Obtenez 300 $ + 1ère année gratuite!
151001 o09fj wow air transporteur sn635

Vol WOW air WW135 entre Reykjavik et Montréal

KEF YUL
Aéroport d'arrivée Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal
Compagnie aérienne Wow Air
Numéro de vol WW135
Durée du vol 5:05
Appareil A321-200
Classe Economie
En bref Retrouvez notre reportage photo du vol WOW Air effectué entre Reykjavik et Montréal !

Je viens de rentrer d’un long week-end en Islande, un pays qui a fait la une des journaux autant pour ses volcans qui perturbent le ciel aérien, que pour ses performances durant l’euro 2016. Mais cela ne rend pas justice à cette terre magnosique. Et bien sûr, ce voyage m’a permis de découvrir une nouvelle compagnie, WOW air.

Nous avions déjà évoqué cette nouvelle compagnie islandaise. Elle propose des vols à bas prix avec une prestation minimaliste dans ses avions. J’ai profité de son arrivée à Montréal pour acheter un billet lors du week-end de la fête du travail. Cela m’a coûté 309$ taxes incluses pour l’aller-retour avec une sélection de siège.

Là où l’affaire se complique c’est avec les bagages. Dans le prix du billet est compris 1 petit bagage de cabine (42x32x25cm) pesant moins de 10kg et un petit sac qui doit pouvoir se ranger en-dessous de votre siège. Le bagage de cabine peut être plus gros (56x45x25cm, 12kg) moyennant des frais supplémentaires d’environ 50$. Enfin pour 90$ vous pouvez enregistrer un bagage en soute.

Passons maintenant au vol! Je me suis enregistré la veille avec l’application mobile de la compagnie. J’obtiens alors ma carte d’embarquement.

carte dembarquement 1
carte d’embarquement

L’aéroport est situé à 45 minutes en transport en commun de la ville de Reykjavik. Il y a une navette par bus qui part du terminal proche du centre ville. Vous pouvez aussi demander un pick-up à votre hôtel qui se fait via minibus, vu l’étroitesse des rues de la ville. Le terminus se trouvant à 10 minutes à pied de notre logement, et le temps s’y prêtant bien, nous y allons à pied.

La navette est un bus équipé du Wifi, mais sans prise de courant bien que certains bus de la flotte en sosent équipés.

navette entre la ville et laeroport
navette entre la ville et l’aéroport

 

le siege dans le bus
le siège dans le bus

Nous arrivons à l’aéroport après les 45 minutes prévues. Nous avons un bagage enregistré, on se dirige donc vers les bornes de self-service qui permettent d’imprimer les étiquettes de bagages.

comptoirs wow air
comptoirs WOW air, on reconnaît l’humour de la compagnie qui s’affiche partout même sur ses chariots

On peut alors utiliser le dépôt automatique des bagages après avoir imprimé une carte d’embarquement papier, le scanner n’étant pas compatible avec la version électronique.

Nous nous dirigeons vers les postes de sécurité.

laeroport est tres basique dans sa structure
l’aéroport est très basique dans sa structure, et d’une architecture assez quelconque.

 

lentree vers les postes de securite
l’entrée vers les postes de sécurité

Après un passage plutôt rapide on se retrouve du côté des salles d’embarquement et du duty free. Un rapide coup d’oeil au tableau pour constater que notre vol est à l’heure.

fis
FIS
duty free
duty-free

Il nous faut toutefois nous diriger vers le terminal D, car c’est celui d’où partent les vols vers les USA et le Canada et donc un passage à la frontière s’impose. Beaucoup de vols partant à cette heure-ci vers les deux pays, l’attente sera d’environ un quart d’heure, ce qui reste raisonnable.

autre vue de laerogare
autre vue de l’aérogare
couloir dans laeroport vers le terminal d
couloir dans l’aéroport vers le terminal D

Si les terminaux semblent très basiques dans leur offres, le terminal D est… dépouillé. Un bar avec quelques tables hautes prises d’assaut, une pizzeria et un magasin de nourriture. Notre salle d’embarquement est une salle temporaire. L’aéroport a dû mal à suivre on dirait l’expansion touristique du pays (+138% en 6 ans).

le bar du terminal d
le bar du terminal D
salle dattente
salle d’attente
toujours annonce a lheure
toujours annoncé à l’heure

L’embarquement se fera par bus. Cela peut prendre du temps mais le personnel est très organisé et cela permet de découvrir de plus près l’appareil. Celui-ci est un Airbus A321-200 et son immatriculation est TF-KID. Les autres immatriculations suivent aussi l’arbre généalogique : TF-MOM, TF-GPA etc.

img 1524
vue de l’appareil

 

img 1523
vue de l’appareil
img 1522
vue de l’appareil

L’appareil est récent (3 ans) mais il n’a pas les même sièges que l’appareil du trajet aller. Est-ce que c’est dû à l’expansion rapide de la compagnie et à l’utilisation d’appareils loués à des intermédiaires? On attend de voir l’arrivée de nouveaux appareils commandés directement auprès d’Airbus en 2017 et 2018 pour se faire une meilleure idée.

On est dans le registre spartiate: pas de prise de courant, pas d’écran individuel, pas d’appui-tête amovible

la cabine avec photobomb
la cabine (avec photobomb de l’agent de bord 🙂

 

lhumour islandais
l’humour islandais?

 

cabine intimiste
cabine intimiste

 

siege minimaliste
siège minimaliste

Le menu est aussi simple. Vous avez soif? Il faudra payer 300 couronnes islandais (3.3$) pour avoir une bouteille d’eau.

img 1529
menu

 

menu
menu

 

IMG 1531
menu

Et c’est le moment de partir après un embarquement bien organisé par les hôtesses.

vue du hublot
vue du hublot
sur le tarmac
sur le tarmac
img 1536
décollage
img 1540
décollage
img 1539
décollage

Notre route est assez simple avec un passage au-dessus du Groenland. Nous avions de la chance ce jours-là car la vue était superbe.

parcours

nuages
belle couche de nuages
au dessus du groenland
au-dessus du Groenland
a lapproche du groenland
à l’approche du Groenland

Le moment du repas est venu, le sandwich était particulièrement bon, une bonne surprise.

repas a bord
repas à bord

Le reste du vol sera sans surprise avec quelques turbulences au-dessus du Canada. L’approche sur Montréal sera rapide.

IMG 1548
Approche vers YUL
approche vers yul
approche vers YUL
des appareils connus a yul
des appareils connus à YUL
atterrissage
atterrissage

Les portes étant toutes occupées à cette heure-ci (18h) nous sommes débarqués par passerelle mobile. Ce qui prendra un peu de temps mais le passage à la frontière se fera très rapidement.

Conclusion

Il n’y a pas de doute WOW air est une compagnie low-cost. Des tarifs bas avec des options payantes si on veut ajouter du confort. La compagnie souffre d’un hub qui est un aéroport lui aussi en pleine expansion et donc connaît quelques problèmes comme par exemple l’absence de salons ou tout simplement de prises de courant facilement accessibles.

Le personnel de bord est sympathique, on est là aussi dans la prestation minimale. On pourrait juste espérer un peu plus de chaleur dans l’aménagement de la cabine (lumière, prise de courant sur les sièges). Mais l’offre est toutefois intéressante surtout pour Montréal qui n’a peu ou pas de compagnie aérienne low-cost.

Quelques cartes avec points-voyages pour réserver ce type de billet

 

Laisser un commentaire

Lectures conseillées