Jusqu'à 50 000 points + Première année gratuite !

L’essentiel des fonds communs de placement au Canada

Si vous investissez pour la première fois, vous avez peut-être entendu parler des fonds communs de placement, mais vous n’avez aucune idée de ce que cela signifie !

Les fonds communs de placement sont une collection d’investissements, y compris des obligations, des actions et d’autres fonds appartenant à un groupe d’investisseurs et à un gestionnaire de portefeuille. Le gestionnaire de portefeuille gère le fonds quotidiennement et achète ou vend des placements en fonction de ses objectifs d’investissement. Un fonds commun de placement peut soit investir dans divers placements, soit se concentrer sur un type de placement particulier.

En achetant un fonds commun de placement, votre argent est mis en commun avec celui d’autres investisseurs, et vous achetez essentiellement des actions ou des parts du fonds. Le fonds émettra de nouvelles actions ou parts au fur et à mesure que des personnes investiront.

Les fonds communs de placement peuvent être détenus dans un régime enregistré d’épargne-retraite (REER), un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) et des comptes non enregistrés.

Les Canadiens peuvent avoir accès à une gamme variée de fonds communs de placement.

Comment gagner de l’argent avec un fonds commun de placement

Il existe deux méthodes pour gagner de l’argent avec un fonds commun de placement au Canada :

  1. Gains en capital – Vous aurez un gain en capital si votre fonds commun de placement est vendu à un prix supérieur à celui que vous avez payé. Vous subirez une perte en capital si votre fonds commun de placement est vendu à un prix inférieur à celui que vous avez payé.
  2. Distributions – Selon le fonds que vous avez acheté, vous pouvez recevoir des gains en capital, des intérêts, des distributions de dividendes ou tout autre revenu que le fonds tire de ses investissements. Vous avez le choix entre réinvestir les distributions dans le fonds ou recevoir l’argent.

Assurez-vous de bien comprendre les frais et les dépenses associés à un fonds commun de placement, car les Canadiens sont soumis à certains des frais les plus élevés au monde ! Ces frais et dépenses réduisent le rendement de votre investissement. Vous paierez certains de ces frais, et le fonds paiera les autres.

Les avantages des fonds communs de placement

Examinons quelques avantages d’un fonds commun de placement au Canada :

  • Diversification – Le concept de diversification est apprécié par tous les investisseurs du monde entier, et pour une bonne raison ! Même si votre risque diminue en raison de la mauvaise performance d’une action, il sera compensé par une action performante dans un secteur différent de votre investissement. Un fonds commun de placement est parfait pour diversifier votre portefeuille si vous n’avez pas l’argent nécessaire pour acheter des actions individuelles.
  • Principe garanti – Plusieurs banques garantissent votre capital par le biais de leurs options de fonds communs de placement, surtout si vous laissez votre argent investi chez elles pendant plus de cinq ans.
  • Un gestionnaire de portefeuille sélectionne les actions pour vous – Les gestionnaires de portefeuille sont formés pour trouver les meilleures actions offrant les meilleurs rendements en capital, de sorte que vous n’avez pas à vous en préoccuper.

Les inconvénients d’un fonds commun de placement

Malheureusement, il y a toujours des inconvénients dont il faut être conscient :

  • Frais – Comme nous l’avons déjà mentionné, les frais sont une plaie, en particulier le ratio des frais de gestion (MERS). Le MERS est presque comme une commission pour le conseiller financier et couvre ses frais, ceux du gestionnaire du fonds et tous les autres frais liés à la gestion du fonds. Vous voulez réduire tous ces coûts d’investissement pour bénéficier des intérêts composés à long terme.
  • Ils ne négocient pas à la Bourse – Les commissions de négociation peuvent être coûteuses chaque fois que vous négociez, mais comme ils ne négocient pas à la Bourse, vous pouvez éviter de payer des commissions de négociation.

Il peut être difficile de suivre la performance de votre fonds – Les conseillers financiers ont tendance à éviter de donner des mises à jour à leurs clients et n’envoient souvent que des rapports trimestriels. Pour éviter que cela ne vous arrive, demandez les données de connexion à votre conseiller financier et suivez les performances de votre fonds en ligne.

Où acheter des fonds communs de placement

Les conseillers financiers sont généralement ceux qui vendent le plus de fonds communs de placement. Vous devez néanmoins vous assurer qu’ils sont enregistrés auprès de leur organisme de réglementation provincial, comme les Autorités canadiennes en valeurs mobilières ou la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario.

Ces conseillers doivent également travailler pour une société enregistrée pour vendre des fonds communs de placement. Si vous préférez éviter de faire appel à un conseiller financier, vous pouvez acheter des fonds communs de placement directement auprès d’une société de courtage à prix réduit.

Voici quelques autres moyens pour vous d’acheter des fonds communs de placement :

  • Compagnies d’assurance-vie
  • Courtiers en fonds communs de placement
  • les sociétés de fonds communs de placement qui vendent publiquement leurs fonds
  • Banques
  • Entreprises d’investissement

Ce que vous devez savoir sur les fonds communs de placement

Certains éléments doivent être pris en compte avant d’investir dans un fonds commun de placement.

Risque

Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, et vous pourriez ne pas récupérer votre investissement initial. La Société d’assurance-dépôts du Canada (SADC) n’assure ni ne garantit non plus les fonds communs de placement, et vous pouvez potentiellement perdre vos investissements.

Performances passées

La performance historique d’un fonds commun de placement ne détermine pas sa performance future. Cependant, vous pouvez évaluer la volatilité et le risque du fonds sur ses rendements en examinant les performances passées.

Comment les fonds communs de placement sont-ils imposés ?

Vous êtes soumis à l’impôt si vous conservez vos fonds communs de placement dans un compte non enregistré. Vos distributions sont imposées l’année même où elles ont été reçues, que vous les ayez réinvesties ou que vous les ayez encaissées.

Si vous choisissez de conserver vos fonds communs de placement dans un régime enregistré, comme un FERR, un REER ou un REEE, vous pouvez éviter de payer de l’impôt pendant la durée du régime. L’argent sera taxé lorsque vous le retirerez de ces fonds. Il n’y a pas d’impôt à payer si vous investissez avec un CELI, que l’argent reste investi ou soit retiré.

Conclusion

Avant d’acheter des fonds communs de placement, assurez-vous de trouver un conseiller financier qui a votre intérêt à cœur. Discutez de MERS avec votre conseiller et examinez toutes les possibilités d’achat de fonds communs de placement.

Tenez compte des objectifs ou des buts du fonds, du risque que vous prenez, des frais que vous pourriez payer et de la façon dont vous serez imposé.

Continuez à vous informer sur les fonds communs de placement et lisez les rapports de performance pour vous faire une idée du rendement du fonds. C’est aussi le moment de commencer à lire le journal ou les nouvelles financières en ligne – il y a beaucoup de choses à rechercher !

Venez discuter de ce sujet dans notre groupe Facebook!

Lectures conseillées