Appareil mobile

Telus n’impose plus des frais de paiement par carte de crédit

En bref Depuis octobre 2022, Telus chargeait des frais de 1,5 % à ses clients qui payaient par carte de crédit. Elle a décidé d'arrêter en juin 2023.

Cette publication est également disponible en : EN

*** Mise à jour 20 juin 2023 : Telus a enlevé le frais de 1,5 % pour les paiements par carte de crédit, rétroactif au 1er juin 2023. 

Le 16 septembre 2022, les clients de Telus en dehors du Québec ont appris qu’ils devront bientôt assumer les frais d’interchange de 1,5 % sur le montant de leur facture payée par carte de crédit. Pour éviter ces frais, il faudra payer par paiements bancaires uniques ou automatisés, ou à l’aide d’une carte Visa Débit, Visa prépayée ou Mastercard prépayée.

Cette décision de Telus fait suite à une action collective de 2018 contre Visa et Mastercard, où il a été décidé que les commerçants pourraient charger des suppléments à partir du 6 octobre. Jusqu’à présent parmi les géants de la télécommunication, Telus est la seule compagnie de télécommunication à charger ces frais supplémentaires.

Cette nouvelle exigence ne s’appliquait pas à sa filiale Koodo.

Ensuite, en juin 2023, Telus a signifié à sa clientèle qu’elle ne chargerait plus ce frais de 1,5 % à ses clients qui payaient par carte de crédit.  C’est un revirement qui satisfera sa clientèle.

Bell, Rogers et Vidéotron n’avait pas fait d’annonce similaire à celle de Telus.

Cependant, il faudra rester vigilant ; il y a toujours un risque que cette nouvelle pratique soit normalisée si d’autres compagnies suivent les traces de Telus comme Rogers et décident d’adopter la même approche. Bien sûr, elles ne pourront pas le faire au Québec tant que la LPC continue de qualifier cette pratique d’illégale.

Si vous êtes un client Telus affecté par cette annonce et que vous souhaitez connaître vos options auprès d’autres compagnies, PlanHub vous aide à comparer les forfaits téléphoniques et trouver celui qui convient à vos besoins.

Ce frais de 1,5 % ne concernait pas les clients du Québec, puisqu’ils sont protégés par la Loi sur la protection du consommateur (LPC).

Celle-ci interdit de charger un montant supérieur à celui qui a été annoncé, et précise que le fait de payer une facture par carte de crédit ne constitute pas un service distinct mais plutôt simplement un mode de paiement. De cette façon, ces frais exigés aux clients de Telus sont considérés comme illégaux au Québec selon la LPC.

Notre premier réflexe si nous ne sommes pas clients chez Telus, ou si nous vivons au Québec, est de penser que nous avons été épargnés. Pour le moment, oui. Mais nous espérons que cette pratique ne sera pas adoptée par d’autres compagnies.

D’un point de vue de points et d’avantages, ce type d’annonce nous encourage à acheter notre appareil directement auprès du fabricant (Apple, Samsung, etc.) plutôt qu’auprès des opérateurs de réseau mobile pour deux raisons : pour maximiser ses récompenses, et pour pouvoir profiter d’une assurance appareil mobile en plus d’éviter de payer 1,5 % en frais de service (pour les clients hors Québec).

Plusieurs cartes de crédit offrent des remises allant jusqu’à 4 % sur les abonnements cellulaires et internet. La Carte Visa Infinite Momentum Scotia offre 4 % tandis que la Carte Visa Infinite* TD Remises offre un retour de 3 %.

Si l’on se compare aux autres pays, nous savons que les compagnies de télécommunication canadiennes sont loin d’être les plus abordables au monde. Cette nouvelle ne plaisait  aux clients de Telus qui utilisent leurs cartes de crédit pour accumuler des points, pour les remises en argent ou simplement par habitude.

Conclusion

Suite à la mise à jour du 20 juin 2023, Telus a enlevé les frais de 1,5 % pour ses clients payant par carte de crédit.  Ceci est une bonne nouvelle pour les clients.  En effet, ils ont été environ 4 000  à se plaindre de ce coût supplémentaire.  Telus a reculé sur sa décision et a été d’ailleurs discret pour l’annoncer.

Cette publication est également disponible en : EN

Venez discuter de ce sujet dans notre groupe Facebook!
Marie-Ève
Le voyage est un mode de vie pour Marie-Ève, qui passe près de 6 mois par année à l’étranger. Elle est toujours en quête de vagues à surfer, d'excellent café et des meilleures stratégies pour pouvoir voyager plus longtemps. Vous la trouverez probablement dans un espace de coworking avec d’autres nomades numériques, ou en bord de mer à admirer les couchers de soleil.

Lectures conseillées