70 000 points Marriott Bonvoy + 5X les points (Voyage & Essence)
Lounge VIP Luberon Marseille T1B 25

Ottawa approuve l’achat d’Air Transat par Air Canada

En bref

Après plusieurs mois de réflexion, le Gouvernement du Canada approuve l'achat d'Air Transat par Air Canada, notamment du fait de la COVID-19.

Ottawa approuve l'achat d'Air Transat par Air Canada

L’honorable Omar Alghabra – nouveau ministre des Transports – vient d’annoncer que le gouvernement du Canada a donné son accord à la transaction de rachat du groupe Transat A.T par Air Canada.

La pandémie de COVID-19 a été un facteur clé dans la prise de la décision définitive. Comme Transat A.T. l’a elle-même souligné en décembre 2020, l’incertitude actuelle jette un doute sur la capacité de l’entreprise à poursuivre son exploitation, car l’entreprise fait face à des difficultés financières importantes.

Gouvernement du Canada
Lounge VIP Luberon Marseille T1B 25

Le gouvernement du Canada précise les facteurs pris en compte pour approuver cette transaction:

  • le niveau de service
  • les répercussions plus larges sur la société et l’économie
  • la santé financière du secteur du transport aérien
  • la concurrence

Le gouvernement du Canada a pris acte des effets de la pandémie sur les services aériens dans leur ensemble et sur Transat A.T. en particulier. Il a estimé que l’acquisition proposée engendrera les résultats probables les meilleurs pour les travailleurs, pour les Canadiens désireux d’obtenir des services et des options de voyages d’agrément vers l’Europe, et pour les autres secteurs industriels du Canada qui dépendent du transport aérien, nommément le secteur aérospatial.

Gouvernement du Canada
Air Canada B777 300er

Les modalités

Le gouvernement du Canada pose certaines conditions suite à cette acquisition:

  • des mesures pour faciliter et encourager d’autres transporteurs aériens à reprendre les routes vers l’Europe dont Transat A.T. assurait le service;
  • le maintien du siège social de l’entreprise et de la marque Transat A.T. au Québec;
  • un engagement en matière d’emploi relativement au maintien de 1 500 employés dans le secteur d’activité du voyage d’agrément de la nouvelle entité;
  • l’engagement de faciliter l’entretien des aéronefs au Canada et de donner la priorité aux contrats passés au Québec pour ces services;
  • la mise en place d’un mécanisme de surveillance des prix;
  • l’établissement et le service de routes vers de nouvelles destinations dans les cinq premières années.

Étant donné les conséquences dévastatrices de la pandémie de COVID-19 sur l’industrie du transport aérien, l’acquisition proposée de Transat A.T. par Air Canada apportera une plus grande stabilité dans le marché canadien du transport aérien. Elle sera assortie de modalités strictes qui favoriseront la concurrence internationale et la connectivité, et protégeront les emplois. Nous avons confiance que ces mesures profiteront aux voyageurs et à l’industrie entière.

L'honorable Omar Alghabra

Un message sur les remboursements des clients

Dans son communiqué, le gouvernement du Canada en profite pour faire passer de nouveau un message aux transporteurs aériens, et particulièrement à Air Canada – futur propriétaire d’Air Transat – au sujet du remboursement des billets d’avions liés à la pandémie de COVID-19:

Le gouvernement du Canada sait que certains clients de Transat A.T. attendent toujours le remboursement de frais pour les vols annulés en raison de la pandémie de COVID-19. La question du remboursement est un enjeu essentiel des négociations avec les transporteurs aériens à l’égard de toute mesure d’aide, et le gouvernement du Canada continuera de prendre en compte les besoins des clients de Transat A.T.

Gouvernement du Canada
Air Canada A220 300 Montreal Siege

Ici, nous sommes dans une partie d’échecs qui s’éternise depuis maintenant près d’un an dont personne ne ressortira gagnant:

  • Les compagnies aériennes canadiennes n’ont pas remboursé leurs clients pour éviter de faire face à une crise de liquidités
  • Le Gouvernement du Canada ne souhaite visiblement pas soutenir financièrement le secteur aéronautique sans un accord sur les remboursements

Une impression d’un chien qui mord sa queue!

Tous les pays du G7 ont apporté un soutien conséquent à leurs compagnies aériennes, que ce soit par l’intermédiaire de prêts ou de subventions, ce qui a permis à nombre de ces compagnies de rembourser leurs clients. Le Canada, à cette heure, n’a pris aucune décision pour venir en aide aux compagnies aériennes.

Qui plus est en ajoutant des conditions parmi les plus strictes dans le monde – et dévastatrices pour l’industrie du voyage – notamment avec la quarantaine à l’hôtel qui se profile.

Air Canada B787 9 Rocheuses

Conclusion

On comprend donc que la pandémie de COVID-19 a été un facteur clé dans la prise de décision. Sans celle-ci, Ottawa se serait davantage inquiété de la réduction importante de la concurrence au pays.

Cela ouvre la voie à une éventuelle autre offre majeure qui se murmure: le rachat de Sunwing par WestJet. Et l’éventuelle formation d’un duopole qui aura certainement un effet négatif sur les tarifs des billets d’avion, couplé aux conséquences dévastatrices de la COVID-19 sur le secteur pour les prochaines années.

Mince lueur d’espoir du côté des vols transatlantiques: Air Transat dispose d’une flotte de 7 Airbus A321LR qui sont parfaitement adaptés pour la reprise des activités entre le Canada et l’Europe. Avec seulement 199 sièges au lieu des 300+ sièges des gros porteurs (voire 450 sièges de certains B777 d’Air Canada), ces appareils sont bien plus économiques à exploiter.

Pour les personnes qui s’intéressent au sujet, je vous invite à lire cet article en anglais.

Venez discuter de ce sujet dans le groupe facebook!

A321LR AirTransat MSN8755 02

Lectures conseillées