Obtenez 300 $ de remise en argent et la première année gratuite!
Quartier Getsemani 07

Colombie : d’un passé tragique à un avenir heureux

En bref

La Colombie est une des principales destinations touristiques de l'Amérique latine. Carnet de visite d'Alessandro.

Pendant plusieurs années, la Colombie fut dominée et ravagée par le trafic de drogue et les milices. À cette époque, visiter ce pays était presque de la folie. J’avais peur juste d’y penser.

Aujourd’hui, ce beau pays est une des principales destinations touristiques de l’Amérique latine et ses paysages attirent des millions de touristes chaque année.

Plaza Bolivar Cathedrale
Plaza Bolivar - Cathédrale

Les Colombiens sont très fiers de leur pays, avec raison. Certes, on parle de l’Amérique latine, donc il faut faire attention mais il ne faut pas oublier que des milliers de touristes se font voler et agresser en Europe chaque année.

Comme disent les autorités de tourisme en Colombie : le plus grand danger sera de ne pas vouloir rentrer à la maison!

Villa De Leyva Rues Pavees 01
Villa de Leyva - Rues pavées

Voici mon itinéraire, écrit sous forme de journal :

Jour 1 : Québec-Bogotá (correspondance à Toronto)

Nous sommes arrivés en soirée à Bogotá. J’ai eu le temps d’acheter une carte SIM à l’aéroport, pour avoir accès à Internet pendant notre voyage.

Malgré les polémiques, nous avons privilégié les applications de transport en Colombie (Uber, Cabify et DiDi), car prendre un taxi n’est pas évident (des fois même dangereux).

Vol Toronto Bogota
Vol Toronto - Bogota

À l’aéroport, il a fallu s’éloigner, pour prendre le transport loin de la vue des chauffeurs de taxi. À partir du moment où on sort de la zone d’arrivée, on se fait solliciter constamment. À vous de choisir. Si vous prenez le taxi, demandez à ce que le taximètre soit utilisé. Aussi, en Colombie, pour des questions de sécurité, il n’est pas conseillé de héler un taxi dans la rue. Il est préférable d’en appeler un, via une application de taxi ou demander à l’hôtel de le faire.

Notre hôtel était le flambant neuf AC Bogotá Zona Rosa, situé dans le quartier du même nom. C’est une des meilleures adresses de la ville, près des centres d’achats, bars et restaurants. Nous leur avions dit que c’était nos anniversaires, mais à la réception, on nous a seulement souhaité bonne fête. Pas de surclassement, pas de bonbons, pas de cadeau. 🙁

Nous avons bien aimé cet hôtel. La chambre était spacieuse, la salle de bain était séparée de la chambre par une grande porte coulissante. La douche était vitrée, et était entre le lit et la vanité. La salle de toilette était séparée de tout le reste. Les produits de toilette, de la marque grecque Korres, sont parmi les meilleurs que j’ai déjà connus.

Hotel Ac Bogota 06
Hotel AC Bogota
Hotel Ac Bogota 04
Hotel Ac Bogota 05
Hotel Ac Bogota 01
Hotel Ac Bogota 02
Hotel AC Bogota

Jour 2 : Bogotá

Nous nous sommes réveillés par un appel de la réception, disant que notre ami colombien nous attendait en bas.
Nous sommes allés déjeuner dans un petit restaurant local (qui est devenu notre local de déjeuner officiel à Bogotá) et ensuite nous avons pris le SRB Trasmilenium en direction de La Candelaria, le quartier historique de Bogotá.

Srb Trasmilenio
SRB - Transmilenio

On adore essayer les transports collectifs des endroits qu’on visite.
Pour ceux qui, comme moi, aiment l’architecture coloniale, La Candelaria est un endroit magique. Même la plus simple des maisons peut être l’objet d’une magnifique photo.

La Candelaria 01
La Candelaria
Sanctuaire Notre Dame Des Carmes De Bogota
Sanctuaire Notre-Dame-Des-Carmes De Bogota
La Candelaria 02
La Candelaria 03
La Candelaria

Nous avons admiré l’immense Plaza Bolivar, la place centrale de la Candelaria, où l’on peut voir:

  • le Capitole national;
  • l’impressionnante Cathédrale Primada;
  • le palais ecclésiastique;
  • le collège Mayor de San Bartolomé (une des premières écoles de la ville);
  • l’hôtel de ville (Palais Liévano);
  • le Palais de justice (où a eu lieu la célèbre et tragique prise d’otages par le groupe armé M-19, en 1985).
College Mayor De San Bartolome
Collège Mayor de San Bartolome
Plaza Bolivar Capitole National
Plaza Bolivar - Capitole national
Plaza Bolivar Palais De Justice
Plaza Bolivar - Palais de justice
Plaza Bolivar Palais De Lievano Hotel De Ville
Plaza Bolivar - Palais de Lievano (Hotel De Ville)
Plaza Bolivar
Plaza Bolivar

Puis, nous avons visité:

  • le musée Botero (l’artiste colombien connu pour ses personnages de grande taille),
  • la Casa de Moneda (maison de la monnaie) et
  • la Plazoleta Chorro de Quevedo (petite place où l’histoire de la ville a commencé).
Plazoleta Chorro De Quevedo 01
Plazoleta Chorro De Quevedo
Place Botero Palais De Culture Rafael Uribe Uribe
Place Botero - Palais de Culture Rafael Uribe Uribe

Ensuite nous avons suivi un itinéraire que j’avais conçu. Je suis le fou de la planification chez nous. Tout est dans mon tableau Excel : les dates, les coûts, l’ordre des endroits à visiter, les moyens de transport, etc.

Nous sommes restés toute la journée dans le vieux quartier.

Nous en avons profité pour essayer un plat typique, dans un restaurant traditionnel appelé La Puerta Falsa, près de la Cathédrale. C’était très bon et abordable, bien qu’il soit devenu très touristique. Ensuite nous avons goûté à l’Arequipe, le dulce de lait colombien. C’était merveilleux!

Grafitti 01
Graffiti

Chaque pause peut être une excuse pour prendre un café ou un chocolat chaud dans une succursale de Juan Valdez Café, la version colombienne de Starbucks, qui est excellente et nous l’avons adorée.

Juan Valdez Cafe
Juan Valdez Cafe

Pour des questions de sécurité, il vaut mieux faire attention à son entourage, à ses poches arrières, à son cellulaire, sacoche/sac à dos, éviter les rues désertes, surtout le soir… Prévenir c’est mieux que guérir. Je suis né au Brésil, donc j’ai passé ma vie à pratiquer les consignes de sécurité!

Parlant de sécurité, nous avons trouvé par hasard un musée de la police. La visite était gratuite et ce fut très intéressant.

En fin de journée, une très forte pluie est tombée sur la ville et cela nous a pris presque une heure pour trouver un transport pour retourner à l’hôtel. Nous avons attendu au Juan Valdez Café. Nous avons fait un effort.

Pour ne pas chercher sous la pluie, nous avons soupé dans un restaurant du très beau centre commercial Andino, situé à quelques pas de l’hôtel.

Musee Historique Du Palais De La Police Nationale
Musee Historique Du Palais De La Police Nationale

Jour 3 : Bogotá-Villa de Leyva

Tôt le matin, nous sommes partis au terminus d’autocars, situé au nord de la ville. Nous allions prendre le SRB, mais finalement nous avons appelé une voiture.

Au terminus, nous avons acheté des billets pour aller à Villa de Leyva, un merveilleux village colonial situé à environ 180 km de Bogotá. Puisque c’était un voyage de 3 heures, nous avons réservé un hôtel pour passer la nuit (on n’a pas fait le check-out de l’hôtel de Bogotá, car on avait réservé 6 nuits, dont une était gratuite). Cela nous a permis de partir avec un petit sac à dos.

Nous avons visité la Casa Terracota (maison en terre-cuite) (une marche de 4 km, aller-retour) et avons fait le tour des attractions du village, qui n’est pas très grand. Ce fut comme un agréable voyage dans les années 1500. La Villa de Leyva fait partie du patrimoine de l’UNESCO.

Villa De Leyva Rues Pavees 02
Villa de Leyva - Rues pavées
Villa De Leyva Rues Pavees 01
Villa de Leyva - Rues pavées
Casa Terracota Mison En Terre Cuite
Casa Terracota - Maison en terre cuite

Le soir, les gens du village et les touristes se rencontrent autour de la Plaza Mayor, la place principale du village, où il y a plusieurs bars, restaurants, et la Cathédrale, évidemment. Les filles, oubliez les talons hauts: le pavé de la chaussée peut être dangereux. 🙂

Plaza Mayor 03
Plaza Mayor Restaurants
Plaza Mayor - Restaurants
Plaza Mayor Paroisse Notre Dame Du Rosaire
Plaza Mayor - Paroisse Notre-Dame-Du-Rosaire

Jour 4 : Villa de Leyva-Bogotá

Nous avons fait nos adieux de Villa de Leyva au délicieux Musée du Chocolat, avant de prendre un bus pour Bogotá. Notre ami nous a envoyé un message, pour qu’on débarque près d’une université, sur la route, où il allait nous rencontrer.

Nous avons pris un petit bus (où on était les seuls touristes), en direction du Village de Chía, où est situé le plus célèbre restaurant de la Colombie : Andrés Carne de Rés.

Cet endroit est un mélange de bar, restaurant, musée et discothèque. C’est difficile d’expliquer. Il faut y aller, car c’est impressionnant.

Pour retourner à l’hôtel, nous avons utilisé une application de transport.

Restaurant Andres Carne De Res Chia
Restaurant Andres Carne De Res - Chia

Jour 5 : Bogotá-Zipaquirá-Bogotá

Le jour de visiter la célèbre Cathédrale de sel de Zipaquirá est arrivé. Nous avons suivi les instructions de notre ami, pour prendre le SRB jusqu’à la station d’où sortent les minibus pour Zipaquirá (ou Zipa, comme on les entend crier quand on arrive à la gare). Notre ami a pris le même minibus que nous, quelques kilomètres plus loin.

La Cathédrale de sel de Zipaquirá est considérée comme la merveille de Colombie. Les gens sont très fiers de cette attraction, qui mélange une mine de sel, une cathédrale souterraine et un musée. C’est assez impressionnant.
 Le Village de Zipaquira est très sympathique aussi. La cathédrale est impressionnante.

Nous avons soupé dans un petit restaurant local (encore une fois, nous étions les seuls touristes), avant de prendre un minibus, indiqué par notre ami. Comme il n’y a pas de voyage sans gaffes, nous pensions avoir pris le SRB dans la mauvaise direction, mais des gens dans le bus nous ont rassurés. Ils nous ont juste dit de faire attention en débarquant, parce qu’à cette heure cela pouvait être dangereux.

Malgré la peur, nous sommes arrivés en sécurité. Pour être sincère, nous avons été avertis partout, mais nous n’avons rien vu de dangereux.

Cathedrale De La Sainte Trinite Et Saint Antoine De Padoue De Zipaquira
Cathédrale de La-Sainte-Trinité-Et-Saint-Antoine-De-Padoue-De-Zipaquira
Cathedrale De Sel 03
Cathédrale de sel
Cathedrale De Sel 02
Cathedrale De Sel 01

Jour 6 : Bogotá

Aujourd’hui nous avons visité l’endroit le plus célèbre de la capitale : le Cerro Monserrate, un observatoire situé à 3152 m. D’habitude il y a de longues files d’attente, pour acheter les billets et pour prendre le téléphérique ou le funiculaire, et c’est pour cela que c’est intéressant d’y arriver tôt. Le téléphérique était fermé pour des travaux, donc nous sommes montés en funiculaire.

En haut de la colline, nous parcourons littéralement le chemin de croix. À chaque station, il y a une belle sculpture, avec le numéro de la station et des informations.

Quand on arrive en haut, on peut passer des heures à admirer la vue de Bogotá à plus de 3 000 m. Il y a également une église, un petit marché de souvenirs et des restaurants. On a profité pour faire une pause, manger quelque chose et prendre un thé de coca, pour éviter d’avoir mal à la tête, à cause de l’altitude.

Monserrate 04
Monserrate
Monserrate 01
Monserrate
Monserrate 02
Monserrate
Monserrate 03
Monserrate
Monserrate 05
Monserrate

Quand nous sommes descendus, au lieu de prendre un transport, nous avons marché jusqu’au centre-ville, pour ensuite marcher tout au long de la 7e avenue (Carrera 7), jusqu’au parc du bicentenaire. Il y a beaucoup de choses à voir. Encore une fois, il faut faire attention, car nous sommes au centre-ville.

Nous avons soupé au Andrés DC, une succursale à la Zona Rosa de Bogotá du restaurant Andrés Carne de Rés (de Chía). Nous avons adoré l’expérience, quoique très différente du restaurant original.

Restaurant Andres Dc 03
Restaurant Andres DC - Zona Rosa - Bogota
Restaurant Andres Dc 02
Restaurant Andres DC - Zona Rosa - Bogota

Jour 7 : Bogotá-Medellín

Nous avons appelé une voiture avec une application, pour aller à l’aéroport. La fille qui conduisait nous a demandé de faire semblant que nous nous connaissions, car la plateforme vivait des moments d’instabilité en Colombie et les courses n’étaient pas tout à fait légales. En débarquant, nous avons fait la bise, des câlins et je lui ai demandé de saluer son père et sa mère pour moi. 😀

Notre vol avec Latam avait été annulé (mon erreur, car je n’ai pas regardé avant de partir) et nous avons donc passé le matin à l’aéroport, à attendre le prochain vol, en début d’après-midi.

Medellín est la ville la plus riche et développée de la Colombie. Ils sont forts en industrie et en technologie, et sont aussi devenus très forts en tourisme.

Edifice Epm Entreprises Publiques De Medellin
Edifice EPM (Entreprises Publiques de Medellin)
Bibliotheque Epm Entreprises Publiques De Medellin
Bibliotheque EPM (Entreprises Publiques de Medellin)

Il y a une polémique, un certain tabou concernant le passé de la ville, qui était liée fortement au trafic de drogues, à cause des cartels.

Il y a une offre de visites guidées, pour montrer aux touristes les traces de Pablo Escobar, ce qui provoque un sentiment de dégoût parmi la plupart des locaux, qui veulent plutôt regarder vers l’avenir.

Nous avons choisi de ne pas encourager le narco-tourisme.

Comme nous avons eu un retard avec notre vol, nous avons décidé de ne pas aller au centre-ville aujourd’hui. Nous sommes partis découvrir le quartier de Poblado, l’un des meilleurs de Medellin.

Quartier El Poblado
Quartier El Poblado
Plaza Bolivar Capitole National
Plaza Bolivar - Capitole national
Plaza Bolivar Palais De Justice
Plaza Bolivar - Palais de justice

Notre hôtel était le Four Points by Sheraton Medellin . Nous avons eu un surclassement pour une immense chambre, ainsi que les déjeuners.

L’hôtel a vieilli, mais cela n’a pas gâché notre expérience. La piscine était agréable, pour une baignade en fin de journée. Nous avons trouvé pratique d’avoir la porte d’accès au centre d’achats Oviedo à partir de l’hôtel. Cette porte était ouverte jusqu’à 22h tous les jours.

Hotel Four Points 05
Hotel Four Points 02 2
Hotel Four Points 01 2
Hotel Four Points 08
Hotel Four Points

Nous avons fait un 5 à 7 au parc Lleras, une place entourée de bars et restaurants. Nous y avons soupé aussi. J’ai commandé le plat typique de la région, la Bandeja Paisa, et ai eu de la difficulté à tout manger. C’était énorme! On aurait dit qu’il y avait un peu de tout là-dedans.

Parc Lleras El Poblado
Parc Lleras - El Poblado

Jour 8 : Medellín

Le jour tant attendu de visiter la Comuna 13 est arrivé. Jadis l’un des endroits les plus dangereux du pays, cette communauté est devenue une attraction touristique très achalandée. Tel que conseillé par tous les guides de voyage, nous avons choisi une visite guidée avec un habitant, qui sait où emmener les visiteurs en sécurité.

Aujourd’hui le quartier est desservi par le métro, le bus, le métro-cable (un système de téléphérique pour les habitants qui habitent en flanc de montagne) et des escaliers roulants.

Metrocable 01
Metro-cable
Metro
Metro

Il y a de l’art partout : du graffiti, de l’artisanat et de la danse de rue.

Comuna 13 Grafitti
Comuna 13 - Graffiti
Comuna 13 Street Dance
Comuna 13 - Street dance

Ce genre de tourisme social est excellent pour que nous puissions connaître et comprendre d’autres réalités et surtout à remercier plus et se plaindre moins de la vie.

Après la visite de cette communauté, nous avons fait une balade en métro-cable, pour avoir l’expérience d’un habitant.

Comuna 13 02
Comuna 13
Comuna 13 Escalier Roulant
Comuna 13 - Escalier roulant

Ensuite nous avons pris le métro de superficie pour aller visiter le centre-ville et reprendre mon itinéraire.

Nous avons réussi à rattraper le retard causé par le vol de la veille et ainsi à voir les sculptures de Botero, à la place qui porte son nom.

Cet endroit est très fréquenté. Malgré la présence de la police, il est conseillé de faire attention à ses choses.

À la place San Antonio, nous avons vu les oiseaux (une sculpture en forme d’oiseau avait été la cible d’un attentat terroriste en 1995, faisant 28 morts et plus de 200 blessés). 5 ans plus tard, Botero a fait un deuxième oiseau et l’a offert à la ville, pour qu’il repose à côté de l’oiseau endommagé. La place San Antonio n’était pas touristique et l’est devenue par après.

Après le centre-ville, nous avons visité la région du centre administratif de la ville de Medellín et de la région d’Antioquia.

Place Botero Centre Ville
Place Botero - Centre-Ville
Sculptures Les Oiseaux Fernando Botero Place San Antonio
Sculptures "Les Oiseaux" de Fernando Botero - Place San Antonio

Jour 9 : Medellín-Guatapé

Aujourd’hui, nous sommes partis à la gare, pour prendre un bus pour Guatapé. Nous avons débarqué sur la route, avant le village, pour aller visiter l’attraction de la région : la Piedra del Peñol, un monolithe de 220 m. Pour aller au sommet du « pain de sucre », il faut gravir 705 marches. Il n’y a pas d’ascenseur, téléphérique ou navette spatiale. Il nous reste les escaliers…

Quand nous arrivons en haut, deux récompenses nous attendent : la belle vue du lac El Peñol et une bonne michelada (ou une bière ou un jus, si vous préférez). C’est un lac de barrage immense, résultat des inondations faites à l’époque, qui ont provoqué le déménagement en entier du Village d’El Peñol et de plusieurs propriétés rurales.

Piedra Del Penol 05
Piedra Del Penol
Piedra Del Penol 01
Piedra Del Penol
Piedra Del Penol 02
Piedra Del Penol
Piedra Del Penol 03
Piedra Del Penol

Après être descendus, nous avons pris un tuk-tuk pour nous conduire au Village de Guatapé, où nous avions réservé un petit hôtel à la place principale.

Ce petit village est très charmant. Toutes les maisons sont pleines de couleurs et sont décorées avec des zocalos (les parties inférieures des maisons, avec des éléments de la culture locale, en relief).

Paroisse Notre Dame De Carmen Guatape
Paroisse Notre-Dame-De-Carmen - Guatapé
Tuc Tuc
Tuk Tuk
Zocalos 02
Zocalos
Zocalos 01
Zocalos
Plazoleta De Los Zocalos
Plazoleta De Los Zocalos
Ruelle Des Souvenirs 05
Ruelle des souvenirs

Nos valises sont restées au Four Points by Sheraton Medellin, où nous avions fait le check-out. Au retour à Medellín, nous avons dormi une dernière nuit là-bas.

Jour 10 : Guatapé-Medellín

À notre retour à Medellín, nous avons visité le jardin botanique et ensuite le Pueblito Paisa qui est situé en haut d’une colline, d’où nous avons admiré la vue de la ville.

Pour notre dernier souper, nous avons choisi la succursale du restaurant Andrés Carne de Rés. Nous préférons toujours l’original, au Village de Chia.

Jardin Botanique
Jardin Botanique
Cerro Nutibara Pueblito Paisa
Cerro Nutibara - Pueblito Paisa

Jour 11 : Medellín-Cali

Nous avons pris un vol avec Avianca, la principale compagnie colombienne, en direction de Cali, la capitale de la salsa, malheureusement aussi connue à cause d’un cartel qui portait son nom.

Vol Medellin Cali
Vol Medellin - Cali
Cathedrale Saint Pierre Apotre
Cathédrale Saint-Pierre-Apôtre
Chapelle Saint Antoine
Chapelle Saint Antoine

Nous avons choisi l’hôtel Four Points by Sheraton Cali, où nous avons eu les déjeuners et aussi un surclassement dans une grande Suite, avec deux salles de bains, balcon et salle à manger. Comme à Medellin, cet hôtel était un peu vieux, mais ça prend quelque chose de bien sérieux pour gâcher notre voyage.

La piscine était petite mais agréable, située sur une terrasse, au dernier étage. Il y avait aussi un spa et un gym, mais ils étaient situés en bas, je crois qu’au 3e étage. Pas très pratique, si nous voulons aller de la piscine au spa.

Nous n’avons pas essayé le restaurant de l’hôtel pour le souper, à Bogota et à Medellin, mais à Cali nous l’avons fait deux fois et c’était excellent.

Nous sommes allés dans un club de salsa en début de soirée, mais comme d’habitude en Amérique latine, la soirée ne commence pas avant 23 h – minuit. Nous étions fatigués du voyage, donc quand nous sommes partis, les gens commençaient à arriver (je n’ai plus 20 ans, pour fêter jusqu’au lever du soleil :D).

Hotel Four Points 02
Hotel Four Points
Hotel Four Points 04
Hotel Four Points
Hotel Four Points 03
Hotel Four Points
Hotel Four Points 05 2
Hotel Four Points
Hotel Four Points 07 2
Hotel Four Points

Jour 12 : Cali

Aujourd’hui nous avons visité le centre-ville et le quartier animé de San Antonio. Malheureusement c’était un dimanche et la ville avait l’air morte (ou peut-être encore endormie, à cause des clubs de salsa…).

Nous n’avons pas visité les principales attractions de la ville : le Cerro de las Cruces (une montagne avec 3 croix au sommet) et le Christ Roy (aussi au sommet d’une montagne). Tout le monde nous a déconseillé d’y aller et quelques chauffeurs d’applications ont même refusé la course.

Nous avons fini la visite dans un centre d’achats (une activité que je déteste, d’habitude, mais on avait déjà fait le tour du jardin), pour finir la journée à la piscine.

Je dois vous dire que visiter une ville comme Cali le dimanche ne fut pas l’activité la plus intéressante du voyage. Le sentiment d’insécurité fut constant ici. Je ne recommande pas cette ville.

Cali possède un tout petit centre historique, mais si je devais couper ou changer une ville de mon itinéraire, je saurais quoi faire.

Quartier San Antonio 01
Quartier San Antonio
Quartier San Antonio 03
Quartier San Antonio

Jour 13: Cali-Cartagena

Et voilà que le très attendu jour du vol vers Carthagène est arrivé. Nous sommes partis avec Latam.

À Cartagena (Cartagena de Indias), il n’y a pas d’application de transports, donc nous avons été obligés de prendre un taxi. Comme l’aéroport n’est pas loin du centre historique, cela n’a pas coûté cher.

Vol Cali Carthagene
Vol Cali - Carthagène
Balcons 02
Balcons
Eglise Saint Pierre Claver De Carthagene Des Indes
Balcons 01
Frutas
Frutas

Il y a 3 endroits principaux où se loger:

  • le centre-historique (c’est où tout se passe à Cartagena),
  • le quartier moderne de Boca Grande (pour des hôtels de chaîne, mais nous n’y sommes pas allés) et
  • le quartier de Getsemani (ancien quartier pauvre, devenu branché, mais abordable. Il est joignable à pied, à partir de centre-historique).

Nous n’avons pas aimé l’endroit où nous sommes restés. Malgré la bonne localisation, c’était un mélange d’auberge de jeunesse et hôtel abordable. Ils ont annulé notre chambre privée, pour y faire des travaux. Ils nous ont donc donné une chambre « familiale » privée.

C’était une chambre d’hostel, juste pour nous, avec 3 lits superposés, en béton. Les draps et les oreillers étaient super minces (une chance qu’il fait super chaud dans cette ville). La salle de bain était immense, mais dépourvue de confort.

Hotel 01
Hotel
Hotel 02 La Petite Piscine
Hotel 03 La Magnifique Chambre
Hotel - La "Magnifique" Chambre

Une chance qu’on apporte toujours notre trousse de toilette. Le déjeuner avait l’air d’une blague, mais bon… on garde la bonne humeur. La piscine était super petite, mais essentielle dans une ville où il fait super chaud.

Cartagena est une de ces villes très touristiques où nous sommes traités comme des symboles de dollar. Ils deviennent nos amis, nous appellent dans la rue, des fois nous tirent par le bras, mettent les mains sur nos épaules, nous offrent des produits et des services peu catholiques… Il suffit de dire non aux offres, et tout se passe bien. Quand on me demande de quel pays j’arrive (tout le temps), je dis toujours le nom d’un pays pauvre. Quand on dit Canada, USA, ou un pays européen, on voit le symbole du dollar dans leurs yeux… 😀

Malgré cela, il ne faut pas avoir peur. Cela peut arriver dans n’importe quelle ville au monde. Cartagena est l’une des plus belles villes de la Colombie, de l’Amérique latine, peut-être du monde! Nous avons passé la journée à marcher dans le centre-historique, toujours en suivant mon itinéraire presque militaire.

Nous avons soupé dans un tout petit restaurant local. Il y avait juste 4 ou 5 tables. Je ne peux pas nommer les attractions à voir au centre historique, car il y en a beaucoup.

Catedral De Santa Catalina De Alejandria 02
Catedral de Santa Catalina de Alejandria
Catedral De Santa Catalina De Alejandria 01
Catedral de Santa Catalina de Alejandria
Portes Et Fenetres 03
Portes et Fenêtres

Partout en ville, il faut faire attention où nous mettons les pieds, car il y a des trous énormes. J’ai trouvé cela très dangereux (sincèrement, la seule chose dangereuse que j’ai vue).

Nous avons demandé à l’hôtel de nous trouver un taxi pour nous conduire, nous attendre et nous ramener en ville. Cela nous a coûté un peu cher, mais pour aller au Convento de la Popa (en haut d’une montagne), ensuite au Castillo San Felipe de Barajas et finalement retourner au centre-ville, cela en a valu la peine. Il faut absolument visiter ces endroits.

Le couvent est au sommet d’une colline, et la vue est très belle en haut. Le château est une forteresse immense. Nous y sommes restés de 2 à 3 heures à visiter.

N’oubliez pas d’avoir de l’eau, un chapeau ou une casquette. Si vous n’en avez pas, les vendeurs vont vous le rappeler.

Couvent De Santa Cruz De La Popa 02
Couvent de Santa Cruz de La Popa
Couvent De Santa Cruz De La Popa 01
Couvent de Santa Cruz de La Popa
Chateau De San Felipe De Barajas 02
Chateau De San Felipe De Barajas

Nous sommes allés voir le coucher du soleil au Café del Mar, endroit très achalandé, situé sur les remparts de la vieille ville.

Nous avons passé la soirée avec nos nouveaux amis brésiliens, connus dans un groupe brésilien sur Facebook, et ensuite sur WhatsApp.

Un peu comme dans le groupe facebook de milesopedia, mais sans la partie des points de récompenses, juste des échanges d’informations de voyage.

Cafe Del Mar 03
Cafe Del Mar

Jour 14 : Cartagena

Nous sommes allés tôt le matin à la Marina, pour prendre le bateau qui nous a amené passer la journée au Beach Club Bora Bora. Il y avait plusieurs personnes du fameux groupe de WhatsApp. Je me suis senti au Brésil. 🙂

Ce n’est pas une activité essentielle, surtout si vous allez à San Andrés par la suite. Les plages de Cartagena ne sont pas belles et les beach clubs sont chers. Alors, pour les plages, faites-les à San Andrés.

Jour 15 : Cartagena

Nous avons visité le quartier de Getsemani et La Serrezuela, un centre commercial qui fonctionne dans une ancienne aréna de corridas. Nous sommes allés aussi voir la statue de l’indienne Catalina, qui est un monument qui aurait pu être placé dans un endroit plus intéressant.

Quartier Getsemani 04
Quartier Getsemani
Quartier Getsemani 06
Quartier Getsemani
Quartier Getsemani 05
Quartier Getsemani
Quartier Getsemani 03
Quartier Getsemani
Centre Commercial La Serrezuela
Centre commercial la Serrezuela

Jour 16 : Cartagena

Nous avions une réservation pour le coucher du soleil au Café del Mar, mais la pandémie commençait à montrer son visage. Le café était fermé, mais nous avons tout de même profité du coucher du soleil le plus célèbre de la ville.

Comme le Juan Valdez Café, on trouve partout en Colombie la crêperie Crepes & Waffles. Ce sont deux endroits que j’ai adoré. Ils sont bons, rapides et abordables.

Nous avons marché sur les remparts, revisité nos endroits préférés puis le musée de l’inquisition, qui montre un peu l’horreur de cette période sombre de l’histoire.

Ce fut aussi la dernière journée pour magasiner, avant de partir pour San Andrés.

Cafe Del Mar 01
Cafe Del Mar
Cafe Del Mar 02
Cafe Del Mar
Le Quartier Moderne De Bocagrande Vu Des Remparts
Le Quartier moderne de Bocagrande - Vu des remparts
Remparts 02
Remparts

Jour 17 : Cartagena-San Andrés

Aujourd’hui nous avons pris un vol avec la principale compagnie low cost du pays : Viva Air (anciennement Viva Colombia). Nous avons acheté tous les extras et c’était encore abordable.

À San Andrés il n’y a pas d’application de transport non plus. On a pris un taxi et cela n’a pas coûté cher. Dépendamment de l’adresse de l’hôtel, il y en a qui vont à pied. L’aéroport n’est vraiment pas loin.

Les hôtels de l’île sont chers et de basse qualité. Nous avons choisi un petit hôtel, sans luxe, mais abordable et bien situé. Nous pouvions aller à pied à la plage principale et au centre-ville, en toute sécurité et c’est ce que nous avons fait, en cette première journée.

Vol De Carthagene A San Andres
Vol de Carthagène à San Andrés
Plage Sprat Bight Ile De Johnny Cay En Arriere Plan
Plage Sprat Bight - Ile de Johnny Cay en arrière plan
Plage Sprat Bight Plage Principale
Plage Sprat Bight - Plage principale

Les plages sont publiques, alors, pour ceux habitués aux tout-inclus, faites attention à vos affaires sur le sable.

Vous pouvez louer des chaises et des parasols. Nous avons préféré utiliser nos serviettes touristiques du genre « I love San Andrés », achetées dans une boutique de souvenirs. 
La plage principale s’appelle Sprat Bight. Elle est la plus achalandée de l’île.

La plupart des hôtels, bars et restaurants sont à proximité.

Le fantôme de la pandémie COVID-19 a continué à nous hanter et dès la première soirée, nous avons commencé à nous inquiéter sur notre retour au Canada.

Affiche I Love San Andres Difficile De Faire Une Bonne Photo L Affiche Etant Trop Longue
Affiche "I Love San Andres" - Difficile de faire une bonne photo, l'affiche étant trop longue

Jour 18 : San Andrés

Aujourd’hui nous avions une activité très attendue, que nous avons finalement annulée : le parasail. En réalité, nous avons annulé toutes nos activités à San Andrés. 🙁

Nous avons passé une bonne partie de la journée à l’hôtel, pour chercher des vols de retour. Finalement nous avons acheté un aller-simple, qui passait par le Panama et par les États-Unis, avec Copa et United.

Pour ne pas perdre toute la journée, nous sommes allés à la plage principale en après-midi. Nous avons soupé dans un restaurant péruvien excellent.

Jour 19 - 21 : San Andrés

Puisque nous avions réussi à avoir un nouveau billet de retour, nous avons décidé de réserver à nouveau l’activité d’aujourd’hui.

Nous sommes partis en bateau avec une partie de la gang du groupe de WhatsApp. Nous sommes allés aux petites îles El Acuario, Haynes Cay, Johnny Cay, au bar flottant Ibiza, au marécage et à un endroit où la mer est moins profonde, pour voir les raies et les étoiles. Malheureusement il y a des locaux qui capturent les animaux, pour que les touristes prennent des photos avec… 🙁

En soirée, nous sommes allés souper au restaurant La Regatta, le plus connu de l’île. Tout était excellent. D’habitude, il faut réserver plusieurs jours en avance, mais on a réussi à y aller une fois avec et une fois sans réservation.

El Acuario 01
El Acuario
El Acuario
El Acuario

Le jour de notre vol de retour (celui que nous avions acheté, dans le but de rentrer vite au pays), nous avons fait le check-out, en prenant soin d’aviser la responsable qu’il y avait des chances que nous revenions. Elle était d’accord et nous avons négocié le remboursement d’une nuitée, sur les deux qui restaient.

À l’aéroport, c’était le chaos. Un tout petit aéroport, plein de touristes de toutes nationalités confondues, qui cherchaient à changer leurs vols ou avoir un autre vol, à cause d’une annulation de la part de la compagnie.

Les filles au comptoir de Copa Airlines ont pris nos passeports et ont fait des aller-retours, ainsi que des appels, plusieurs fois. Finalement, elles nous ont conseillé de ne pas prendre le vol, car le Panama venait de fermer ses frontières et en plus elles n’étaient pas capables d’enregistrer nos valises pour Québec. Il faudrait chercher un employé d’United Airlines au Panama, pour voir où les valises étaient rendues, pour ensuite aller les enregistrer.

Comme le Panama avait fermé ses frontières, nous ne pouvions pas sortir de l’aéroport. Notre correspondance était de 22 heures et j’avais réservé un hôtel et une visite au canal du Panama. Tout cela semblait trop compliqué, alors nous sommes retournés à l’hôtel et avons donné l’argent de la nuitée à la madame.

Nous avons donc décidé de prendre (un risque) nos vols de retour avec Air Canada, tel que prévu.

Pour ne pas perdre la journée au complet, en après-midi nous sommes allées au Aqua Beach Club, où j’ai profité pour nager jusqu’à Rocky Cay, une petite île, d’où nous pouvons voir un navire échoué.

Rocky Cay Navire Echoue 01
Rocky Cay - Navire échoué
Rocky Cay Navire Echoue 02
Rocky Cay - Navire échoué

Nous avons passé cette journée à la plage principale. Nous sommes restés tranquilles toute la journée, avant de découvrir qu’Air Canada avait annulé le vol de retour de Bogotá à Toronto, ce qui a rendu la soirée stressante.

Notre erreur : Nous sommes restés 3 heures en ligne, sur Skype, avec une connexion internet horrible, pour essayer de parler avec quelqu’un de chez Air Canada, pour se faire dire qu’ils ne pouvaient rien faire pour nous trouver un autre vol, vu que nos billets avaient été réservés par Vacances Air Canada (VAC). Même si c’était une urgence. Nous avons dû attendre le lendemain, car en plus, VAC ne fonctionne pas 24/24.

*Nous avons été « obligés » d’acheter des billets avec VAC car nous avions un crédit et il fallait l’utiliser. Une expérience à ne pas répéter… Trop compliqué.

Jour 22 : San Andrés-Bogotá-Miami

Nous nous sommes levés tôt, pour essayer d’avoir la première ligne disponible chez VAC. Cela a été moins long qu’avec Air Canada.

La personne au téléphone nous avait offert 2 choix : Carthagène-Toronto-Québec (Air Canada) ou Bogota-Miami-Montréal (Avianca-Air Canada).

La personne avait nos coordonnées, ce qui nous a “sauvé la vie”, car à un moment donné, la ligne s’est coupée. Cela a pris 40 minutes pour réussir à parler à quelqu’un… et c’était la même personne. Entre-temps elle avait émis de nouveaux billets et nous les avait envoyés par courriel.

Comme nous avions déjà un vol de San Andrés à Bogota, nous avons choisi le vol qui partait de Bogota. Pour le vol avec départ de Carthagène, il aurait fallu acheter un billet de San Andrés à Carthagène.

Alors, nous avions un vol de Bogota à Miami à 20 h, et notre vol de San Andrés à Bogota était à 12 h. Nous avons croisé nos doigts pour que ce vol n’ait pas de problèmes. Ce fut notre deuxième vol avec Viva Air et tout s’est très bien passé.

Rendus à Bogota, la tension a baissé un peu et nous étions plus tranquilles après toute cette aventure.

Hasta La Proxima San Andres
Hasta la próxima San Andrés!

Pour la première fois de ma vie, je me suis senti dans « Douanes sous haute surveillance ». Ils ont ouvert ma valise de cabine et ont fait des tests pour chercher de la drogue.

Les vols entre Bogota et Miami étaient très importants à l’époque de l’empire des cartels de drogues. Le vol de Bogota à Miami était presque vide, alors nous avons pris des sièges des sorties de secours.

Jour 23 : Miami-Montréal-Québec

Je n’avais jamais vu un aéroport si silencieux, si vide. On ne dirait pas que c’était à Miami. Nous avons attendu l’heure de l’enregistrement assis par terre. Tout était fermé et il n’y avait pas de places pour s’asseoir.

Le vol de Miami à Montréal était encore plus tranquille. Cette fois-ci plusieurs passagers ont pris une rangée entière, pour pouvoir se coucher. La correspondance à Montréal fut également tranquille. Nous sommes enfin arrivés à la maison, prêts pour vivre la première quarantaine de nos vies.

Ce voyage fut plein de bons moments et d’émotions partagées, et en plus, nous avons dû nous débrouiller pour rentrer à la maison. Nous sommes toujours en train d’apprendre quelque chose. Je suis d’accord que voyager forme la jeunesse! 🙂

Ce fut très difficile et décourageant de contacter Air Canada. Quand nous avons essayé de contacter le numéro d’urgence du gouvernement fédéral, ils nous ont dit de contacter Air Canada 🙁

Quelques jours après notre arrivée au Canada, nous avons vu une liste de vols qui avaient eu des contaminations. Le vol que nous avons pris n’en avait pas, mais le vol de Carthagène en avait. Nous avons bien choisi le vol de retour!

La logistique

Nos vols

  • Québec-Toronto (Air Canada)
  • Toronto-Bogotá (Air Canada Rouge)
  • Bogotá-Medellín (Latam – points Avios)
  • Medellín-Cali (Avianca)
  • Cali-Cartagena (Latam)
  • Cartagena-San Andrés (Viva Air – low cost Colombienne)
  • San Andrés-Bogotá (Viva Air)
  • Bogotá-Miami (Avianca)
  • Miami-Montréal (Air Canada)
  • Montréal-Québec (Air Canada)

Nos hébergements

Bogotá: Hôtel AC Bogota Zona Rosa, ouverture récente.
Villa de Leyva: nuitée dans un hôtel simple et abordable, réservé sur hotels.com.
Medellín: Hôtel Four Points.
Guatapé, nuitée dans un hôtel simple et abordable, réservé sur hotels.com.
Cali: Hôtel Four Points.
Cartagena, nuitée dans un hôtel simple et abordable, réservé sur hotels.com.
San Andrés, nuitée dans un hôtel simple et abordable, réservé sur hotels.com.
Bogotá, pour terminer le voyage en beauté, nous avions une réservation au JW Marriott Bogotá, mais à cause de la pandémie, nous avons dû quitter le pays plus tôt que prévu.

Coûts (pour 1 personne)

Vols : 772 $ (1 billet payé avec des points + 1 crédit que nous avions)

Frais de bagages : 0 $ (inclus)

Hébergements : 798 $ (3 hôtels payés avec des points)

Restaurants : environ 700 $

Attractions : environ 225 $

Transports : environ 260 $

Cartes de crédit utilisées

(Mon compte Uber, par un simple oubli, était lié à Carte Desjardins Elégance Visa).

Guide de Voyage

milesopedia vous recommande le Guide de voyage Ulysse: Fabuleuse Colombie.

Le guide Ulysse Fabuleuse Colombie vous convie à une véritable odyssée visuelle à travers les diverses régions de ce fascinant pays. Ce guide tout en couleurs et en photos magnifiques met en lumière ce que la Colombie a de mieux à offrir aux visiteurs. Tous ses principaux attraits y sont présentés et révélés par de splendides photographies, dans une mise en page des plus soignées.

Fabuleuse Colombie

Conclusion

Nous avons adoré la Colombie! Je vous conseille fortement ce voyage!

Les paysages sont magnifiques, les gens sont adorables, et en plus, c’est un pays très abordable, comme nous aimons!

Notre itinéraire en Colombie

Meilleures offres du mois

Laisser un commentaire

Lectures conseillées