Finances personnelles pour les couples

Astuces pour bien gérer ses finances en couple

En bref Dans cet article, découvrez des conseils et astuces pratiques pour bien gérer vos finances en couple.

Dans une relation, la gestion des finances en couple est aussi cruciale que l’amour. D’ailleurs, parler d’argent est tabou et souvent un sujet de discorde. Cependant, la communication sur les finances et les décisions qui en résultent impactent la stabilité de chaque partenaire. Dans cet article, on explique comment une communication financière ouverte peut renforcer les liens dans un couple et vous permettre d’atteindre vos objectifs financiers. Aussi, on donne des conseils et des astuces pratiques pour bien gérer vos finances en couple.

Finances en couple - Les pièges à éviter

Vous pouvez parfois rencontrer des embûches dans la gestion de vos finances en couple. Identifier et éviter ces pièges peut contribuer à maintenir une relation financière saine et harmonieuse. Voici quelques-uns des pièges les plus courants à éviter :

  1. Cacher des dépenses ou des dettes : La transparence est essentielle pour maintenir votre confiance entre conjoints.
  2. Ne pas respecter les différents points de vue : Reconnaître et respecter les différentes perspectives financières est crucial (par exemple, ce qu’est une dépense essentielle vs dépense discrétionnaire).
  3. Ne pas établir un budget commun : Planifier ensemble vos dépenses et vos objectifs financiers vous aide à éviter les disputes et la mauvaise gestion financière.
  4. Reporter les discussions sur l’argent : Résoudre les conflits financiers dès qu’ils surviennent, même s’il s’agit d’un sujet de discorde, est essentiel pour éviter les problèmes à long terme.
  5. Ne pas équilibrer la répartition des dépenses : Trouver un équilibre juste et équitable dans votre contribution financière (part égale, prorata des revenus ou mise en commun) et vos dépenses est nécessaire pour les frustrations.
  6. Ne pas épargner : Épargner régulièrement est essentiel pour faire face aux imprévus et atteindre vos objectifs financiers à long terme (au lieu de dépenser avant d’épargner, opter plutôt pour la stratégie de se payer en premier).

Astuces pour la gestion des finances dans le couple

Voici des idées et astuces pratiques pour bien gérer vos finances en couple.

Gérer ses finances en couple - Communiquer efficacement sur les finances

La communication ouverte et honnête entre partenaires favorise le partage de vos valeurs et de  vos objectifs financiers. De plus, cela permet d’identifier et de résoudre rapidement vos problèmes financiers.

Voici quelques astuces pour une bonne communication :

  • Discuter d’argent au début de la relation (c’est plus simple d’en discuter quand tout va bien).
  • Décider de la gestion des finances en couple (gérer ensemble ou de façon individuelle).
  • Établir un budget (revenus, dépenses, épargnes) et répartir les dépenses entre conjoints (dépenses courantes, achats importants).
  • Planifier en couple les dépenses communes : fonds d’urgence, enfants, achat d’une propriété, vacances, frais de garde, retraite, succession, etc.
  • Communiquer de façon ouverte et honnête (ne rien cacher à son partenaire, comme une dette personnelle).

Gérer ses finances en couple - Établir un budget

En créant un budget commun, vous aurez une vue d’ensemble de vos finances et la possibilité d’éviter de mauvaises surprises. Mais, aussi, d’avoir plus de chance de réaliser vos objectifs financiers.

Il existe 3 principales méthodes de gestion des finances en couple : le partage à parts égales (50-50), la mise en commun (revenus et dépenses) et le partage au prorata du revenu (brut ou net).

Voici plus d’informations pour chacune de ses approches ainsi que les principaux avantages et inconvénients.

Partage à parts égales (50-50)

Voici les principaux éléments de l’approche à parts égales (50-50) :

  • Partager les dépenses communes en parts égales.
  • Comparer régulièrement les dépenses payées par chacun des partenaires ou verser une somme fixe dans un compte conjoint.
  • Conserver un compte personnel pour ses dépenses discrétionnaires.
  • Utilisation : Approche souvent utilisée par les jeunes couples, les couples sans enfants ou les couples sans dépenses communes importantes.
  • Défi : Le couple doit s’entendre sur ce qu’est ou pas une dépense commune. De plus, le partage des dépenses communes à parts égales n’est pas toujours équitable (ex. : dans un couple où l’écart de revenus est important).

Mise en commun (revenus et dépenses)

Voici les principaux éléments de la stratégie de mise en commun :

  • Les revenus sont mis en commun et sont gérés comme un revenu familial, utilisé pour les dépenses communes et personnelles. Ne pas oublier de mettre en commun l’épargne.
  • Approche qui simplifie la gestion financière, élimine la nécessité de répartir les dépenses entre les partenaires, valorise le temps non rémunéré (ex. : le temps consacré aux tâches familiales et ménagères).
  • Utilisation : Approche souvent utilisée par les couples qui sont ensemble depuis plusieurs années et les couples avec enfants.
  • Défi : Approche qui nécessite des priorités financières similaires et une confiance mutuelle. De plus, il existe des possibilités de tensions si l’un des partenaires a un revenu supérieur et exerce plus d’autorité sur les décisions financières.

Partage au prorata du revenu

Voici les principaux éléments de la stratégie de partage au prorata du revenu :

  • Partager les dépenses communes en fonction de ses revenus de chaque partenaire.
  • Comparer régulièrement en fonction de l’évolution des revenus et des dépenses.
  • S’assurer d’une répartition équitable des dépenses tout en préservant une certaine indépendance financière et une capacité d’épargne pour chaque partenaire.
  • Déterminer si les dépenses sont partagées au prorata des revenus bruts, revenus après impôt, revenus après épargne, etc.
  • Méthode qui reconnaît d’autres formes de contribution, comme la prise en charge des enfants ou des tâches ménagères (une baisse de revenus signifie une baisse des contributions aux dépenses communes).
  • Utilisation : Approche souvent utilisée par les couples dont l’écart de revenus est important.
  • Défi : Le couple doit s’entendre sur ce qu’est une dépense commune et la contribution de chaque personne. De plus, cette méthode n’est pas toujours équitable pour le volet épargne. Malgré le partage des dépenses au prorata des revenus, les noms des deux partenaires doivent être sur les contrats d’achat des biens communs (ex. : maison).

La méthode de gestion des finances choisie peut aussi varier en fonction de votre capacité d’épargne ou de votre situation personnelle (ex. : congé parental après l’arrivée d’un enfant). Mais, aussi, de votre état matrimonial (conjoints de fait vs couples mariés).

Gérer ses finances en couple - Gérer les comptes bancaires en couple

Le choix entre des comptes bancaires séparés, des comptes communs (compte conjoint) ou les deux dépend de vos préférences et de votre situation financière en tant que couple. La répartition des responsabilités financières, telles que le paiement des factures ou l’épargne, peut aider à équilibrer vos contributions respectives.

Gérer ses finances en couple - Planifier les dépenses importantes

En prenant des décisions ensemble sur les dépenses importantes, comme les vacances ou l’achat d’une auto, vous renforcez la confiance et la collaboration dans votre relation de couple. Épargner régulièrement pour les objectifs à courts, moyens et longs termes vous permet de concrétiser vos rêves communs.

Gérer ses finances en couple - Épargner et investir ensemble

Constituer un fonds d’urgence (dans un compte d’épargne à intérêt élevé ou dans un CELI) est essentiel et vous permet de faire face aux dépenses imprévues et éviter les situations financières stressantes. Une fois que ce dernier est constitué, vous pouvez commencer à investir conjointement pour vous aider à atteindre vos objectifs financiers à long terme. Par exemple, la planification financière de votre retraite ou l’éducation de vos enfants (à l’aide du REEE).

Gérer ses finances en couple - Rembourser les dettes ensemble

En couple, vous devez gérer vos dettes ensemble et prioriser le remboursement des dettes le plus rapidement possible. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des stratégies pour rembourser vos dettes, comme la méthode avalanche ou la méthode boule de neige. Pour éviter des tensions financières, vous devez communiquer ouvertement sur vos dettes individuelles et vos dettes communes.

Gérer ses finances en couple - Planifier fiscalement en couple

En planifiant adéquatement vos impôts en tant que couple, vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux intéressants. Vous pouvez lire plus à ce sujet dans la section « impôts » de notre guide des finances personnelles ou consulter un professionnel de la finance. Ainsi, vous pourrez optimiser votre situation fiscale en fonction de votre statut de couple et économiser de l’argent à long terme.

Gérer ses finances en couple - Répartir les responsabilités financières

En répartissant équitablement vos responsabilités financières au sein de votre couple, vous renforcerez le sentiment de partenariat et de participation. Ce qui permettra ultimement une meilleure compréhension des responsabilités financières et une meilleure gestion des finances dans votre couple.

Gérer ses finances en couple - Respecter les différences de points de vue sur l'argent

Reconnaître et respecter vos différences de valeurs et points de vue concernant l’argent vous permet de trouver des compromis et des solutions qui conviennent à chacun de vous. Lorsque vous travaillez ensemble, vous renforcez la communication et la confiance dans votre relation de couple.

Finances en couple - Compte conjoint

Bien qu’abordé dans une section précédente, le mode de gestion des finances que vous choisissez est essentiel dans la gestion efficace des finances de votre couple. Souvent, une combinaison de comptes personnels pour chaque partenaire et d’un compte conjoint répond aux besoins.

Ne vous limitez pas uniquement aux comptes dans les banques traditionnelles. En effet, les banques virtuelles comme Banque EQ et Wealthsimple offrent elles aussi des comptes conjoints.

Par exemple, la Banque EQ propose un compte conjoint qui combine un compte-chèques à un compte d’épargne à intérêt élevé. Le taux d’intérêt du Compte Conjoint peut atteindre 4 % par année.

Finances en couple - Assurances

Que vous ayez ou non des enfants, assurer votre sécurité financière en couple est important. Plusieurs types d’assurances existent.

Par exemple, une assurance invalidité protège votre revenu en cas d’incapacité de travail due à une maladie ou une blessure. Elle garantit que vous pouvez maintenir votre niveau de vie malgré tout.

De son côté, une assurance vie offre une protection financière à votre famille en cas de décès prématuré. Elle peut vous aider à couvrir les dépenses, à rembourser les dettes et à maintenir la stabilité financière.

Discuter de ces éléments ensemble vous permet de comprendre vos besoins et de vous assurer en conséquence. Ainsi, vous disposez d’une couverture adéquate pour protéger votre avenir financier. N’hésitez pas à consulter un conseiller financier ou un courtier en assurance.

Conclusion

En résumé, l’argent est souvent plus tabou que le sexe. Pourtant, la gestion des finances en couple est essentielle pour éviter les embûches. Une communication financière ouverte et honnête renforce les liens dans un couple et permet d’atteindre vos objectifs financiers. Cet article a permis d’explorer une grande variété de conseils et d’astuces pour bien gérer vos finances en couple.

Foire aux questions

Comment répartir les dépenses dans un couple ?

Les 3 principales méthodes pour répartir les dépenses dans un couple sont le partage à parts égales (50-50), la mise en commun (revenus et dépenses) et le partage au prorata du revenu. Elles ont chacune des avantages et désavantages, mais il est de votre responsabilité de trouver celle qui correspond le mieux à votre couple.

Comment gérer les finances en couple ?

Il existe plusieurs méthodes pour gérer ses finances en couple, autant pour le budget que pour l’épargne. Mais, avant tout, une communication ouverte et honnête favorise le partage de vos valeurs, de vos préoccupations et de vos objectifs financiers en tant que couple. Puis, vous pouvez ensuite créer un budget commun, planifier les dépenses importantes ensemble et finalement épargner et investir avec une stratégie commune.

Qui doit payer quoi dans le couple ?

C’est à vous, en tant que couple, de décider des responsabilités financières et du partage des dépenses. Choisissez la méthode de répartition des dépenses qui correspond le mieux à vos valeurs et aux objectifs financiers de votre couple.

Pourquoi faire 50-50 dans un couple ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un couple voudrait partager les dépenses communes en parts égales (50-50). Il s’agit d’une approche souvent utilisée par les jeunes couples, les couples sans enfants ou les couples sans dépenses communes importantes. Bien qu’il s’agisse d’une stratégie connue, elle présente quand même quelques défis. Par exemple, le couple doit s’entendre sur ce qu’est une dépense commune. De plus, le partage 50-50 n’est pas toujours équitable, comme dans le cas d’un couple avec un écart important de revenus.

Venez discuter de ce sujet dans notre groupe Facebook!
Vincent
Je m’appelle Vincent et je suis parent à la maison de deux jeunes garçons depuis que j’ai atteint l’indépendance financière en 2021 (FIRE). Auparavant, j’ai travaillé pendant 12 ans en technologies financières pour une grande banque d’investissement américaine (G-SIB). Je suis passionné par les finances personnelles, l’investissement en bourse, la lecture, la rédaction, le vélo et le jardinage. Je suis aussi le fondateur de Retraite 101, un blogue de finances personnelles suivi par plusde 20 000 personnes sur les réseaux sociaux et cité dans plusieurs médias, blogues et livres de finances. Malgré une retraite anticipée, je continue d’écrire sur les finances personnelles pour partager ma passion avec les Québécois.es et les motiver à prendre leurs finances en main.

Lectures conseillées