Obtenez jusqu'à 400 $ de remise en argent!
image 22

Avis sur le vol British Airways BA94 entre Montréal Pierre-Elliott-Trudeau et Londres Heathrow 

YUL LHR
Aéroport d'arrivée Aéroport de Londres Heathrow
Compagnie aérienne British Airways
Numéro de vol BA94
Durée du vol 6:35
Appareil B787-8 Dreamliner
Classe Affaires
Coût 25 000 miles avios
En bref Retrouvez notre reportage photo du vol entre Montréal et Londres avec British Airways en classe affaires grâce au miles Avios.

Nous retournons en France tous les deux ans pour voir la famille et les amis. C’est ainsi l’occasion de prendre l’avion et de  faire un flight report.

Nos plans pour ces deux semaines en France n’étaient pas encore complètement fixés. On a cherché un billet vers Toulouse avec British Airways afin de pouvoir enfin voyager sur un Boeing 787, le Dreamliner. La compagnie anglaise vous permet de surclasser un billet d’une classe à l’autre avec vos miles Avios. J’ai donc regardé les tarifs en classe Économie Premium. Mais les billets vers Toulouse avaient des tarifs un peu hauts: environ 1800$. On évalue les villes aux alentours avec Google Flights et Paris a un prix respectable à 1300$.

Ensuite j’ai pu vérifier sur ExpertFlyer que le vol entre Montréal et Londres avait des places en classe Affaires accessibles en surclassement. Un appel à Bristish Airways et pour 25 000 points avios plus 120$ nous avons notre billet en classe Affaires. 

Nous prenons la navette 747 vers l’aéroport. Ce jour-là elle sera en retard de 40 minutes, heureusement que je suis adepte de la technique du Dalaï Lama, nous ne sommes donc pas dans l’ urgence. En arrivant à l’aéroport nous comprenons pourquoi, une file d’attente très très longue!

20160601 yul jfk 01

Direction les comptoirs pour déposer nos bagages. Accueil courtois et service rapide.

Au passage nous apercevons pour la première la compagnie de notre prochain voyage vers la destination la plus courue de 2016:

comptoirs wow air
comptoirs de Wow Air

Passage rapide de la sécurité et on fait aussi un peu de spotting en cette belle soirée de juin.

image 23

British Airways n’a pas de salon et c’est bien dommage car le salon Banque Nationale est très très achalandé à cette heure-ci.

image 26
le salon très occupé à cette heure-ci

image 25

Notre avion à son arrivée, son immatriculation est G-ZBJC, il date de 2014.

 

Vient le temps d’embarquer, les priorités sont respectées.

image 30
porte d’ embarquement du vol

Je découvre la fameuse cabine du Dreamliner avec ses sièges en sens inversés. La cabine Affaires est très dense.

image 1image 35image 36
Un verre de champagne est servi en attendant la fin de l’embarquement. Le pilote nous annonce un temps de vol de 6h.
Je prends connaissance du siège.

Outre le fait d’être dans le sens inverse on a une sensation de “cabine” avec le siège voisin et sa paroi. J’image des moments un peu étranges si on voyage seul, la séparation devant être maintenue ouverte durant le décollage et l’atterrissage.

La pochette est assez basique, rien d’extravagant. Le casque que je n’ai pas utilisé et la couverture.

image 34
Le rangement est très vaste.

image 45
Je découvre le menu.

carte remisesimple american expresscarte en or entreprise air milesimage 49image 48image 47
Et il est l’heure de décoller, vers l’Ouest donc avec un beau virage vers le sud pour se diriger vers l’Atlantique.

 

Je reprends une coupe de champagne pour l’apéritif. L’entrée est une salade de chèvre et poire. Correcte. Le plat, du bœuf, accompagné d’un Rioja.

Je n’ai pas fini le dessert car j’étais bien rassasié. Notre agent de bord est aussi le directeur de vol, très sympathique. Il nous indiquera en riant que le dessert est une vieillerie qu’on ne trouve nulle part sauf dans cette mauvaise version sur BA.

Visite des toilettes, rien d’exceptionnel.image 10image 9
Un petit décaféiné et hop dodo pendant 3 heures.

image 11

Le hublot du 787-8 avec son verre intelligent est très beau.

image 39
Le petit déjeuner est servi 1h avant l’atterrissage, là aussi je n’ai pris qu’une tranche de pain et les fruits car le repas ne datait que de trois heures auparavant, je n’avais pas encore faim et on aura le temps de manger au salon durant notre correspondance.

Et on arrive à Heathrow avec quelques minutes d’avance. On voit beaucoup plus de compagnies qu’à Montréal 🙂

Le passage à la frontière se fait très vite. On se dirige vers le terminal 5A pour accéder au salon de British Airways. Ayant un billet en économie l’accès est possible mais il faut que l’agent l’active manuellement après une discussion avec un collègue expérimenté.

image 44

image 43

image 37

Le salon est bien sûr très grand avec beaucoup de monde en ce samedi mais on a aucun mal à trouver de la place. On en profite pour prendre un petit-déjeuner. Nous avions réservé une place pour la douche. Cela fait partie des avantages appréciable de l’accès à un salon: pouvoir se laver après un vol de nuit et avant une autre journée de voyage.

image 40

Nous profitons aussi du bar, il est bientôt l’heure de l’apéritif! Nous partirons juste après avoir goûté au buffet du midi avec une salade et une très bonne soupe.

image 41

image 42
Nous embarquons ensuite vers notre vol vers Orly.

Conclusion

La classe Affaires de British Airways n’est pas des plus luxueuses. Mais avec cet appareil le confort est indéniable. British Airways et Londres sont mal aimés car les taxes peuvent être élevées mais le surclassement avec des points est un des sweets spots du programme Executive Club.

La carte pour réaliser ce vol

Laisser un commentaire

Lectures conseillées