votre réflexion ou préparation.

Van Life: évaluez vos besoins

Évaluez vos besoins avant d’acheter ou louer:

  • Combien de places vous faut-il ?
  • Est-ce important de vous tenir debout dans le motorisé ou est-ce qu’ être penché, voire accroupi vous conviendrait aussi ?
  • Avez-vous envie d’atteindre des coins plus difficiles d’accès pour y dormir et considéreriez-vous alors l’achat/location d’un 4×4?
  • Pouvez-vous passer 2-3 jours sans vous laver?
  • Avez-vous besoin d’une toilette à l’intérieur de votre véhicule?

Van Life: permis de conduire

Pour le permis de conduire requis, une classe 5 peu importe le véhicule.

Cependant, pour les gros motorisés, de la pratique est souhaitable avant de prendre la route. Certains avancent même l’idée d’un cours.

Van Life: l'entretien

Faites vérifier le véhicule que vous voulez acheter seconde main par un mécanicien.

Faites des tests sur de courtes distances. Et s’il s’agit d’un Westfalia, un petit cours 101 vous évitera des problèmes. Ces montures ont leurs propres personnalités et équipements. Injecteur, alternateur, courroies.

Apportez vous des pièces et pneus de secours en réserve car les pépins arrivent. Sinon, il y a toujours les services de remorquages et les fardiers. Paroles de vanlifers milesopédiens !

Le radiateur qui saute entre Banff et Jasper avec aucun accotement.

L’histoire finit bien, nous sommes rentrés à sens inverse au Glacier Skywalk. Pendant qu’on attendait le remorquage, un employé du Skywalk est venu nous offrir un tour guidé (j’en aurais eu pour 125$ si on avait dû payer pour ce service).

On est finalement restés 4 jours à Jasper au lieu de 2, et on a trouvé que c’était le meilleur spot pour tomber en panne.

On a dû louer une mini van, la dernière qu’il restait de libre dans le tout Jasper. Tsé quand les planètes s’alignent.

Maude

Van Life: préparez votre itinéraire

Repérez les distances entre les stations services si vous êtes en région éloignée.

Abonnez-vous au CAA. INDISPENSABLE.

Van Life: adhérez à une association

Adhérez aussi à une association comme la FQCC (Fédération québécoise de camping et caravaning).

Le site offre de bons rabais sur l’assurance et demeure la référence pour l’information concernant les véhicules récréatifs. Le site internet est très utile malgré qu’il ne soit pas toujours à jour.

Van Life: les assurances

Ayez de bonnes Assurances. La compagnie Aviva a été recommandée pour la rapidité à régler les réclamations. L’option Globe Trotter couvre les voyages à plus longs termes hors Canada.

Pour le Mexique, Lewis & Lewis, une firme américaine, plus économique que les canadiennes avec les mêmes couvertures. Pour tous les pays au sud du Mexique, il n’existerait aucune assurance “dommage” à court terme. Il n’existerait que du long terme.

L’assurance responsabilité civile doit être prise obligatoirement aux frontières, selon la durée du séjour au pays.

Cartes de crédit et Assurances

Découvrez les meilleures cartes de crédit conseillées aux vanlifers pour les assurances de moins de 60 jours.

À ne pas oublier

Il ne faut pas oublier:

Puis si vous le voulez, l’itinéraire qui sans connection, suit votre trajet.

On peut y mettre les endroits gratuits où dormir et trouver des activités à faire en cours de route. On peut y ajouter des notes comme le tarif, la durée approximative de la visite, des copier-coller de blogs et autres sites. Bien sûr, pas toujours obligé de suivre cet itinéraire.

Il faut bien que ce soit des vacances avec des petites surprises!

Les liens utiles

Voyageons de façon responsable en Van Life

Informez-vous sur les pratiques de chaque pays en matière de caravaning et leur tolérance quant au boondocking. Les règles se sont beaucoup resserrées même pour certains pays qui le toléraient très bien par le passé.

Par exemple en Nouvelle-Zélande, pays qui acceptait le phénomène, la frustration grandit face au manque de respect de plusieurs adeptes de la Van Life (déchets, empiétement sur la nature, envahissement de terrains etc.).

Certains habitants (autant en NZ qu’en Islande) ont même commencé à klaxonner en passant près des sites où les motorisés sont regroupés tôt le matin ou tard le soir.

La popularité grandissante du Van Life crée des vagues chez les locaux.

Entre deux voyages en Océanie en 2010 et en 2018, Anik a constaté de visu que les règles avaient beaucoup changé.

Il existe encore des sites gratuits en NZ, rapporte-t-elle, mais ils sont de plus en plus achalandés. Sinon, il y a maintenant une amende de 250$.

Anik

Le groupe de voyageurs milesopédiens renchérit:

Restons respectueux de l’environnement en n’utilisant pas de papier de toilette dans la nature sous prétexte que c’est bio dégradable, en ne laissant pas de déchets sur place, même si les endroits sont reculés (c’est ça être éco-responsable; on trouvera des poubelles plus tard). En ne se stationnant pas quasiment dans la cour de quelqu’un.

Et de grâce, vidons notre eau de vaisselle dans les endroits désignés, les stationnements n’en faisant pas partie.

Les vanlifers de la communauté milesopedia

Conclusion

La Van Life est une façon de voyager qui ne conviendra pas à tout le monde, on se l’accorde.

Des adaptations dans la vie quotidienne peuvent en faire réfléchir plus d’un. Mais cette modalité de voyage nous pousse à sortir de notre zone de confort, à embrasser l’aventure, et permet le rapprochement avec ceux qui nous accompagnent ou ceux que l’on rencontre en cours de route !

2 commentaires sur “Comment se préparer à la Van Life ?

  1. En nouvelle Zélande, nous avons loué un “campervan” pour visiter l’île du sud. Ma conjointe avait un doute avant de se lancer dans cette aventure, elle ne le regrette pas. Nous avions un préparé un trajet que nous avons pu modifié au jour le jour, selon la météo et les découvertes quotidiennes. Nous avons eu une excellente expérience et nous la recommandons à tous.

    Concernant le van, nous avons fait affaire avec la compagnie Escape. Ils proposent des vans motorisés et non motorisés. La marque de fabrique d’Escape est qu’ils peignent chaque véhicule avec des motifs uniques et variés, à voir sur leur site Internet.
    En fin de compte, nous avons beaucoup apprécié le véhicule.

    À noter :
    – les véhicules Escape ne sont ni neufs, ni de dernière génération comme ceux de Vanlife,
    – Escape existe aussi au Canada et aux États-Unis, nous pensons les essayer prochainement.

Laisser un commentaire

Lectures conseillées