Jusqu’à 90 000 points Aéroplan
Passeport francais

PARAFE : comment fonctionne le dispositif pour accélérer les contrôles aux frontières ?

En bref Les autorités étatiques, en collaboration avec Paris Aéroport et différents groupes aéroportuaires au pays, travaillent à l’implémentation de PARAFE, un dispositif visant à accélérer les contrôles aux frontières. Mais en pratique, comment fonctionne-t-il ?

Afin de rendre l’expérience aéroportuaire plus agréable pour tous, le gouvernement français participe, depuis maintenant une dizaine d’années, à la mise en place du dispositif PARAFE, un dispositif permettant aux voyageurs de passer les frontières en toute autonomie, avec un contrôle d’identité simplifié. Grâce à un décret publié en 2010, les procédures d’entrée et de sortie du territoire dans les gares et les aéroports ont pu être automatisées, favorisant ainsi une fluidité accrue lors des contrôles frontaliers et une diminution du temps d’attente.

PARAFE, c’est quoi ?

Basé sur une technologie biométrique d’authentification, le dispositif de passage rapide aux frontières extérieures, appelé PARAFE, repose sur la reconnaissance faciale afin de permettre aux voyageurs de passer les formalités frontalières de manière automatisée lorsqu’ils entrent ou sortent de l’espace Schengen. Facultatif et gratuit, il est réservé aux citoyens européens et aux ressortissants de certains pays tiers munis d’un passeport biométrique.

PARAFE se fonde sur les données contenues dans le passeport du voyageur, ainsi que sur les informations vérifiées par la caméra du dispositif. Ces données comprennent le nom, le prénom, la date de naissance, la nationalité, une image numérisée du visage, le type et le numéro du document de voyage, ainsi que le code à trois lettres du pays de délivrance et la date de validité du document.

Il est important de souligner que les gardes-frontières sont les seuls destinataires de ces informations confidentielles. Les données personnelles des voyageurs sont par ailleurs uniquement conservées jusqu’à l’ouverture des portes du sas. Une fois que le franchissement de la frontière est effectif, ces données sont immédiatement supprimées du système PARAFE.

PARAFE
PARAFE

Qui peut utiliser PARAFE ?

Contrairement aux files prioritaires, généralement offertes en exclusivité aux voyageurs fréquents ou aux détenteurs de statuts, ou aux programme NEXUS et Global Entry le système PARAFE est disponible à toute personne majeure titulaire d’un passeport biométrique en cours de validité et ressortissant d’un pays de l’Union européenne ou de tout autre pays éligible. Parmi les pays éligibles, on retrouve notamment le Canada, la Corée du Sud, Israël, la Nouvelle-Zélande et le Royaume-Uni, qui peuvent également utiliser le dispositif à leur arrivée ou à leur départ de la France.

Les ressortissants de pays tels que le Bénin, le Cameroun et le Maroc peuvent aussi utiliser le dispositif, mais seulement en quittant la France à destination d’un pays situé hors de l’espace Schengen. Ils ne peuvent pas l’utiliser à leur arrivée au pays.

Pour consulter la liste de tous les pays éligibles, rendez-vous sur le site du ministère de l’Intérieur.

Les mineurs âgés de 12 ans et plus peuvent également utiliser PARAFE, mais uniquement en cas d’entrée sur le territoire. Il faut être âgé de 18 ans ou plus afin de recourir au dispositif pour sortir du territoire français.

Pays eligibles aux controles PARAFE

Comment fonctionne le système PARAFE ?

Nul besoin de s’inscrire pour obtenir PARAFE. Toutes les personnes éligibles à l’utilisation de PARAFE peuvent choisir d’utiliser le dispositif. Une fois arrivé à l’aéroport ou en gare, il suffit de suivre les panneaux PARAFE pour localiser le sas PARAFE automatisé et de respecter les étapes suivantes :

  1. Se présenter seul à l’entrée du sas PARAFE.
  2. Retirer lunettes, écharpe, chapeau et masque.
  3. Placer son passeport sur le lecteur, à la page de la photo.
  4. Entrer dans le sas après l’affichage de validation de la lecture du passeport.
  5. Regarder la caméra et suivre les instructions affichées sur l’écran.
  6. Sortir du sas lorsque les portes du sas s’ouvrent.

Il est à noter que le passage par le dispositif PARAFE n’est pas obligatoire. Les passagers peuvent choisir d’être contrôlés manuellement par un garde-frontière.

Le fonctionnement du sas PARAFE repose sur l’interrogation de plusieurs bases de données essentielles. Tout d’abord, le système consulte le système d’information Schengen (SIS), qui contient des informations sur les personnes recherchées dans l’espace Schengen. Ensuite, il vérifie la base de données d’Interpol sur les documents de voyage volés ou perdus (SLTD) afin de détecter d’éventuelles fraudes. Enfin, le sas PARAFE interroge le fichier des personnes recherchées (FPR) pour garantir la sécurité à la frontière.

En tant que voyageur, vous avez le droit d’accéder aux données vous concernant et de demander toute rectification nécessaire. Vous avez également le droit de vous opposer au traitement de vos données, ainsi que d’exiger la limitation de ce traitement.

Si vous avez des questions concernant le traitement de vos données dans le dispositif PARAFE, vous pouvez envoyer un mail à donnees-personnelles-dgef@interieur.gouv.fr.

Où est disponible PARAFE ?

PARAFE est un dispositif français qui, au fil des ans, a été déployé peu à peu dans de nombreux points de passage frontaliers à travers la France. Il n’est pas seulement disponible dans les aéroports, mais également dans certaines gares ainsi qu’au port de Calais. En France, vous pouvez l’utiliser dans les aéroports suivants :

  • Roissy-Charles de Gaulle
  • Orly
  • Bâle-Mulhouse
  • Bordeaux
  • Lyon
  • Marseille
  • Nice

Il est également possible d’utiliser le dispositif dans les gares suivantes :

  • Gare du Nord (Eurostar)
  • Gare de St Pancras à Londres (Eurostar)
  • Terminal de Coquelles en France (Eurotunnel)
  • Terminal de Folkestone au Royaume-Uni (Eurotunnel)

Conclusion

Le système PARAFE représente une avancée majeure dans la simplification des contrôles aux frontières pour les voyageurs. En combinant technologie et sécurité, il permet un passage fluide et rapide, offrant ainsi une expérience de voyage agréable et sans tracas. Alors, la prochaine fois que vous vous envolerez vers votre destination préférée ou que vous prendrez le train pour une escapade, n’oubliez pas de consulter les options PARAFE disponibles dans votre aéroport ou votre gare.

Questions fréquentes sur le sas PARAFE

PARAFE, comment ça marche ?

Le décret n° 2010-1274 du 25 octobre 2010 a autorisé la création d’un traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé PARAFE. Celui-ci permet aux voyageurs de passer les formalités frontalières de manière automatisée grâce à une technologie biométrique d’authentification.

Comment accélérer les contrôles aux frontières dans les aéroports en France ?

Il est possible d’accélérer les contrôles aux frontières en utilisant le dispositif PARAFE, qui ne demande aucune inscription préalable. Il suffit de suivre les panneaux PARAFE dans les gares et aéroports du pays dans lesquels est déployé le dispositif et de présenter un passeport biométrique en cours de validité à l’entrée du sas.

Doit-on avoir un passeport pour utiliser le dispositif PARAFE ?

Oui, il faut être titulaire d’un passeport biométrique en cours de validité et ressortissant d’un pays de l’Union européenne ou de tout autre pays éligible.

Le dispositif PARAFE est-il disponible aux aéroports Orly et Roissy ?

Oui, le dispositif PARAFE est disponible aux aéroports Roissy-Charles de Gaulle et Orly, ainsi qu’aux aéroports Bâle-Mulhouse, Bordeaux, Lyon, Marseille et Nice. Il est également disponible dans certaines gares ainsi qu’au port de Calais.

Venez discuter de ce sujet dans notre groupe Facebook!
Vicky Moreau
Canadienne de naissance, Européenne de cœur, Vicky oscille aujourd’hui entre la France et l’Allemagne, où elle a élu domicile il y a cinq ans. Amoureuse des mots, éprise d’aventures et avide de nouvelles saveurs, rien ne la passionne plus que de sillonner les routes de pays inconnus en van ou à pied et de s’immerger dans de nouvelles cultures.

Lectures conseillées