air transat

Avis sur le vol Air Transat TS546 entre Montréal Pierre-Elliott-Trudeau et Bordeaux-Mérignac

YUL BOD
Aéroport d'arrivée Aéroport de Bordeaux
Compagnie aérienne Air Transat
Numéro de vol AT546
Durée du vol 6:50
Appareil A330
Classe Economie
Coût Payé en argent
En bref Découvrez notre reportage photo du vol Air Transat entre Montréal et Bordeaux en classe économique et un aperçu du salon Mastercard Banque Nationale !

C’est un vol pour un séjour court en France, j’avais expliqué dans un billet précédent comment je suis arrivé à ce trajet somme toute assez simple. Voici donc le premier segment.

Après Washington le mois dernier, c’est pour des raisons familiales que je rentre en France le temps d’une longue fin de semaine. Ce flight report n’aura rien de glamour, pour cela il faudra attendre la semaine prochaine avec le voyage de Jean-Maximilien en Première classe. Mais on veut partager toutes nos expériences de voyages, les exceptionnelles comme les plus ordinaires 🙂

Comme je l’avais expliqué dans mon billet sur la recherche de ce vol, je me suis tourné vers Air Transat pour la flexibilité des villes desservies directement. Bordeaux et Toulouse étant proches de ma destination, des vols directs vers ces deux villes avaient un gros attrait pour un séjour de 4 jours.

Je suis arrivé à l’aéroport avec la navette 747. Celle-ci prend plus de temps à rejoindre Pierre Elliott Trudeau avec tous les travaux dans cette partie de l’île. Il m’a fallu une bonne heure depuis le quartier Mile-Ex pour arriver à destination.

navette 747
La Navette 747
image 12
les comptoirs d’enregistrement
image 13
mon vol est indiqué a l’heure

Je n’avais pas de bagage à enregistrer, je suis donc allé directement vers le contrôle de sécurité où l’attente était de 20 minutes. Grâce à la carte TD VISA Infinite Privilège j’ai pu utiliser le coupe-file et 5 minutes après j’étais “airside”.


Je suis ensuite allé explorer l’aérogare. Celui-ci a connu un gros changement avec l’ ouverture de 6 nouvelles portes dans la partie internationale le 10 mai dernier. Il y aussi de nouveaux espaces de restauration au niveau des portes 52 et 53. J’avais mes réserves quand j’avais vu sur Internet les rendus virtuels, mais en personne la nouvelle partie est agréable: très lumineuse et on voit les avions! L’avgeek en moi était satisfait.

image 14
Les nouveaux restaurants vers les portes 52-53
image 15
Les nouveaux restaurants vers les portes 52-53
image 16
Les nouveaux restaurants vers les portes 52-53
image 17
Les nouveaux restaurants vers les portes 52-53
image 19
L’entrée des nouvelles portes
image 20
Un bar dans la nouvelle partie internationale
image 21
La nouvelle aire d’attente

image 22

Il était temps de faire un peu de “spotting”.

image 18
A340 Air France
image 23
777-300ER Swiss
image 28
l’avion de mon vol, un A330-200

Mon adhésion à Priority Pass attachée à ma carte American Express de Platine me donne accès au salon Mastercard Banque Nationale. Pas des plus élégants, il est toutefois bien fourni en alcool et à une offre décente de nourriture. Par contre il est très achalandé.

image 24
Le salon Banque Nationale
image 26
L’offre nourriture
image 27
On est resté raisonnable 🙂

Il était temps de partir vers la porte 63 d’où partait mon vol. Les priorités ont été scrupuleusement respectées (Classe Club, les personnes ayant acheté un Pass Option Plus). L’embarquement s’est terminé à l’heure, le commandant nous indiquant un temps de vol de 6h50, relativement long. C’est vrai que pendant le vol, les vitesses affichées n’étaient pas stellaires.

image 29
Affichage du vol
image 30
Embarquement
93ff92d6 7b11 4a38 b963 d536c5dc8e9b
Mon avion au départ – Photo : Jean-Claude Trudeau du groupe Facebook 55ème avenue

La cabine est relativement neuve, mais l’absence de séparation donne vraiment un côté hangar.

image 31
La cabine du Airbus A330-200 Air Transat
image 32
Le siege dans l’Airbus A330-200 d’Air Transat
image 33
IFE , d’une bonne qualité
img 0905
La trousse de confort Air Transat

Le siège est confortable. J’ai acheté une trousse de confort qui contient une couverture, un oreiller gonflable pour le cou et un masque pour 10$ (7euros). On peut aussi acheter lors de la réservation un Pass “Options Plus” qui contient:

  • Sélection de siège
  • Enregistrement prioritaire à l’aéroport
  • Franchise de bagages supplémentaire
  • Embarquement et livraison de bagages prioritaires
  • Accès prioritaires au point de sécurité
  • Une trousse de confort
  • Une paire d’écouteurs
  • Une bouteille de vin mousseux (200ml)
  • Une bière ou une bouteille de vin (200ml) pendant le repas
  • Une collation
  • Une boisson alcoolisée au bar en vol

Cette option coûte entre 100 et 200$ aller-retour selon la destination et du siège choisi.

Le repas est servi 1h30 après le décollage après un apéritif (payant pour les boissons alcoolisées). La nourriture est vraiment le point faible d’Air Transat. Tout cela ne donne pas très envie. C’est vite digéré: un sandwich et un biscuit!

image 3
Aperitif
image 4
Le menu (l’éclairage ne rend pas justice, quoique …)
image 5
Le repas en économie sur Air Transat

Le personnel a été vraiment très agréable: présent, en faisant des annonces appropriées aux bons moments.

La cabine profite d’un éclairage moderne, cela fait moins mal aux yeux que les anciennes lumières style néon cabinet dentaire.

image 2
Eclairage dans la cabine A330-200 Air Transat

Une heure avant l’arrivée une collation est servie. Là aussi on est loin d’un déjeuner complet…

image 6
Le petit-déjeuner sur Air Transat
image 7
avec un café
image 8
Le vol se termine

Nous sommes arrivés à l’heure à Bordeaux-Mérignac. De là j’ai pris le bus qui relie l’aéroport à la gare de train pour 1,5 euros. C’est moins cher que la navette qui existait avant mais beaucoup plus long.

Conclusion

Oui le vol direct est vraiment très pratique, la cabine est assez moderne avec un IFE qui tient la route. Mais la nourriture est vraiment le point faible d’Air Transat. C’est dommage car le personnel a été très agréable.

Amwe Fr

Lectures conseillées