Jusqu'à 100 000 points et 0 % de frais de conversion !
île aux Grues

Voyage au Canada : Road Trip en Chaudière-Appalaches – Route 132

En bref

Voici nos recommandations d'arrêts et visites sur la route des Navigateurs incluse dans la région Chaudière-Appalaches.

Cap vers l'Est du Québec

Avec tous les changements quant aux déplacements, aussi bien avoir plus d’un plan pour s’aérer à l’été 2021.

On en entend moins parler mais elle a tout autant à offrir sur le plan touristique que ses consoeurs très populaires. Et j’ai nommé la région de  Chaudière-Appalaches au Québec qui redevient peu à peu accessible. A temps pour les vacances.

Valérie, membre et auteure sur le site Milesopedia  se joindra à moi pour vous présenter cette région. Deux autres membres nous prêteront main forte car ils y habitent. Merci Karine et Jean-Phillipe.

On a pensé que l’Ouest Canadien, les îles de la Madeleine et la Gaspésie pourraient prendre une petite pause de la cohue. De toute façon, la saison convenons-en, est plutôt avancée pour réserver là-bas. On se prépare donc pour s’aérer ailleurs.

Nous vous présentons ici nos belles découvertes avec quatre articles plutôt qu’un seul. Êtes-vous prêts pour des destinations nature, des activités originales, des villes et villages à hauteur d’hommes ?

On part.

Chaudières-Appalaches
Crédit-photo: Tourisme Chaudières-Appalaches

Au fil de l'eau

Ce premier article présente les coups de coeur de la route des Navigateurs que j’ai eu le bonheur de parcourir il y a quelques années déjà puis à nouveau il y a quelques jours. Juste à temps pour la floraison des vergers et des lilas.

Chaudière-Appalaches
Rive du St-Laurent, Lotbinière

La route de Navigateurs

Ce ruban de bitume qui fait presque 500 km, longe le fleuve sur la route 132. Il traverse trois régions du Québec entre Nicolet et Rimouski dont la portion Chaudière-Appalaches. Voici nos recommandations d’arrêts et visites.

Visite des plus beaux villages

Lotbinière, Saint-Antoine de Tilly, Saint-Michel-de Bellechasse, Saint-Valier, L’Islet et Saint-Jean-Port-Joli. On les considère parmi les plus beaux villages du Québec.

On s’arrête pour : admirer les maisons ancestrales, flâner sur les berges du Saint-Laurent (il y a plusieurs haltes routières) et bien sûr pour goûter aux bières, cidres et vins chez un ou plusieurs des sept producteurs de la Route des Alcools. 

Hébergements (et/ou restaurants) proposés par Jean-Philippe :

Auberge Auprès du Clocher à St-Michel (Airbnb).

Le Four Points Sheraton Lévis Convention Center (Marriott)

Chaudière-Appalaches
La Maison Dionne à St-Antoine-de-Tilly
Route les Alcools: Chaudière-Appalaches
Crédit photo: Le Soleil.

Des suggestions :

Un arrêt à la superbe marina de St-Michel.

Un détour en prenant l’embranchement qui mène au village de St-Vallier, village historique et lieu d’origine de « La Corriveau». Les maisons ancestrales sont magnifiques.

Un autre arrêt, toujours sur la 132, entre St-Vallier et Berthier-sur-Mer. La Fromagerie du Terroir de Bellechasse propose des produits locaux, de la très bonne crème glacée et bien-sûr, l’incontournable «Fromage Kwick Kwick» frais du jour.

Jean-Philippe

Étonnante région de Lévis

On ne voudra pas manquer :

  • La terrasse du Chevalier-de-Lévis pour sa vue imprenable sur la ville de Québec.
  • Le Parc des Chutes-de-la-Chaudière et sa passerelle suspendue au-dessus de la rivière.
  • Le Quai Paquet pour ses spectacles de jets d’eau en soirée qui devraient avoir lieu en 2021. Et pour laisser les enfants s’y rafraîchir les journées chaudes.
  • Le Parcours des Anses, où on peut rouler, se promener, courir sur 15 km en longeant le fleuve tout en admirant la superbe vue sur la ville de Québec. A son extrémité Est, le parcours permet de s’arrimer vers le Sud au «Parcours Harlaka» qui rejoint la cycloroute de Bellechasse.
Chaudière-Appalaches
Chutes de-la-Chaudière Crédit photo; Valérie Why
Chaudière-Appalaches
Le Quai Paquet

Miam !  les côtes levées du restaurant Barbacoa! Le tartare de bœuf du restaurant l’Intimiste sur  la rue Bégin où tous les restaurants d’ailleurs sont recommandés. 

Ou un arrêt au tout premier Chocolat Favoris, situé dans une belle maison ancestrale ! 

Ah! le café la Mosaïque avec des choix de jeux de société !

Sans oublier le très populaire comptoir à emporter Sushi d’Éli. Attention, les locaux l’adorent: il faut appeler à midi pour les obtenir sur l’heure du souper.

Enfin, l’épicerie fine : Aux p’tits oignons pour faire le plein de produits du terroir. On peut s’y asseoir en temps normal pour siroter un latté avec soupe du jour et de bons repas chauds.

Jean-Philippe
Chaudière-Appalaches

Deux îles du St-Laurent qu'on ne veut pas manquer

La Grosse-île : Pour allier histoire et croisière, une visite de la Grosse-Île qui a accueilli nos immigrants irlandais en quarantaine s’impose.

Un guide de Parcs Canada nous conduit vers Le Lazaret, dernier vestige de l’hôpital insulaire et nous raconte cette tranche de l’histoire canadienne. Un mémorial souligne la perte de ceux qui n’ont pu échapper à la peste.

Après l’excursion à la Grosse Île, attardez-vous un peu sur le quai de Berthier-sur-Mer pour admirer le soleil se coucher derrière le Mont-Ste-Anne ! Il y a une petite butte à droite du Quai que vous pouvez gravir afin d’avoir une vue imprenable !

Toujours au quai de Berthier-sur-Mer, profitez-en pour vous rassasier d’un bon Burger/Tacos/Côtes-levées chez Théo BBQ, un restaurant à ciel ouvert unique en son genre. Hébergement/Restaurant recommandé : le Motel-Restaurant de la Plage et sa terrasse panoramique.

Jean-Philippe
Grosse Île
Crédit photo: Parcs Canada.
Quai Berthier-sur-mer
Quai Berthier sur mer Crédit photo: E. Lambert

L’Îsle- aux- Grues : S’il n’y avait qu’un seul endroit qui devait être visité sur la route des Navigateurs de la région de la Chaudière-Appalaches, c’est à mon avis, celui-ci. Une île longue de 7 kilomètres qu’on peut découvrir à pied où à vélo et qui a su garder ses traditions.

J’ai eu la chance d’assister à une réelle fête de la mi-carême ce qui n’est plus fréquent au Québec. La fromagerie de l’île produit par ailleurs des fromages reconnus. Le Riopelle de l’Isle. le Canotier de l’Isle, la Tomme de Grosse-Îsle et la La-Bête-À-Séguin, ça vous dit quelque chose ?

Enfin, la réserve naturelle Jean-Paul Riopelle, nommée en l’honneur du peintre qui y a habité nous invite aux randonnées.

On se rend sur l’île en traversier, en bateau ou si vous voulez en avion. C’est d’ailleurs la façon dont les quelques enfants de l’île voyagent matin et soir pour se rendre à l’école de Montmagny.

Fromagerie de l'Isle
Crédit photo: Fromagerie de l'Isle
Isle-aux-Grues
Isles-aux-Grues Crédit Photo: Bonjour Québec

Montmagny et l'Islet

Les berges du fleuve à Montmagny étant classées comme zone de protection pour l’Oie Blanche, l’accès y est limité.

Cependant, il est possible d’avoir accès au Fleuve et à ses couchers de soleil en séjournant au Camping Pointe-aux-Oies. (Emplacements 617 à 632 et emplacements impairs 33 à 43).

Vous ne campez pas?  La tour d’observation du camping est accessible au public et vaut le détour !

En soirée, Jean-Philippe propose un rendez-vous dans le centre-ville (rue St-Jean-Baptiste). Il y a souvent, rapporte-t-il, des spectacles gratuits en plein-air sur la Place Montel. 

Pointe-aux-Oies
Crédit photo: Ville de Montmagny

Restaurants  suggérés par Jean-Philippe

Café-Bistro Au coin du monde, La Maison Rousseau (il y a souvent un chansonnier sur la terrasse), Lafontaine Resto-Bar, Microbrasserie Côte-du-Sud, Restaurant Bangkok, Resto l’Olivier, Restaurant La Couvée (Hôtel l’Oiselière).

Région de l’Islet/St-Jean-Port-Joli

Musée Maritime
Musée Maritime, L'Islet. Crédit Photo: Tourisme Chaudière-Appalaches

Du côté de L’Islet et St-Eugène  Jean-Philippe propose : 

  • Un arrêt à l’Islet-sur-Mer dans le stationnement situé entre l’école primaire et l’église. Pour admirer la vue imprenable sur le fleuve. À l’automne et au printemps, il s’agit d’un des meilleurs endroits pour observer l’oie blanche. Le quai de l’Islet-sur-Mer a par ailleurs l’avantage d’être beaucoup moins achalandé que ceux de St-Jean-Port-Joli et de Berthier-sur-Mer. 
  • Une visite au Musée Maritime du Québec avec ses deux navires : Le brise-glace Ernest Lapointe et le Bras-d’Or.

Pour les détenteurs de la Carte CobaltMC American Express, le Marché Tradition de l’Islet accepte les cartes American Express. Profitez-en pour faire le plein de cartes-cadeaux Shell ! 

Hébergement et restauration : 

Auberge La Marguerite à l’Islet-sur-Mer

Auberge des Glacis à St-Eugène : mon coup de cœur de la région! Maison ancestrale cachée dans un petit rang de la municipalité de St-Eugène, chambres coquettes et excellente offre de restauration!

Jean-Philippe
Migration des oies blanches

Saint-Jean-Port-Joli 

Incontournable ! On découvre l’histoire de la région au Musée de la Mémoire Vivante.

On visite les nombreux artisans locaux qui tiennent boutique.

On arrête à la marina pour observer le fleuve et les nombreux bateaux en cale-sèche.

Terminez votre exploration en sirotant une bonne bière sur la terrasse de la microbrasserie le Ras l’Bock!  Profitez-en pour parler avec les habitants du coin qui s’y retrouvent en grand nombre en soirée.

Restaurants coups de cœur :

La Coureuse des Grèves. Chez Manu. La Libellule. Le Portobellissimo. La Queue de Homard. La Roche à Veillon.

Hébergement : 

Auberge de la Belle Époque, Maison de l’Ermitage.

Je recommande aussi les chalets de la Chaumière.  Ces chalets sont un peu à l’extérieur du village, en bordure du fleuve et offrent tranquillité, détente et VUE!

Paroles de Jean-Philippe
Saint-Jean-Port-Joli
Saint Jean Port Joli

Conclusion

Nous voilà rendus au bout de notre périple sur la route des Navigateurs.

Quelques kilomètres de plus et nous entrons dans la région du Bas Saint-Laurent. Mais Chaudière-Appalaches nous réserve encore de très belles surprises.

L’arrière pays ou le “haut” comme le nomment les locaux, nous attend dans les parties 2 et 3 qui présentent la région. Cap vers le Sud !

Amwe Fr

Lectures conseillées