Jusqu'à 50 000 points + Première année gratuite !

Tout ce que vous devez savoir sur les REER au Canada

Lorsque nous planifions notre avenir et épargnons en vue de la retraite, nous sommes souvent découragés par l’âge limite auquel nous devons cesser de cotiser. Si cela vous concerne, vous devriez envisager d’ouvrir un régime enregistré d’épargne-retraite (REER), car l’âge limite de cotisation est de 71 ans !

Ainsi, tant que vous avez gagné un revenu au cours de l’année fiscale précédente et que vous avez moins de 71 ans, vous pouvez ouvrir et cotiser à un REER.

Qu’est-ce qu’un REER ?

Le gouvernement canadien a introduit les REER en 1957 pour aider les Canadiens à épargner pour leur retraite. L’un des principaux avantages d’un REER est que l’impôt sur les cotisations est reporté jusqu’à la retraite.

L’avantage du report de l’impôt est que votre revenu sera inférieur à ce qu’il est actuellement à la retraite, ce qui rendra votre taux d’imposition inférieur à ce qu’il est actuellement.

Vos cotisations à un REER sont déductibles d’impôt, et les gains générés dans votre compte demeurent non imposables jusqu’à ce que vous effectuiez des retraits.

Limites des contributions

Les REER sont des comptes enregistrés. Ils sont donc soumis à des règles spécifiques imposées par le gouvernement. Chaque année, vous aurez la possibilité de cotiser jusqu’à 18 % de vos revenus de l’année fiscale précédente. Pour 2021, le plafond de cotisation est de 27 830 $.

Les droits de cotisation inutilisés seront reportés indéfiniment si vous n’utilisez pas tous vos droits de cotisation pour l’année en cours. Si vous n’êtes pas sûr de votre plafond de cotisation, vous pouvez le trouver sur l’avis de cotisation (NOA) émis par l’Agence du revenu du Canada (ARC ) pour la déclaration de revenus de l’année précédente.

Votre plafond de cotisation à un REER sera réduit par les cotisations versées à un régime de retraite d’entreprise, aussi appelé facteur d’équivalence (FE). Comme mentionné précédemment, vous devez cesser de cotiser à un REER à la fin de l’année où vous atteignez 71 ans.

Que se passe-t-il lorsque vous cotisez trop à un REER ?

Si vous cotisez plus que ce qui est autorisé par l’État, vous serez soumis à une pénalité fiscale de 1 % par mois sur le montant excédentaire. Cette pénalité ne s’applique qu’aux cotisations excédentaires dépassant 2 000 $, car chacun dispose d’une marge de manœuvre à vie de 2 000 $ avant l’application de toute pénalité.

La pénalité fiscale disparaîtra si vous retirez le montant excédentaire de votre REER.

Retrait de votre REER

Les retraits de votre REER sont autorisés à tout moment, mais le montant retiré sera immédiatement imposé après son retrait. En fonction du montant de votre retrait, votre banque retiendra les taxes et les versera en votre nom à l’État.

Vous serez également imposé sur le montant retiré. Ce montant sera inclus dans votre revenu imposable pour l’année, et des impôts supplémentaires pourraient être payés en fonction de votre tranche d’imposition.

Si vous effectuez un retrait avant la retraite, vous perdrez définitivement cette partie de vos droits de cotisation.

Retraits d’un REER qui ne sont pas imposés

Les Canadiens ont la possibilité de retirer leur REER sans perdre leurs droits de cotisation et sans payer d’impôt. Ces retraits non imposables sont les suivants :

  • Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP) – Vous pouvez retirer jusqu’à 20 000 $ de votre REER pour payer vos études ou celles de votre conjoint. Vous aurez dix ans pour rembourser le montant retiré.
  • Régime d’accession à la propriété (RAP) – Si vous êtes un nouveau propriétaire, vous pouvez retirer jusqu’à 35 000 $ de votre REER pour acheter ou construire une maison. Si vous êtes un couple, vous pouvez retirer jusqu’à 70 000 $ (35 000 $ chacun). Vous aurez ensuite 15 ans pour rembourser l’argent à votre REER.

Que faire à la retraite ?

Il y a trois choses que vous pouvez faire avec votre REER lorsque vous prenez votre retraite (ou une combinaison des trois) :

#N° 1 : Souscrire une rente

Vous avez la possibilité d’acheter une rente qui vous versera un revenu pendant votre retraite. Il peut s’agir d’une rente viagère ou d’une rente à terme.

#N° 2 : Convertir votre REER en FERR

Vos fonds peuvent être transférés dans un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR). Vos fonds resteront investis en report d’impôt, bien que l’impôt soit toujours payable lors des retraits. Vous disposez d’un revenu minimum qui doit être retiré chaque année et déclaré dans votre déclaration de revenus.

#3 : Effectuer un retrait forfaitaire en espèces

L’ARC prélèvera des impôts sur l’argent en fonction de votre taux d’imposition marginal.

Que se passe-t-il quand on meurt ?

À votre décès, votre REER sera considéré comme ayant été encaissé. Le produit sera ajouté à votre succession et sera imposé sur votre dernière déclaration de revenus. Plusieurs choses peuvent se produire en fonction de l’identité de votre bénéficiaire.

  • Bénéficiaire admissible – Si votre conjoint était un bénéficiaire désigné, il pourrait transférer les fonds dans son REER ou son FERR. Les impôts seront payés lorsqu’ils commenceront à retirer des fonds du compte.

Les bénéficiaires désignés qui sont des enfants financièrement dépendants peuvent acheter une rente avant l’âge de 18 ans, transférer le REER dans un régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI) ou encaisser l’argent.

  • Bénéficiaire non admissible – Ces bénéficiaires comprennent les organismes de bienfaisance, votre succession ou un enfant adulte financièrement à charge (votre petit-enfant). Le montant transféré à un bénéficiaire non qualifié est déclaré dans votre dernière déclaration de revenus et sera imposé de manière appropriée.

Conclusion

Si vous êtes novice en matière d’investissement et surtout jeune, un REER vous offrira de nombreux avantages, comme la croissance composée à long terme et des retraits pour financer vos études ou acheter une maison pour la première fois.

Vous bénéficierez également de la déductibilité fiscale de vos cotisations à un REER. Une fois à la retraite, vous bénéficierez d’un taux d’imposition plus faible lorsque vous commencerez à retirer des fonds de votre compte.

Un REER est un excellent choix pour diversifier votre portefeuille, mais surtout, il vous permettra de concrétiser tous vos objectifs de retraite.

Venez discuter de ce sujet dans notre groupe Facebook!

Lectures conseillées