Offre exceptionnelle: Jusqu'à 130 000 points (650 $) avec cette carte!
Salon Feuille D Erable Covid 19 Featured

Avis Sur Le Salon Air Canada Feuille d’Érable de Vancouver (YVR) Pendant La COVID-19

YVR
Salon Feuille d'Érable
Méthode d'accès au salon Classe Affaires
Terminal C
Pays Canada
Ville Vancouver
En bref

Voici à quoi ressemble une visite au Salon Air Canada Feuille d'Érable à l'Aéroport International de Vancouver pendant la COVID-19.

Avis Sur Le Salon Air Canada Feuille d'Érable de Vancouver (YVR) Pendant La COVID-19

Au cours d’un passage à l’Aéroport International de Vancouver – en période de COVID-19 -, j’ai eu l’occasion de tester le Salon Air Canada Feuille d’Érable (vols intérieurs) situé aux portes C.

Air Canada a commencé à rouvrir quelques salons à travers le Canada. Après Toronto, c’était au tour de Vancouver. Montréal devrait également rouvrir prochainement. Bien évidemment, avec l’instauration de nouvelles mesures sanitaires, ce qui transforme l’expérience au sein des salons d’aéroport.

Accueil au Salon Feuille d'Érable

À l’entrée du salon Air Canada Feuille d’Érable de Vancouver, les employés sont protégés par du Plexiglas. Il suffit de scanner sa carte d’embarquement pour obtenir l’accès au salon.

Dans l’ascenseur, Air Canada rappelle la date du lancement du nouveau programme Aéroplan: le 8 novembre 2020.

Dès la sortie de l’ascenseur, un marquage au sol indique un parcours à respecter pour déambuler dans le Salon Feuille d’Érable.

Habituellement situés à proximité de l’entrée, les magazines et journaux sont absents. Air Canada vous invite à consulter la sélection disponible via l’application Pressreader (en étant connecté au réseau Wi-Fi du Salon).

Le Salon est peu fréquenté, il est donc facile de trouver un espace pour s’asseoir, tout en respectant la distanciation sociale.

Le service de nourriture

Ce qui fait généralement l’attrait d’un salon, outre ses espaces confortables pour se détendre avant un vol, c’est l’aspect nourriture et boissons.

Hors, en temps de COVID-19, les buffets en libre service sont inaccessibles. Pour les remplacer, Air Canada a dédié du personnel, tant pour la nourriture, que pour le service de boissons (alcolisées, chaudes, etc.)

À toute heure, il est possible d’obtenir différents plats. Le personnel d’Air Canada vous remettra tout cela dans un sachet en papier que vous pourrez ramener à votre table.

Le jour de mon passage, voici la sélection qui était disponible:

  • Roulé à la salade de thon
  • Sandwich à la dinde et au provolone
  • Salade de quinoa et de canneberges
  • Salade de pommes de terre classique
  • Crudité et trempette (tomate, concombres et tzatziki)
  • Croustilles, Barre de muesli, Friandise

À certaines heures, il sera possible d’effectuer une commande directement depuis votre table en scannant le Code QR disponible.

Le nettoyage

À la droite de l’entrée, une partie du salon reste inaccessible: elle est en cours de nettoyage.

Et c’est ainsi que cela se déroulera dans chaque Salon Feuille d’Érable: une division par sections afin de faciliter le processus de nettoyage pendant la journée, par pulvérisation électrostatique notamment.

Voici l’appareil utilisé:

Les toilettes sont également très régulièrement nettoyées, avec des rappels des mesures d’hygiène à adopter.

J’ai noté au moins 4 membres du personnel d’Air Canada exclusivement consacrés au nettoyage du salon: tout est minutieusement nettoyé et dans les moindres recoins. Rien à redire sur cet aspect.

Conclusion

Après celle de l’aéroport, l’expérience du salon d’aéroport est également profondément transformée. Il est par exemple obligatoire de s’adresser à un membre du personnel pour avoir accès à la nourriture et aux boissons, et à certains moments, une file d’attente pouvait se former. La commande via mobile est une bonne idée: mais en dehors des heures de service, elle est inutile (ce qui fut le cas pour moi).

Également, il y a un côté rassurant à voir le personnel s’activer sans discontinuité dans le nettoyage du salon à coup de spray antibactérien ou de pulvérisation électrostatique. Mais ce côté rassurant nous rappelle sans cesse le monde dans lequel nous vivons présentement, ce qui rend l’expérience du salon beaucoup moins plaisante qu’auparavant. D’autant que nous venions dans un salon d’aéroport pour éviter d’être dans la cohue des salles d’embarquement: mais actuellement, c’est plutôt l’inverse qu’il risque de se produire!

Toutefois, saluons les efforts d’Air Canada pour s’adapter à la situation quand la plupart des opérateurs ont décidé de maintenir porte close.

Laisser un commentaire

Lectures conseillées