Jusqu'à 50 000 points + Première année gratuite !
summer gacb

9 choses à faire avant de partir en voyage à l’international

En bref Voici certaines choses à vérifier avant de partir en voyage afin d'éviter les imprévus et les frustrations !

1. S’assurer de la validité du passeport et des visas requis

On doit vérifier la date d’expiration du passeport avant de partir en voyage et avant de faire des réservations ; cela permettra d’éviter du stress et des coûts pour les demandes urgentes. La majorité des pays requiert que le passeport demeure valide jusqu’à six mois après le jour de retour prévu au Canada.

Lors de l’enregistrement, un refus d’embarquement peut s’imposer si le transporteur constate que les exigences d’entrées ne sont pas remplies. La responsabilité appartient au voyageur et aucune compensation ne sera donnée.

Petite astuce

Certains pays veulent qu’il y ait deux pages vierges consécutives dans votre passeport. Ceci peut être un problème pour les gens qui voyagent énormément ou lorsque des douaniers tamponnent un peu n’importe où ; le passeport devient rapidement plein et doit être remplacé bien avant la date d’échéance.

De mon côté, je mets des post-it et des petits indicateurs avant de partir en voyage afin de guider le douanier vers la bonne page. J’ai déjà dû renouveler un passeport à peine 16 mois après qu’il ait été délivré !

Nexus Passeports Milesopedia

Ensuite, pour les gens qui modifient leur nom de famille à la suite d’une union (hors Québec), il faut s’assurer que les noms correspondent sur les différents documents !

En ce qui concerne les bébés, un certificat de naissance est requis afin de présenter une demande de passeport. Ce document n’est pas envoyé gratuitement lorsque l’inscription de la naissance est faite au directeur de l’état civil. Les délais pour recevoir ce document et pour le traitement de la demande de passeport doivent être pris en considération avant de réserver un voyage.

Enfin, par précaution, il est conseillé de conserver des copies papier (dans un emplacement différent) et électroniques (sur l’appareil mobile et sur le Cloud) de tous les documents importants en cas de perte ou de vol.

Aussi, laisser une copie de ces documents avec une personne qui ne voyage pas avec nous peut nous aider en cas de pépin.

Petite astuce

Faites une copie recto verso de vos cartes de crédit et laisser ce document avec une personne de confiance ne voyageant pas avec vous. En cas de perte ou de vol, cela peut être utile même s’il est possible de bloquer une carte sur son appareil mobile… lorsque celui n’est pas volé aussi !

2. Vérifier les avertissements aux voyageurs et la situation géopolitique

En ce temps de pandémie, les mesures sanitaires et les restrictions sont constamment en train de changer. Ce qui était valide au moment de la réservation pourrait ne plus l’être la veille du voyage.

Outre la COVID-19, il faut également vérifier la situation politique avant de partir en voyage.

Les tensions politiques peuvent rapidement et grandement nuire aux vacances, en fait, surtout au niveau de votre couverture en assurance. Le site web du gouvernement du Canada tient cette information à jour.

En effet, les assurances voyage se basent sur les avertissements du gouvernement du Canada pour donner une couverture ou non. Les assurances vont consulter la date d’entrée en vigueur de l’avis afin de déterminer si votre réclamation est recevable ou non.

Il faut se rappeler que les assurances annulation des cartes de crédit ne sont pas là pour vous couvrir si vous changez d’idée ou si vous n’êtes plus à l’aise de partir. Ces assurances sont dans le but de vous protéger lorsqu’une situation imprévue survient.

3. S’assurer d’être bien couvert au niveau des assurances

Au-delà des frontières de votre province de résidence, vous devez être munis d’une protection adéquate au niveau de la santé, et ce, même si vous demeurez toujours au Canada pour votre voyage.

Les provinces canadiennes ont des ententes pour les couvertures de soins de santé, mais les couvertures de votre régime peuvent différer des montants facturés dans les autres provinces. En effet, plusieurs actes sont plus dispendieux ailleurs au Canada et vous devrez acquitter l’excédent avec les tarifs de la RAMQ en l’absence d’assurances soins médicaux d’urgences.

Au niveau de la COVID-19, certaines cartes de crédit offrent des assurances soins médicaux d’urgence protègent en cas d’hospitalisation du COVID-19, mais ne prendra pas en charge les coûts reliés à la prolongation du voyage en raison d’une quarantaine. Il faut donc s’assurer d’avoir une couverture dans ce cas spécifique si vous ne voulez pas assumer les frais d’une extension forcée de votre séjour.

Enfin, il faut également considérer les risques divers de chaque situation avant de partir en voyage. Par exemple, j’ai contracté des assurances supplémentaires pour protéger la bonne tenue de mon voyage en Antarctique ; en cas de vol ou perte de bagages, les assurances de ma carte de crédit n’auraient pas remboursé l’intégralité de la somme requise pour remplacer mon équipement de photographie et mes vêtements spécialisés.

4. S’enregistrer au registre des Canadiens à l’étranger avant de partir en voyage

Lorsqu’un événement pouvant poser un risque à la santé ou sécurité du voyageur survient, le gouvernement canadien va essayer de rentrer en contact avec vous si vous êtes inscrits au registre des Canadiens à l’étranger avant de partir en voyage.

Par exemple, durant mon voyage au Tibet, un grave tremblement de terre et glissement de terrain sont survenus soudainement. J’ai reçu un courriel me demandant si j’avais besoin d’assistance et le numéro de téléphone où appeler pour avoir de l’aide.

5. Planifier le premier transfert à l’arrivée et la première nuit à destination

Après un long vol, nous ne sommes pas toujours au sommet de notre forme pour prendre des décisions pour nous rendre à notre hébergement. En effet, on peut facilement être la proie de chauffeurs de taxi malhonnêtes ou bien se perdre et ainsi rajouter de la frustration à la fatigue.

Une simple recherche sur Google, avant de partir en voyage, peut vous donner le chemin pour vous arriver à l’hôtel que ce soit en transport en commun, en voiture ou bien avoir une idée du coût en taxi.

En ce qui concerne les gens spontanés qui ne voyagent pas avec un itinéraire fixe, réserver la première nuit à destination est tout de même fortement recommandé.

Dans l’aéroport, des agences sont présentes pour vous offrir des chambres d’hôtel, mais les prix ne seront pas du tout compétitifs avec ce qui est disponible avec une bonne planification.

6. Télécharger une carte géographique hors ligne

L’application Google Maps permet de télécharger des cartes hors ligne avant de partir en voyage. Ainsi, vous serez en mesure de vous repérer sans avoir besoin de se munir d’une carte SIM locale ou de trouver du wifi.

IMG
IMG

De plus, il est également possible de chercher son itinéraire d’après sa position sans avoir de données. Cependant, les calculs de trajets sans Internet seront selon le chemin à prendre en voiture. Toutefois, cet outil est quand même très utile, car ça nous donne une idée si nous sommes dans la bonne direction !

Puis, je vous conseille d’épingler votre hôtel sur votre carte ; sans accès à internet, retrouver l’emplacement de votre hébergement peut être ardu.

7. Se munir d’un adaptateur de prise et de chargeurs

Durant cette ère technologique, nous sommes souvent très dépendants de notre téléphone mobile. Il faut donc s’assurer que notre appareil soit bien chargé lorsqu’on a besoin !

Voici ce que nous traînons en permanence dans nos bagages à ce sujet :

  • 2 adaptateurs de voyage
  • 2-3 câbles à recharge de différentes longueurs
  • 1 multiprise
  • 1 chargeur portatif
  • 1 rallonge de prise
Adaptateur
multiprise

En effet, nous avons souvent plusieurs appareils à recharger et il peut être frustrant de ne pas avoir assez de prise dans la chambre ou dans le terminal pour toutes nos choses. Aussi, les prises ne sont pas toujours à côté du lit d’où l’utilité des câbles de différentes longueurs !

Enfin, avec un adaptateur universel de voyage, on n’a pas besoin de se casser la tête pour déterminer si nous avons celui du pays visé.

Pensez à rajouter plusieurs adaptateurs et des multiprises dans vos bagages avant de partir en voyage, surtout quand vous voyagez avec d’autres personnes. Ça peut éviter les chicanes !

8. Faire remplir ses prescriptions de médicaments et valider les soins de santé requis

Pour les personnes prenant des médicaments, il est recommandé de se procurer les ordonnances pour la durée du voyage surtout si vous n’êtes pas certains de pouvoir les obtenir à destination.

C’est sûr qu’il y a des pharmacies partout, mais certains médicaments ou doses pourraient ne pas être disponibles ailleurs.

Attention, assurez-vous que les médicaments d’ordonnances soient bien étiquetés à votre nom. Certaines substances, notamment des narcotiques, peuvent causer problème à la frontière si vous ne détenez pas de prescription à votre nom.

Pareillement, si vous avez besoin de lunettes avec prescription, pensez à laisser une deuxième ou vieille paire dans vos bagages dans le cas de perte ou de bris.

Aussi, pensez à amener votre propre masque pour dormir et vos bouchons pour les oreilles si vous en avez besoin. Bien que la majorité des compagnies aériennes en procure, ça vous évite d’être malpris le cas échéant.

Enfin, votre destination est-elle à risque pour des maladies spécifiques comme la fièvre jaune ou le Zika ? Pensez à consulter un professionnel au niveau de la vaccination et de la santé avant de partir en voyage.

9. Cartes de crédit, carte de débit et argent comptant

Certaines institutions recommandent d’être avisées lorsque vous partez en voyage. Dans le cas échéant, votre carte de crédit ou votre compte bancaire pourraient être bloqués pour éviter de la fraude.

Dans la plupart des cas, il est possible d’aviser l’émetteur en ligne ou par l’entremise de l’application de la banque.

avis de voyage
Petite astuce

Nous amenons toujours trois cartes de crédit (Visa/Mastercard/American Express) ainsi que deux cartes de débit chacun. De plus, nous laissons quelques cartes dans nos bagages à l’hôtel lorsque nous sortons.

Ainsi, en cas de vol, de perte ou de cartes bloquées, nous avons des solutions de remplacement pour continuer notre voyage.

Ensuite, souscrire à une carte de crédit sans frais de conversion avant de partir en voyage vous fera économiser beaucoup d’argent sur les frais de devises étrangères ! Ces frais sont généralement de 2,5 %.

Enfin, bien qu’il soit préférable de payer avec une carte de crédit pour profiter du taux de change du jour et accumuler des points de récompense, il est sage d’avoir un peu d’argent comptant sur soi. Cela peut dépanner en cas de problème. De notre côté, nous traînons toujours quelques billets de 20 $ US avec nous.

Avoir un compte chèque chez Tangerine, chez Banque Scotia et chez HSBC Canada peut vous faire économiser pour se procurer de l’argent comptant en devise locale. Ces banques ont des succursales ou des partenaires dans une multitude d’endroits dans le monde.

Sinon, il faut éviter les bureaux de change dans les endroits touristiques. Par expérience, ce sont souvent les pires taux.

Conclusion

Une dernière petite astuce, amenez toujours un crayon pour remplir les formulaires et déclarations aux douanes ! Ça vous évitera d’attendre après quelqu’un autre !

Et vous, avez-vous d’autres astuces à partager au niveau des choses à faire avant de partir en voyage à l’international ? Venez nous rejoindre dans la communauté Facebook de Milesopedia !

Venez discuter de ce sujet dans notre groupe Facebook!

Lectures conseillées