40 000 points Aéroplan + Passe Compagnon
Plaza de Mayo Casa Rosada

Mi Buenos Aires querido ! Mon cher Buenos Aires !

En bref

Que faire à Buenos Aires ? Informations pratiques et itinéraires multiples pour un voyage parfait à Buenos Aires !

La première fois que j’ai amené mon conjoint au Brésil, mon pays d’origine, nous avons profité de nos derniers jours de vacances pour découvrir Buenos Aires, la magnifique capitale de l’Argentine.

D’habitude, grâce à la proximité géographique, les gens du Brésil peuvent y aller souvent, pour des voyages de courte durée, comme une fin de semaine prolongée. Un vol de São Paulo à Buenos Aires dure un peu moins de 3 heures.

Puisque nous habitons au Québec, nous n’aurions pas eu l’opportunité d’y aller pour des fins de semaine, donc nous avons décidé d’y rester 10 jours, ce qui semble exagéré pour une seule ville, mais cela nous convenait, pour pouvoir faire nos activités tranquillement.

Plaza de Armas
Plaza de Armas

Quelques informations sur Buenos Aires

Fondation : 1536
Population de la ville : environ 3 100 000 habitants
Population de la région métropolitaine : environ 17 500 000 habitants
Gentilé : Portègne (Porteño/a) – les habitants du port
Buenos Aires veut dire Bons Vents

La Boca Credit office du tourisme Bueno Aires
La Boca Credit office du tourisme Bueno Aires

Les lieux touristiques les plus connus et importants se trouvent dans la région centrale de la ville.

La ville est née aux environs de la Plaza Mayor (aujourd’hui Plaza de Mayo – Place de Mai) et plusieurs institutions importantes sont installées dans la région.

Plaza de Mayo Cabildo
Plaza de Mayo Cabildo
  • Casa Rosada – Siège de la Présidence de la République argentine ;
  • Cathédrale métropolitaine ;
  • Banque de la Nation Argentine ;
  • Cabildo de Buenos Aires (ancienne mairie, actuellement le Musée historique national du Cabildo et de la révolution de Mai – qui a mené à la guerre de l’indépendance du pays) ;
  • Avenida de Mayo (Avenue de Mai) – l’axe civique, reliant la Casa Rosada (pouvoir exécutif) et le palais du Congrès de la Nation argentine (pouvoir législatif) ;
  • Congrès de la Nation argentine ;
  • Palacio (palais) Barolo : immeuble historique situé sur l’Avenida de Mayo, dans le quartier de Monserrat, près du Congrès ;
  • Café Tortoni : le café le plus célèbre de la ville, inauguré en 1858 par un immigrant français, en hommage au café Tortoni de Paris ;
  • Avenida 9 de Julio (Avenue du Neuf-Juillet).
Centre ville file pour aller au Cafe Tortoni
Centre ville file pour aller au Cafe Tortoni

Les quartiers

Nous avons loué un appartement sur AirBnB dans le quartier de la Recoleta, considéré le meilleur de la ville. D’autres quartiers intéressants pour l’hébergement sont Palermo, Belgrano, San Telmo et Centre-ville.

Floralis Generica et Faculte de droit Credit office du tourisme Bueno Aires
Floralis Generica et Faculte de droit Credit office du tourisme Bueno Aires

Recoleta

C’est un quartier noble, plein d’édifices historiques bien entretenus, boutiques, cafés et restaurants. Rester à Recoleta est une option pour faire de belles promenades à pied et découvrir un peu plus.

Bien que plus loin des attractions touristiques, le quartier est lié à la ligne H du métro, ce qui règle le problème du transport.

Les meilleurs et les plus traditionnels hôtels de la ville sont situés dans la Recoleta.

L’attraction la plus connue du quartier est sans doute le cimetière de la Recoleta, où le tombeau de la famille Duarte reçoit des millions de visiteurs à chaque année, pour voir ou rendre hommage à María Eva Duarte de Perón (Evita), l’ancienne première-dame et aussi l’un des personnages les plus importants de l’histoire du pays. Dans les environs du cimetière il y a plusieurs bars, cafés, restaurants et un centre commercial.

Recoleta entree du cimetiere
Recoleta entree du cimetiere

Attractions touristiques

Cimetière de la Recoleta et la place Juan XXIII (avec des arbres centenaires), Floralis Genérica (fleur métallique géante), Édifice de la Faculté de Droit et son pont, Plaza Francia (Place de la France), Palais de Glace, Bibliothèque nationale, Musée Borges, Librairie El Ateneo (un ancien théâtre devenu librairie).

Avantages

Plusieurs attractions, stations de métro (Bulnes, Agüero, Santa Fé-C. Jáuregui, Las Heras, Facultad de Derecho), parcs, services et bons restaurants, centres commerciaux. C’est sécuritaire, même le soir.

Désavantages

Devenu très touristique et en conséquence, trop de trafic et tout est plus cher que dans les autres quartiers.

Palermo

L’un des plus grands quartiers de la ville, divisé en sous-quartiers comme Palermo Soho, Palermo Viejo et Palermo Hollywood. Ces deux côtés de Palermo sont séparés par la ligne de train qui traverse l’avenue Scalabrini Ortiz.

Malgré le profil résidentiel de ces quartiers, il y a une belle offre touristique, surtout en ce qui concerne le tourisme gastronomique.

Palermo Jardin botanique
Palermo Jardin botanique

Palermo Soho possède un côté plus artistique et bohème, comme les quartiers SoHo de Londres et New York. C’est un quartier moderne, avec de belles boutiques et d’excellents restaurants. La partie centrale de Palermo Soho se situe autour des places (plazas) Serrano, Julio Cortazar et Armenia.

Palermo Hollywood est l’adresse des compagnies de production audiovisuelle, d’où la raison de son nom. L’activité du quartier est plus intense le soir, quand les bars sont très achalandés. La partie principale du quartier est celle près de la ligne de train, près des rues Humboldt et Fitz Roy.

Palermo Viejo est une partie plus ancienne du quartier, plutôt résidentielle.

Attractions touristiques

Planétarium Galileo Galilei, El Rosedal, Musée Evita, Musée national de Beaux-Arts de Buenos Aires, Jardin botanique et le Jardin japonais.

Avantages

Quartier vert, plein de parcs, sécuritaire, moins achalandé et possède d’excellents bars et restaurants

Désavantages

Quartier peu desservi par le métro (les stations de métro Scalabrini Ortiz, Plaza Italia et Palermo se situent sur l’avenue Santa Fé, donc il faut marcher ou prendre un taxi par la suite). Les déplacements sont plus longs et dispendieux, avec les taxis, pas toujours honnêtes, très célèbres (négativement) à Buenos Aires.

Puerto Madero

Cette ancienne zone portuaire décadente est devenue un quartier branché et la nouvelle attraction touristique de la ville. Il est situé assez près du centre-ville, pour que vous puissiez profiter des attractions, sans perdre en tranquillité.

C’est l’adresse de plusieurs nouveaux hôtels et restaurants de la ville et d’où partent les traversiers pour aller en Uruguay.

Puerto Madero Fragatta Presidente Sarmiento
Puerto Madero Fragatta Presidente Sarmiento

Attractions touristiques

Les canaux, le Puente de la Mujer (pont de la Femme), le navire-musée Fragata Sarmiento, des parcs, des lacs, la Reserva Ecologica Costanera Sur (réserve de 360 hectares avec une vue sur le Rio (fleuve) de la Plata.

Avantages

Quartier récent, propre et beau, avec de bons bars et restaurants près des canaux. Proche du Microcentro, San Telmo et La Boca. Les stations de métro les plus proches sont Plaza de Mayo, Catedral, L. N. Alem et Correo Central.

Les lumieres de Puerto Madero Credit office du tourisme Bueno Aires
Les lumieres de Puerto Madero Credit office du tourisme Bueno Aires

Désavantages

C’est un quartier considéré sans charme, méprisé par une partie des locaux.

Centre-ville

C’est souvent le choix des touristes pour un premier voyage, grâce à la proximité des principales attractions. C’est très achalandé le jour, toutefois il devient presque désert le soir, ce qui demandera un peu plus d’attention des touristes.

Le centre-ville est divisé en deux quartiers : San Nicolas et Monserrat.

Centre ville Theatre Colon
Centre ville Theatre Colon

San Nicolas

La partie centrale de ce sous-quartier est appelée Microcentro. L’activité des théâtres et cinémas de l’avenue Corrientes et de la rue Florida diminuent un peu l’inconfort de marcher dans un centre-ville désert. Les meilleurs hôtels de la région centrale sont dans le Microcentro.

Monserrat

Situé au Sud de l’avenue de Mayo, ce quartier est l’origine et le cœur politique de la ville. Bien qu’il offre moins d’activités que le Microcentro, les options d’hébergement y sont plus abordables. La plupart des hostels sont situés dans cette région.

Attractions touristiques

Plaza de Mayo, Casa Rosada (siège de la Présidence de la République), Cathédrale métropolitaine, Galerias Pacífico (centre commercial), Théâtre Colon, Café Tortoni, l’Obélisque de l’avenue du Neuf-Juillet et plusieurs « casas » de Tango.

Tango argentin Credit office du tourisme Bueno Aires
Tango argentin Credit office du tourisme Bueno Aires

*Marcher entre la Casa Rosada (qui est située à la Plaza de Mayo) et le Congrès national sur l’Avenida de Mayo est l’une des meilleures façons d’apprécier et de connaître un peu de l’histoire de la ville.

Avantages

Abordable et offre une excellente localisation, près des principales attractions et des services tels que pharmacies, banques, restaurants, accès facile aux transports (bus, métro, taxis). Les stations de métro les plus proches sont : Tribunales-Teatro Colón, Carlos Pellegrini, 9 de Julio, Diagonal Norte, Avenida de Mayo et Florida.

Désavantages

Bruyant, chaotique et peut être dangereux. Il faut faire attention le soir. Il y a plusieurs hôtels de mauvaise qualité. Il faut bien choisir.

La Boca

Cet ancien quartier ouvrier, issu de l’immigration (surtout italienne), est devenu une attraction touristique difficile à confondre, grâce à ses maisons en tôles colorées, ses artistes de rue et danseurs de Tango, ses bars et restaurants. La célèbre rue Caminito (petit chemin) est un des symboles de la ville et son nom vient d’une chanson de Tango.

Le quartier est aussi la maison de l’équipe de soccer Boca Juniors (l’une des anciennes équipes de Diego Maradona). Il est possible de visiter le stade de la Bombonera (boîte à bonbons) ainsi que son musée.

La Boca et ses couleurs
La Boca et ses couleurs

Pour les amateurs de soccer : l’équipe rivale s’appelle River Plate et elle a aussi son stade, dans le quartier de Nuñez

Le nom du quartier « La Bouche » fait allusion à l’embouchure du fleuve Riachuelo, où a été construit le premier port de la ville.

Attractions touristiques

El Caminito, Museo de Bellas Artes Quinquela Martin, pont Nicolas Avellaneda, stade la Bombonera, Museo de la Pasión Boquense (musée de l’équipe de soccer Boca Juniors).

Avantages

Quartier historique, très photogénique.

Désavantages

C’est un endroit très touristique, donc il faut faire attention aux vols et aux arnaques. Il est considéré comme un quartier dangereux.

À éviter le soir et les jours de match de l’équipe Boca Juniors. Il n’y a pas de métro. Nous avons débarqué à la station Constitution et avons marché environ 3 km pour arriver au Caminito. Ce n’est pas recommandé pour des questions de sécurité, mais nous l’avons fait (de jour) et ne nous nous sommes pas sentis en danger.

La meilleure chose est d’y aller en taxi. Je ne sais pas si Uber fonctionne à Buenos Aires. Cela a toujours été très problématique là-bas.

San Telmo

Ce quartier historique et bohème est super charmant. C’est le genre de quartier que vous allez soit adorer ou détester. C’est le quartier préféré des jeunes en sac à dos.

San Telmo Basilique de Saint Francois
San Telmo Basilique de Saint Francois

Attractions touristiques

Plusieurs musées, dont le Musée d’art moderne de Buenos Aires, le banc du personnage Mafalda (pour des photos) et la célèbre Feira (marché de rue) de San Telmo (les dimanches, à la Place Dorrego).

Avantages

Quartier historique, très photogénique, plein de bars et restaurants bons et abordables, près du centre-ville et du Puerto Madero. Les stations de métro les plus proches sont Belgrano et Plaza de Mayo. Je suggère d’y aller à pied par la rue Defensa, à partir de la Casa Rosada (Plaza de Mayo).

Désavantages

Quelques rues sont encore sales et ont l’air abandonnées, ce qui rend les environs moins sécuritaires le soir.

Visites de Buenos Aires

Je crois que la meilleure façon de visiter une ville c’est à pied. On risque de découvrir de belles surprises, même si l’on ne sort pas des sentiers battus.

Voici quelques suggestions de visites à faire à pied :

Itinéraire Plaza de Mayo

1 Plaza de Mayo;

C’est la place la plus importante de Buenos Aires, puisque c’est où la ville a commencé. Au début, elle s’appelait Plaza Mayor ou Plaza Grande. La place était le lieu où les marchands se réunissaient pour vendre leurs produits.

La place a été le théâtre de plusieurs événements historiques importants tels que les Invasions anglaises et la Révolution de mai (le premier gouvernement indépendant) et aussi des manifestations, comme celle des Mères de la Plaza de Mayo, qui cherchaient à avoir des réponses quant à la disparition de leurs enfants (environ 30 000) à l’époque de la dictature militaire.

Vue aerienne de la Plaza de Mayo Credit office du tourisme Bueno Aires
Vue aerienne de la Plaza de Mayo Credit office du tourisme Bueno Aires

2 Casa de Gobierno ou Casa Rosada
(50, rue Balcarce)

La Casa Rosada, siège du gouvernement, est située face à la Plaza de Mayo et occupe la propriété où fut construit le Fort de Buenos Aires, en 1580. C’était la résidence des vice-rois espagnols et plus tard, elle abrita, avec quelques réformes, les autorités des gouvernements nationaux successifs.

Le bâtiment actuel est le produit de la fusion de deux constructions précédentes, le siège présidentiel et le Palacio de Correos (Postes), que le président Julio Argentino Roca a décidé de réunir au moyen d’une grande arche.

Depuis le célèbre balcon des discours, Juan et Evita Péron, ainsi que le pape Jean-Paul II ont adressé la parole au peuple.

Casa Rosada Credit office du tourisme Bueno Aires
Casa Rosada Credit office du tourisme Bueno Aires

Curiosité : Au sommet de la façade se trouve le drapeau national, auquel est ajouté un fanion, hissé à coté, indiquant la présence du président dans l’édifice.

3 Banco de la Nación
(326, Bartolomé Mitre)

Lorsque Juan de Garay fonda Buenos Aires, il obtint une partie de ce lot pour sa maison. Son histoire en tant que banque remonte à 1891, lorsque le système financier argentin était en crise. Pour soutenir les producteurs agricoles et d’élevage, le gouvernement national a fondé cette banque à capital d’État.

Le bâtiment actuel, œuvre de l’architecte Alejandro Bustillo, avec sa façade en pierre, ses sols en granit et ses murs revêtus d’acajou et de cèdre, a été inauguré en 1944.

De plus, à l’intérieur du bâtiment se trouve le musée historique et numismatique avec une collection inédite de documents, billets et pièces de monnaie.

Plaza de Mayo Banque de la nation
Plaza de Mayo Banque de la nation

Fait amusant : le théâtre Colón a fonctionné ici jusqu’en 1888, date à laquelle il a déménagé dans son siège actuel.

4 Cathédrale métropolitaine
(27, San Martin)

Son vrai nom est « Église de la Sainte Trinité ». Le premier temple a été construit au moment de la fondation de la ville. La première cathédrale de Buenos Aires a été construite en 1622 sur ce même terrain. Le bâtiment actuel, après un siècle et demi de travaux, a été achevé en 1822.

À l’intérieur se trouvent des peintures et des sculptures, principalement d’artistes italiens. Le style architectural est néoclassique et la façade est composée d’une série de douze colonnes corinthiennes.

Dans un mausolée reposent les restes du général José de San Martín, l’un des héros de l’indépendance.

Catedrale metropolitaine Credit office du tourisme Bueno Aires
Catedrale metropolitaine Credit office du tourisme Bueno Aires

5 Cabildo
(511, Avenue Hipolito Yrigoyen)

L’ancien hôtel de ville est devenu un musée. Il date de la seconde fondation de la ville, en 1580 et fut le témoin de l’un des événements les plus importants de l’histoire du pays : la Révolution de Mai, le début de l’exploit de l’indépendance.

Cabildo Credit office du tourisme Bueno Aires
Cabildo Credit office du tourisme Bueno Aires

6 Monument à Julio Argentino Roca
(rond-point des rues Adolfo Alsina, Peru et Pres. Julio A. Roca)

La statue équestre en bronze date de 1941. À la base, il y a deux figures qui symbolisent la Patrie et le Travail.

7 Manzana de las Luces
(294, Peru)

En ce lieu, à la fin du XVIIe siècle, les jésuites construisirent leur résidence, l’église et le Colegio de San Ignacio, aujourd’hui Collège National de Buenos Aires. Il cache des tunnels coloniaux construits entre le XVIIe et le XVIIIe siècle, qui s’étendaient du sud au nord et d’est en ouest, et des souterrains reliaient les églises, les bâtiments publics et le Fort.

San Telmo Complexe culturel historique Manzana de las Luces
San Telmo Complexe culturel historique Manzana de las Luces

Fait curieux : Il a été baptisé ainsi par le journal Argos, car il s’agissait des « sommités intellectuelles de l’époque », qui étudiaient à l’actuelle École nationale de Buenos Aires et à l’Université de Buenos Aires.

8 Église San Ignacio
(225, Bolivar)

L’église de San Ignacio est la plus ancienne de la ville, construite par les jésuites entre 1686 et 1722, et fait partie de la Manzana de las Luces.

9 Colégio Nacional Buenos Aires
(263, Bolivar)

Le Collège national existe depuis 1662. Au début du XXe siècle, le Collège a été transféré dans l’orbite de l’Université de Buenos Aires, dont il dépend encore aujourd’hui.

Le bâtiment actuel a été conçu par l’architecte français Norbert Maillart en 1918.

À l’heure actuelle, l’École nationale de Buenos Aires est l’un des établissements d’enseignement secondaire les plus prestigieux de la ville.

10 La Librería de Avila
(500, Adolfo Alsina)

C’est la plus ancienne librairie de Buenos Aires. Au sommet de sa façade, il est écrit “bibliothèque scolaire”, qui était son ancien nom en raison de sa proximité avec l’école nationale de Buenos Aires.

Considéré comme un paradis pour les amoureux des livres, dans cette librairie, vous pouvez trouver des livres anciens et épuisés, des raretés et plus encore.

Fait amusant : Le magazine mexicain de tourisme international “Travesías” sélectionne la librairie d’Ávila parmi les six meilleures librairies de la planète.

11 Altos de Elorriaga
(ancienne maison, petit musée – 401-429, Adolfo Alsina)

Une construction d’une autre époque étonne dans ce coin, et est connue sous le nom d’Altos de Elorriaga et c’était l’un des premiers bâtiments de la ville à avoir deux étages et c’est le plus ancien de son type encore conservé.

12 Museo de la Ciudad
(Musée de la Ville – 223, Defensa)

Créé en 1968, l’objectif du musée est de préserver, d’étudier et de diffuser le patrimoine culturel et les coutumes de la ville de Buenos Aires à travers ce que ses habitants ont généré et continuent de générer.

13 Farmacia La Estrella
(pharmacie historique – 201, Defensa);

La pharmacie La Estrella est la plus ancienne pharmacie de Buenos Aires qui continue de fonctionner.
L’intérieur nous invite à voyager dans le temps, avec ses étagères sculptées en bois de noyer, verre de Murano, marbre de Carrare, majolique vénitienne et verrières en fer forgé.

14 Église et couvent de San Francisco, Capilla (chapelle) San Roque
(380, Adolfo Alsina);

Au sommet de la façade, il y a un groupe sculptural de quatre personnages, tous italiens :le poète Dante Alighieri, le peintre Giotto, le navigateur Christophe Colomb que l’on voit agenouillé et Saint-François-d’Assise, saint pour qui le pape Jorge Mario Bergoglio prit le nom de François comme symbole et guide de son pontificat.

Anecdote : lors de la restauration des sculptures de la façade, en 2007, ils ont remarqué que la tête de la sculpture de Dante était creuse et ils ont trouvé à l’intérieur une lettre que le sculpteur avait laissée, ainsi qu’un journal et de l’argent de l’époque.

15 Bar El Colonial
(599, Belgrano/coin Peru)

16 Museo Etnográfico Juan B. Ambrosetti
(350, Moreno)

Il possède des collections archéologiques et anthropologiques qui vous invitent à découvrir les diversités culturelles des peuples préhispaniques argentins et des différentes régions du monde.

17 Basilique Notre-Dame-du-Rosaire / Couvent de Santo Domingo / Mausolée du général Manuel Belgrano
(390, Belgrano/coin Defensa)

Dans l’atrium du temple, un mausolée abrite la dépouille du général Manuel Belgrano, héros argentin, fidèle dévot de la Vierge du Rosaire. Les restes de ses parents sont également enterrés.

Pendant les invasions anglaises de 1806, les troupes d’invasion du général William Beresford attaquèrent Buenos Aires, qui n’était pas prête à leur faire face. Santiago de Liniers a promis que s’il récupérait la ville, il ferait don des drapeaux qu’il a pris à l’envahisseur si Notre-Dame du Rosaire le protégeait. Les Anglais ont été vaincus et Liniers a remis les drapeaux, qui se trouvent derrière certains des retables de l’église.

19 Maison de Liniers
(469, Venezuela)

Sur la rue Venezuela, vous trouverez une maison à la façade blanche, connue sous le nom de Casa del Virrey Liniers. C’est l’une des plus anciennes maisons encore debout de la ville et elle appartenait à Santiago de Liniers, avant-dernier vice-roi du Río de la Plata.

20 Ancienne Maison de la Monnaie (Ex Casa de la Moneda)
(600, Defensa)

Dans ce bâtiment de style italien se trouvait le premier siège de la Casa de Moneda, conçu par l’ingénieur Eduardo Castilla, qui fut également le premier directeur de l’institution.

L’hôpital du Roi, fondé par Juan de Garay entre 1611 et 1613, avait d’abord opéré sur le site.

Déclaré monument historique national, il appartient actuellement à l’armée argentine et au siège de ses archives générales.

21 Ancienne Bibliothèque Nationale
(564, México)

Dans ce bâtiment inauguré en 1901, la Bibliothèque nationale a fonctionné jusqu’à son déménagement dans le célèbre siège du quartier de la Recoleta.

Ici, entre 1955 et 1973, l’écrivain Jorge Luis Borges a occupé le poste de directeur de la Bibliothèque nationale, une époque qui a coïncidé avec le début de sa cécité et l’a amené à écrire son célèbre “Poème des dons”, sur l’ironie d’être entre les livres sans pouvoir lire.

Bibliotheque nationale Credit office du tourisme Bueno Aires
Bibliotheque nationale Credit office du tourisme Bueno Aires

Itinéraire Avenida de Mayo (de la Casa Rosada au Congrès National)

1 Pasaje Roverano 
(560, Av. de Mayo)

C’est la plus ancienne galerie marchande de la ville, et elle conserve encore l’aspect d’origine du bâtiment. De là, vous pouvez accéder à la station de métro (subte) Peru, qui conserve l’aspect typique du début du 20e siècle.

2 Casa de la Cultura (ancien édifice du Journal La Prensa)
(575, Av. de Mayo)

Au sommet du bâtiment se trouve une statue féminine avec une lampe de poche à la main. Elle est en bronze et pèse 3 000 kilos. C’était le symbole de l’ancien journal. La lumière de la lampe était allumée avec une sirène pour annoncer une nouvelle extraordinaire. Aujourd’hui, le bâtiment appartient au Secrétariat à la Culture de la Ville.

3 Café Tortoni 
(826, Av. de Mayo)

Le Café Tortoni, fondé en 1858, est le plus ancien de la ville et l’un des cafés porteños les plus traditionnels. L’imposante façade qui surplombe l’Avenida de Mayo a été réalisée en 1898. Son premier propriétaire était un immigrant français du nom de famille Touan, qui l’a nommé en l’honneur d’un autre célèbre Café Tortoni à Paris, fréquenté par l’élite parisienne au XIXe siècle.

Une partie importante de l’histoire de Buenos Aires est présente dans ses tables et ses murs en marbre, puisque parmi ses clients les plus éminents se trouvaient les écrivains Jorge Luis Borges, Luigi Pirandello, Federico García Lorca et Julio Cortázar, ainsi que les musiciens Arthur Rubinstein et le mythique Carlos Gardel.

Astuce 1 : Assurez-vous d’essayer les classiques de la maison : le chocolat aux churros et au lait meringué, une boisson traditionnelle espagnole à base de lait, de blancs d’œufs, de sucre et de cannelle.

Astuce 2 : Le Café Tortoni propose des spectacles de Tango plus intimistes et authentiques que ceux destinés aux touristes, dans les cabarets de la ville.

Centre ville file pour aller au Cafe Tortoni
Centre ville file pour aller au Cafe Tortoni

4 Hôtel Castelar
(1152, Av. de Mayo)

L’hôtel Castelar a été construit en 1928 et fut l’un des premiers hôtels élégants de la ville. À l’intérieur, il y a un ancien café. L’endroit a été fréquenté par plusieurs personnalités argentines et étrangères.

5 Théâtre Avenida
(1222, Av. de Mayo)

Il a été inauguré en 1908. En 1945, Federico García Lorca a présenté l’œuvre “La Maison de Bernarda Alba”. Des opéras, des opérettes et des “zarzuelas” sont souvent jouées dans le théâtre.

6 Café Los 36 Billares 
(1271, Av. de Mayo)

C’est l’un des cafés traditionnels de Buenos Aires. Il n’est pas fréquenté par les touristes. L’intérieur dispose d’une grande salle de jeux. Ce beau café est un vrai musée.

7 Hôtel Chile 
(1297, Av. de Mayo)

L’hôtel Chile présente une architecture de style Art nouveau. Il a été construit en 1908.

8 Hôtel Majestic
(1317, Av. de Mayo)

Le bâtiment a été construit en 1909. L’hôtel (aujourd’hui fermé) a eu comme clients le célèbre architecte Le Corbusier et le danseur Nijinsky.

9 Édifíce Jornal Crítica
(1333, Av. de Mayo)

Le bâtiment a été construit en 1926. Des écrivains connus ont travaillé pour le journal. Le journal a été fermé par un coup d’État militaire.

10 Palácio Barolo
(1370, Av. de Mayo)

Le palais Barolo est un joyau architectural de Buenos Aires. Il a été construit en 1921 par l’homme d’affaires Luis Barolo et a 22 étages. À l’époque, c’était l’un des bâtiments les plus hauts d’Amérique latine. Au sommet se trouve une tour avec une lampe puissante.

11 Plaza Congreso

Cette immense place, aménagée devant le Congrès national abrite le monument du kilomètre zéro de la ville et une réplique du Penseur de Rodin.

Centre ville Plaza del Congreso
Centre ville Plaza del Congreso

12 Monumento a los Dos Congresos

Le monument représente les réunions tenues en 1813 (Abolition de l’esclavage) et 1816 (Déclaration d’indépendance). Il est composé d’une figure féminine représentant la République. À côté d’elle se trouve une charrue représentant le travail. La source d’eau symbolise le Río de la Plata et ses deux affluents, le fleuve Uruguay et le fleuve Paraná.

13 Palacio del Congreso Nacional

Siège du pouvoir Législatif (chambre des députés et des sénateurs)

Centre ville Congres national
Centre ville Congres national

Itinéraire San Telmo

1 Marché de la rue Defensa (les dimanches)

Le marché de rue de San Telmo a été créé en 1970 à la Plaza Dorrego et avec plus de 270 kioskes d’antiquités, il est aujourd’hui le plus grand marché artisanal en ville.

En plus du marché de rue qui se déroule le long de la rue Defensa sur près de 2 km – de la Plaza de Mayo à la rue Cochabamba – c’est une grande exposition d’art et de culture argentine : danseurs de tango, musiciens, nourriture locale, souvenirs artisanaux, vêtements, bijoux, jouets, et plusieurs articles créés par des artisans argentins.

Une fois que le marché aux puces de la Plaza Dorrego est fini, vous pouvez rester dans le quartier pour déguster une bière dans l’un des nombreux bars et regarder les danseurs de tango qui se présentent sur la place en fin de journée. Une atmosphère authentique que vous trouverez seulement à San Telmo.

2 Mercado de San Telmo
(Coin Bolivar et Carlos Calvo)

Le marché date de 1897 et a été inauguré dans le but de ravitailler les habitants du quartier. Le bâtiment, œuvre du grand architecte Juan Antonio Buschiazzo, conserve sa structure interne d’origine, composée de poutres métalliques, d’arcs et de colonnes avec des toits en tôle et en verre et un grand dôme au centre.

Aujourd’hui les commerces habituels (antiquités, boucheries, primeurs) y cohabitent avec de nouvelles propositions qui en font un pôle gastronomique.

Marche de San Telmo Credit office du tourisme Bueno Aires
Marche de San Telmo Credit office du tourisme Bueno Aires
Marche de rue de San Telmo Credit office du tourisme Bueno Aires
Marche de rue de San Telmo Credit office du tourisme Bueno Aires

3 Casa mínima
(380, Pasaje San Lorenzo)

Cette maison de seulement 2,5 mètres en façade est connue pour être la plus étroite de la ville. Sa façade simple se compose d’une simple porte verte et d’un petit balcon avec des barres de fer.

Casa Minima a San Telmo Credit office du tourisme Bueno Aires
Casa Minima a San Telmo Credit office du tourisme Bueno Aires

Fait amusant : On dit qu’un esclave affranchi vivait ici, à qui son maître aurait fait don du terrain pour construire sa maison.

Astuce : à quelques mètres vous trouverez la fresque murale “Bienvenue à San Telmo”.

4 Sculpture de Mafalda
(Coin de Defensa et Chile)

Ici on voit Mafalda assise sur un banc avec ses amis Susanita et Manolito.
Mafalda est la bande dessinée réalisée par l’humoriste graphique Quino entre 1964 et 1973 qui avait pour protagoniste cette jeune fille qui vivait préoccupée par l’humanité et la paix dans le monde.

Sur le banc et par terre, entourant Mafalda et ses amis, on peut souvent voir des bouquets de fleurs laissés par des fans de Mafalda pour rendre hommage à Quino, son créateur, décédé il y a peu de temps.

À proximité, vous trouverez également un mur peint avec tous les personnages.

San Telmo Mafalda est accompagnee de ses meilleures amis la reveuse et egocentrique Susanita et l ambitieux et materialiste Manolito a l angle des rues Chile et Defensa
San Telmo Mafalda est accompagnee de ses meilleures amis la reveuse et egocentrique Susanita et l ambitieux et materialiste Manolito a l angle des rues Chile et Defensa

Curiosité : La sculpture est située à quelques mètres d’où vivait Quino (371, Chile).

5 Plaza Dorrego
(Coin Defensa et Humberto 1º)

Cette place est le cœur du quartier de San Telmo. Elle est entourée d’anciennes demeures du XIXsiècle, dont plusieurs ont été recyclées et transformées en cafés, restaurants ou antiquaires.

Les dimanches, il y a une foire aux antiquaires sur la place. Le quartier, avec ses commerces et sa foire, est considéré comme l’un des centres d’antiquités les plus prestigieux d’Amérique.

Marche de San Telmo Plaza Dorrego Credit office du tourisme Bueno Aires
Marche de San Telmo Plaza Dorrego Credit office du tourisme Bueno Aires

7 Parc Lezama
(coin Defensa et Brasil)

Ce parc est situé dans un ravin naturel et est le grand poumon vert du quartier, avec plus de 500 arbres répartis sur 7,7 hectares. En outre, il possède plusieurs sculptures, des monuments, un amphithéâtre, un point de vue et une fontaine.

8 Iglesia Ortodoxa Rusa
(315, Brasil)

En face du parc Lezama se trouve la cathédrale orthodoxe russe de la Sainte-Trinité, qui a été conçue en 1901. Le temple est connu pour son style moscovite et possède cinq dômes bleus et or qui culminent en croix orthodoxes.

9 Facultad de Ingeniería
(850, Avenida Paseo Colón)

Cet imposant bâtiment néoclassique est le siège de la Faculté d’Ingénierie de l’Université de Buenos Aires. La façade et les latérales sont soutenues par des colonnes de style dorique.

Curiosité : Il a commencé à être construit en 1951 en tant que siège de la Fundación Eva Perón, et plus tard, en 1955, le président Juan Domingo Perón a été renversé, le bâtiment a été attaqué par des militants anti-péronistes et on dit que ses 10 statues de six mètres de marbre de Carrare ont été démantelées et jetées au fond du Río de la Plata

 10 Sculpture Canto al Trabajo
(Coin Avenida Independencia et Paseo Colón.)

Ce monument est considéré comme l’une des meilleures sculptures en plein air de la ville. On y distingue 14 figures de bronze qui traînent une grosse pierre, symbole de l’effort du travail humain à la poursuite du progrès.

Les cinq silhouettes qui défilent représentent la Famille : le père, qui avance dans une attitude sereine et d’attente; la mère, qui regarde au loin comme pour scruter l’avenir de ses enfants; et les trois enfants, symbole d’espoir.

Itinéraire La Boca

1 Caminito

La rue la plus connue du quartier est appelée Caminito (Petit chemin), où plusieurs artistes et peintres vendent leurs œuvres aux visiteurs.

Dans les années 1950, le résident Arturo Carrega a décidé de récupérer le terrain où il avait un ruisseau étroit près d’une ligne de train. Carrega fit appel au peintre Quinquela Martín, qui baptisa la rue « Caminito » d’après le tango populaire de 1926 de Peñalosa et Filiberto. Caminito est maintenant visité par des centaines de touristes chaque jour.

C’est endroit est le plus touristique de la ville, où l’on trouve de tout un peu : restaurants, bars, galeries d’art, musées, boutiques, artistes de rues, danseurs…

Les danseurs s’attendent à recevoir un pourboire pour les photos prises.

Caminito Credit office du tourisme Bueno Aires
Caminito Credit office du tourisme Bueno Aires

2 Stade de l’équipe “Boca Juniors”
(805, Brandsen)

Le stade appartient à l’une des équipes de soccer les plus populaires de la République argentine, Boca Juniors (l’autre est River Plate, du quartier Nuñez).

Le stade, construit en 1940 est affectueusement appelé “La Bombonera” (boîte à bonbons) et a une capacité d’environ 60 000 personnes. À l’extérieur, vous pouvez voir une peinture murale de l’artiste Pérez Celis.

Match au stade La Bombonera Credit office du tourisme Bueno Aires
Match au stade La Bombonera Credit office du tourisme Bueno Aires

3 Musée Estádio de Boca (La Bombonera)
(Brandsen 805)

Vous pouvez combiner une visite guidée du stade avec l’entrée du musée.

La Boca stade La Bombonera equipe Boca Juniors
La Boca stade La Bombonera equipe Boca Juniors

4 Museo de Bellas Artes de La Boca Quinquela Martín

Le musée offre un panorama de l’art figuratif argentin de la fin du XIXe siècle au milieu du XXsiècle.

Des œuvres de grands artistes, considérés à ce jour comme des initiateurs et précurseurs des arts plastiques dans le pays, avec des œuvres d’artistes contemporains de renom qui font actuellement don de leurs œuvres pour enrichir le vaste patrimoine dont dispose le musée.

5 Puente Nicolás Avellaneda

Le pont Nicolás Avellaneda traverse le Riachuelo, reliant les quartiers de La Boca et Isla Maciel appartenant à la municipalité d’Avellaneda, dans la province de Buenos Aires.

Il y a deux ponts qui partagent le nom Nicolás Avellaneda, qui est actuellement utilisé, et l’autre pont historique, à quelques mètres, qui préserve le squelette de fer.

La Boca et pont metallique Credit office du tourisme Bueno Aires
La Boca et pont metallique Credit office du tourisme Bueno Aires

Itinéraire Recoleta

1 Cementerio de la Recoleta
(1760, Junín)

Le cimetière de Recoleta est considéré comme un musée pour deux raisons. L’une raison est le grand nombre d’œuvres d’art qui s’y trouvent. L’autre raison est que, dans le cimetière se trouvent les restes de personnalités célèbres de la politique, de la culture, de l’art et de la science.

Cimetiere de Recoleta Credit office du tourisme Bueno Aires
Cimetiere de Recoleta Credit office du tourisme Bueno Aires

2 Basílica de Nuestra Señora del Pilar
(1892, Junín)

L’église a été construite en 1732. Ce bâtiment est l’un des meilleurs exemples du baroque colonial de la ville. L’autel est recouvert de plaques d’argent du Pérou. Les autels latéraux sont de style baroque germanique. À l’intérieur se trouve une vieille image de San-Pedro-Alcántara. La tour fut pendant un temps l’un des points les plus élevés de la ville. En 1936, elle fut déclarée basilique et en 1942 patrimoine national.

3 Centro Cultural Recoleta
(1930, Junín)

Le Centre Culturel Recoleta dispose de 27 salles d’exposition, d’un microcinéma, d’un auditorium et d’un amphithéâtre. De nombreuses activités se déroulent sur le lieu : expositions d’arts visuels, récitals, concerts, représentations théâtrales et animations.

Recoleta Centre culturel
Recoleta Centre culturel

4 Bar La Biela
(600, Avenida Quintana)

La Biela est le café le plus connu du quartier.

Anecdote : c’est ici que nous avons mangé notre célèbre hamburger sans pain. Nous avons commandé des burgers et ils sont arrivés sur des assiettes, mais il n’y avait pas de pain, seulement un peu de légumes, pour accompagner.

5 Palais de Glace
(1725, Posadas)

De 1911 à 1921, la première patinoire construite à Buenos Aires a fonctionné ici. Par la suite, elle a été transformée en une élégante salle de tango. C’est actuellement un centre d’exposition d’art appartenant à l’État.

6 Museo Nacional de Bellas Artes
(1473, Avenida del Libertador)

Le bâtiment a été construit en 1933 et possède une collection permanente du secteur et invite d’autres collectionneurs. Dans la collection permanente, vous pourrez admirer des œuvres de Goya, Picasso, Rubens, Monet, Velazquez, Van Gogh, Gaughin, Regas, Rembrandt, Rodin et des artistes nationaux tels que Berni, Castagnino, Quinquela et Petorutti.

7 Biblioteca Nacional
(2502, Agüero)

La Bibliothèque Nationale a été fondée en 1811. Elle possède une collection d’environ 2 000 000 d’exemplaires et sa bibliothèque de journaux est la plus importante d’Amérique latine. Elle dispose de neuf salles de lecture d’une capacité totale de 940 lecteurs et, entre autres, d’un auditorium et d’une bibliothèque-école.

Recoleta Monument a Evita Peron et Bibliotheque nationale
Recoleta Monument a Evita Peron et Bibliotheque nationale

8 Monumento Floralis Genérica (fleur métallique)
(2300, Avenida Presidente Figueroa Alcorta, Place des Nations unies)

Le Monument à la Fleur est situé à la place des Nations unies et a été inauguré en 2002. La sculpture est située dans un parc de quatre hectares, près d’une source d’eau. Elle représente une grande fleur en acier inoxydable avec un squelette en aluminium et béton. Elle pèse dix-huit tonnes et a une hauteur de 23 mètres.

L’une des caractéristiques de la fleur est un système électrique, qui ouvre et ferme automatiquement les pétales en fonction de l’heure de la journée. La fleur s’ouvre le matin et se ferme au coucher du soleil.

Floralis Generica Credit office du tourisme Bueno Aires
Floralis Generica Credit office du tourisme Bueno Aires

9 Musée d’art latino-américain de Buenos Aires (MALBA)
(3415, Avenida Presidente Figueroa Alcorta)

Musée moderne exposant des œuvres d’art latino-américaines du XXe siècle et plus récentes, avec films et événements culturels.

Itinéraire Palermo

1 Bosques de Palermo
(coin Av. Libertador et Sarmiento)

Bois de Palermo est un parc qui a plus de 80 hectares remplis d’arbres centenaires. Il possède deux lacs artificiels.

Le parc Tres de Febrero possède plusieurs espaces comme le Jardin des Poètes, le Patio Andaluz et le Jardin des Roses, connu comme El Rosedal, avec plus de 15 000 rosiers de 1 189 différentes espèces.

Palermo Rosedal
Palermo Rosedal

2 Planétarium Galileo Galilei
(coin Av. Sarmiento et Figueroa Alcorta)

Le Planétarium a été construit en 1962 et son bâtiment a été inspiré par la planète Saturne. Le Planétarium a cinq étages, six escaliers (dont un hélicoïdal) et une salle circulaire de 20 mètres de diamètre avec 360 places.

Dans le dôme semi-sphérique — 20 mètres de diamètre et recouvert à l’intérieur de feuilles d’aluminium — le dôme céleste est projeté.

Au centre de la salle se trouve l’authentique planétarium : un appareil de 5 mètres de haut et de 2,5 tonnes, qui comporte une centaine de projecteurs.

Palermo Planetarium Galileo Galilei et son lac
Palermo Planetarium Galileo Galilei et son lac

3 Monument des Espagnols
(coin Av. Sarmiento et Libertador)

Le Monument de la Magna Carta et des quatre régions argentines est populairement connu sous le nom de Monument des Espagnols car il a été offert par la communauté espagnole en 1910 à l’occasion du centenaire de la Révolution de Mai.

Il représente les 4 régions argentines : Les Andes, le Rio de la Plata, la Pampa et le Chaco.

4 Jardin japonais
(3450, Ave. Casares)

Le jardin japonais a été construit en 1967, à l’occasion de la visite en Argentine du prince héritier Akihito, ancien empereur du Japon.

Les lacs du Jardin japonais sont habités par des centaines de poissons colorés. Les visiteurs peuvent les nourrir. Il y a aussi un restaurant et un salon de thé dans une pagode typique.

Lac du jardin japonais Credit office du tourisme Bueno Aires
Lac du jardin japonais Credit office du tourisme Bueno Aires

5 Jardin botanique
(3951, Av Santa Fé)

Le Jardin botanique est situé dans le quartier de Palermo, en face de l’ancien zoo (aujourd’hui Ecoparque) et de la Plaza Italia.

C’est un espace vert de 5 hectares, avec plus de 5 500 espèces d’arbres et de plantes de différentes régions du monde réparties et organisées en différents secteurs tels que le patio français, le patio oriental, le patio romain…

Le Jardin botanique possède également une remarquable collection de fontaines et de sculptures.

Jardin botanique Credit office du tourisme Bueno Aires
Jardin botanique Credit office du tourisme Bueno Aires

6 Palermo Hollywood

À Palermo Hollywood, il y a plusieurs bureaux et studios de télévision et cinéma. Ce quartier possède des restaurants et des bars excellents. Les discothèques animées fonctionnenent jusqu’au petit matin.

7 Palermo Soho

La place la plus connue à Palermo Soho est la Plaza Cortazar (aussi connue comme Plaza Serrano). Dans cette région il y a plusieurs bars, restaurants, boutiques et librairies.

Palermo Soho est la référence en design en ville. Tous les samedis et dimanches, il y a un marché de vêtements et d’accessoires à la Plaza Serrano.

Itinéraire Avenue 9 de Julio

1 Obélisque et Plaza de la República
(coin avenue 9 de Julio et Corrientes)

L’Obélisque de Buenos Aires, est situé au centre de la Plaza de la República, à l’intersection des avenues Corrientes et 9 de julio. Il est l’un des symboles de la ville.

Les stations de métro pour y aller sont : Carlos Pellegrini, 9 de Julio et Diagonal Norte.

Obelisque et affiche BA Credit office du tourisme Bueno Aires
Obelisque et affiche BA Credit office du tourisme Bueno Aires

2 Avenida 9 de Julio

Avec ses 140 mètres de largeur et plus de 10 voies, c’est l’avenue la plus large de la planète. Elle porte ce nom en l’honneur du Jour de l’Indépendance argentine, le 9 juillet 1816.

Traverser une avenue est quelque chose de banal, mais pas à Buenos Aires. Traverser la 9 de Julio est une activité touristique.

Avenue de Julio Credit office du tourisme Bueno Aires
Avenue de Julio Credit office du tourisme Bueno Aires
l obelisque et l avenue de Julio Credit office du tourisme Bueno Aires
l obelisque et l avenue de Julio Credit office du tourisme Bueno Aires

3 Théâtre Colón
(628, Cerrito)

L’opéra de Buenos Aires, construit en 1908, par sa taille, son acoustique et son histoire, est considéré comme un des meilleurs du monde. Des visites guidées sont disponibles.

Theatre Colon Credit office du tourisme Bueno Aires
Theatre Colon Credit office du tourisme Bueno Aires
Interieur du Theatre Colon Credit office du tourisme Bueno Aires
Interieur du Theatre Colon Credit office du tourisme Bueno Aires

4 Calle Florida

La Calle Florida est une rue piétonne située entre l’Avenida Rivadavia et la Plaza General San Martín. Elle est renommée comme étant la plus importante rue commerçante d’Argentine.

Le mot que vous allez entendre tout le temps ici est « cambio ». Il y a des vendeurs de rue partout, qui offrent des taux incroyables, mais faites attention, car les faux billets sont un fléau à Buenos Aires. La plupart viennent des chauffeurs de taxi et de ces travailleurs du « cambio ».

Aussi, faites attention aux pickpockets… Vous êtes au centre-ville d’une métropole.

Calle Florida Credit office du tourisme Bueno Aires
Calle Florida Credit office du tourisme Bueno Aires

5 Avenida Corrientes

L’Avenida Corrientes est une des principales avenues de Buenos Aires et c’est ici que l’on trouve plusieurs cinémas, théâtres et restaurants, qui rendent la vie nocturne de Buenos Aires très célèbre.

6 Galerías Pacífico

Le bâtiment des Beaux-Arts a été conçu en 1889 pour accueillir un magasin appelé Bon Marché Argentin, inspiré du magasin Le Bon Marché à Paris.

Centre ville facade des Galerias Pacifico
Centre ville facade des Galerias Pacifico

En 1896, une partie du bâtiment a été transformée en la première maison du Musée national des beaux-arts.

En 1908, la société britannique Buenos Aires and Pacific Railway a acquis une partie du bâtiment pour des bureaux. Le nom de la société dérive du fait que son intention était d’exploiter un service de train reliant Buenos Aires et Valparaíso au Chili, donnant ainsi accès à l’océan Pacifique. À partir de ce moment, le bâtiment était connu sous le nom d’édifice Pacífico.

Le bâtiment a été utilisé comme centre de torture par la junte militaire qui a dirigé l’Argentine de 1976 à 1983. En 1987, une équipe de tournage découvre un centre de torture abandonné. Pendant la dictature, l’armée a caché certains de ses disparus dans les entrailles du centre commercial ; les murs du donjon portaient encore les marques désespérées faites par les prisonniers.

En 1989, le bâtiment a été déclaré monument historique national. Après avoir été abandonné pendant des années, le bâtiment a été rénové et rouvert en 1991 en tant que centre commercial Galerías Pacifico, qui abrite aujourd’hui des boutiques de luxe.

Centre ville interieur des Galerias Pacifico
Centre ville interieur des Galerias Pacifico

Une journée à Colonia Del Sacramento (Uruguay)

Notre intention était de prendre le traversier pour Colonia del Sacramento, y passer la journée et ensuite prendre un autocar pour passer 2 nuits à Montevideo, la capitale de l’Uruguay, et ensuite retourner en traversier à Buenos Aires.

Mais la météo annonçait de la pluie à Montevideo, donc nous avons décidé de faire seulement un aller-retour entre Buenos Aires et Colonia del Sacramento.

Phare de Colonia del Sacramento
Phare de Colonia del Sacramento

Colonia del Sacramento est une charmante petite ville en Uruguay, fondée par les Portugais en 1680. C’est la plus ancienne ville du pays. Elle est située à 52 km de Buenos Aires et est facilement accessible en traversier.

La partie historique de la ville figure dans la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Il est plaisant de parcourir les rues pavées, tout en admirant l’architecture coloniale, avant de s’arrêter dans un café, pour une pause, ou dan un restaurant, pour le dîner.

Rues pavees
Rues pavees
Un restaurant dans une maison historique
Un restaurant dans une maison historique

Les endroits les plus visités sont la Plaza Mayor, le phare, la Calle de los Suspiros et le portail.

Il y a 2 compagnies qui offrent le service de traversier entre Buenos Aires et Colonia : Buquebus et Colonia Express.

Nous avons choisi Buquebus, la compagnie la plus connue et qui a une bonne réputation. Les sièges ne sont pas assignés, mais notre traversier n’était pas bondé. Nous avons eu de bons sièges avec une belle vue du fleuve de la Plata.

Traversier Buquebus
Traversier Buquebus

Il y a des traversiers qui font le voyage en 1h15 et d’autres qui le font en 3h15, moins chers. Comme nous allions passer la journée, nous avons choisi le plus rapide.

Les traversiers de Buquebus partent de Puerto Madero Nord et ceux de Colonia Express partent de Puerto Madero Sud. Il est conseillé d’arriver au moins 1 heure en avance, pour les procédures de check-in, immigration, etc.

Pour ceux qui prennent le bus pour Montevideo, la gare est juste à côté du terminal maritime, à Colonia. La compagnie de bus s’appelle COT.

ATTENTION : Il faut avoir le passeport pour ce voyage, qui est quand même international.

On passe l’immigration pour le départ de l’Argentine et pour l’arrivée en Uruguay. Les 2 employés sont assis l’un à côté de l’autre et les deux étampent le passeport. C’est la même chose pour le retour.
Une dizaine de minutes après le départ, la boutique hors-taxes est ouverte, mais les prix n’étaient pas très intéressants. Tout ce que nous avons vu à la boutique était plus cher qu’ici au Canada.

D’ailleurs, si l’Argentine est considérée un pays abordable pour les touristes, l’Uruguay ne l’est pas. Soyez préparés pour une différence de prix.

Un apres midi tranquille a Colonia del Sacramento
Un apres midi tranquille a Colonia del Sacramento

Autres visites (que je n’ai pas faites) :

  • Delta du fleuve Tigre : Il est possible d’y aller en autocar ou en train. Vous pouvez visiter le marché (Puerto de Frutos), le parc de la Costa et faire l’excursion en bateau.
  • Ville de La Plata : La capitale de la province de Buenos Aires est située à 56 km de la ville de Buenos Aires. Il est possible de faire un aller-retour en autocar.
  • Zoo de Luján : Ce zoo est polémique, pour permettre aux gens d’être en contact avec les animaux. Il y en a qui affirment que les animaux sont drogués, comme dans certains zoos en Asie. Je n’endosse pas ce genre d’activité, donc je n’y suis pas allé.

Comment arriver à Buenos Aires

Depuis le Brésil

Avant la pandémie, les compagnies Gol, Azul, Latam, Aerolineas Argentinas, Turkish, Qatar et Emirates offraient des vols directs de Rio de Janeiro (GIG), São Paulo (GRU) et de plusieurs capitales vers les aéroports Ezeiza (EZE) et Jorge Newbery (AEP).

Depuis le Canada

Il y a des vols avec Air Canada (correspondance à Santiago), Copa (correspondance à Panama), Aeromexico (correspondance à Mexico) et avec les compagnies américaines.

Depuis l'Uruguay

Il y a des vols à partir de Montevideo (MVD) avec Aerolineas Argentinas pour l’aéroparque Jorge Newbery (AEP) et des traversiers (Buquebus et Colonia Express) à partir de Montevideo et Colonia del Sacramento.

La ville de Buenos Aires est desservie par 2 aéroports :

  • L’aéroport international Ministro-Pistarini d’Ezeiza, plus connu comme Ezeiza (EZE), qui reçoit les vols internationaux et quelques vols internes;
  • L’aéroparque Jorge Newbery (AEP), qui reçoit des vols internes, ainsi que quelques vols en provenance de l’Uruguay et du Brésil.
    C’est un aéroport très pratique, vu qu’il est situé dans le quartier de Palermo, tandis que l’aéroport international est situé à la ville d’Ezeiza, à 22 km du centre-ville.

Saveurs de Buenos Aires

  • Le vin ;
  • Le dulce de leche (confiture de lait, caramel) ;
  • La crème glacée au dulce de leche. La plus célèbre est chez Freddo, mais partout ce sera bon !
  • L’alfajor (pâtisserie composée de deux ou de plusieurs biscuits, réunis par un remplissage sucré, et le plus souvent nappés de chocolat, d’un glaçage ou de sucre en poudre. Le remplissage est généralement constitué de confiture de fruits, de dulce de leche, ou de mousse au chocolat). La marque la plus connue est Havanna mais il y en a plusieurs qui sont aussi bonnes ;
  • Les empanadas (petit chausson en pâte feuilletée, parfois en pâte à pain, farci de viande, de poisson, d’œuf, de pomme de terre ou d’autres ingrédients, selon les coutumes de chaque région) ;
  • La parrillada (barbecue), car l’Argentine est réputée pour avoir les meilleures viandes au monde;
  • Le chimichurri est un condiment à base de piment, originaire d’Argentine. C’est une variante de la sauce verte, bien qu’il en existe une version rouge, également utilisée comme marinade pour la viande grillée ;
  • La boisson nationale argentine est le maté (ou yerba maté), une infusion que les Argentins boivent à toute heure de la journée. Le mot mate désigne également la calebasse qui sert de récipient à l’infusion. On boit le maté à l’aide d’une grande paille en métal avec un filtre au bout appelée la bombilla. Cette boisson est aussi appréciée en Uruguay et au Paraguay. Au Brésil, cela s’appelle Chimarrão. *J’en ai goûté au Brésil et en Argentine et je n’ai pas aimé ! On dirait une tisane à la pelouse… hahaha

Conclusion

Profitez de votre voyage à Buenos Aires et à Colonia !

Crédits photo : « Avec l’aimable autorisation de l’Agence de tourisme de la ville de Buenos Aires : travel.buenosaires.gob.ar ».

Quartier historique
Quartier historique
NFAM FR

Lectures conseillées