Jusqu'à 400 $ de remise en argent!
DSC01248

Introduction au “fuel dumping”

Lors de notre précédent article sur les alertes de vols à bas prix nous avions évoqué le “fuel dumping” comme une des sources de ces bons prix. Nous profitons de cet article pour en parler plus en détails.

Dans le monde aérien, le fuel dumping est une opération de délestage du carburant afin de pouvoir atterrir. Les avions doivent respecter certaines contraintes lors de l’atterrissage, notamment de poids. Quand un imprévu arrive, telle qu’une urgence médicale ou un problème mécanique et que le pilote décide de se poser il faut alors larguer du carburant pour respecter ces exigences.

La surcharge de carburant

Nous en parlons régulièrement, les compagnies facturent à leurs passagers des surcharges de carburant. Ce sont les fameuses taxes YQ (ou YR) du code utilisé dans le détail d’un tarif de billet. De nos jours, elle peuvent porter un nom plus générique: surcharge imposée par l’opérateur.

Voici un billet Paris-Montréal avec Air Canada. On remarque une ligne YQ qui s’èleve à 456 dollars sur 826 dollars, soit plus de la moitié du prix du billet!

lindt 2 e1523481346359
un exemple de surcharge de carburant

Les erreurs de prix et le fuel dumping

Certaines erreurs de prix que nous relayons dans notre groupe facebook proviennent d’un problème sur certains billets avec cette surcharge de carburant. La pratique qui permet de trouver ces erreurs est appellée fuel dumping. Le billet se retrouve “délesté” de ces taxes et donc on peut arriver à des prix très bas.

Les techniques pour trouver un fuel dumping

Comment se débarasser de ces taxes? Il y a deux grands moyens: les techniques du 1x et du 3x.

Le principe général est d’ajouter des segments de vol à un itinéraire pour faire disparaître les surcharges sur la totalité du billet. Pourquoi? Il n’y a pas de règle absolue, mais c’est une limitation des systèmes de réservations. Le fait de combiner plusieurs compagnies ou zones géographiques va provoquer la disparition des taxes.

Prenons l’exemple (fictif) du Paris-Montréal. L’itinéraire de base va être:

  • Montréal -Paris
  • Paris – Montréal

Dans le cas du 1x, vous ajoutez un segment au début:

  1. Detroit – Montréal
  2. Montréal -Paris
  3. Paris – Montréal

et dans celui du 3X ce segment se trouve à la fin:

  1. Montréal -Paris
  2. Paris – Montréal
  3. Montréal – Détroit

Le 3x est beaucoup plus pratique car dans le cas du 1X vous devez effectuer ce vol car sinon la compagnie va annuler le reste du ticket si vous ne vous présentez pas à l’aéroport. Dans le cas du 3X, le segment se trouvant à la fin du trajet, vous n’avez qu’à rentrer chez vous 🙂

On a pris des exemples d’itinéraires continus mais rien n’empêche, et c’est en fait souvent le cas, que le troisième segment soit entre deux aéroports qui n’ont rien à voir avec les deux premiers:

  1. Montréal -Paris
  2. Paris – Montréal
  3. Séoul – Shanghai

Oui c’est un itinéraire un peu spécial mais c’est avec ce genre de “routing”que les choses deviennent intéressantes.

Voici un exemple qui est intervenu la semaine dernière avec une alerte publiée sur notre groupe Facebook: Montréal – Bombay, Delhi, Dubai ou Tel Aviv pour seulement 370 $ CAD! Vous voyez que le troisième segment entre Christchurch et Wellington n’est pas vraiment relié à Montréal ou Tel Aviv…

momondo tlv

Conclusion: règles et précautions à suivre

Première règle: il faut un tarif dont les surcharges de carburant représentent une part non négligeable du total sinon l’intérêt disparaît. Certaines compagnies comme Japan Airlines qui ont baissé ces taxes ne sont plus de bonnes candidates pour le trajet principal.

Deuxième règle: c’est très difficile de trouver un bon fuel dumping car il n’y a pas de d’itinéraire pré-déterminé. Il n’y a pas d’outil facile pour en trouver. Cela requiert des recherches poussées.

Troisième règle: ne pas appeler la compagnie aérienne pour vérifier son billet ou le modifier! Vous risquez de voir votre billet annulé!

Quatrième règle: dans le cadre du 3X qui passe par votre aéroport de départ vous ne pourrez pas enregistrer de bagage. Car sinon ils vont se retrouver à la destination finale dans bien des cas…

Cinquième règle: si vous réservez un billet issu d’une erreur comme le Fuel Dumping, attendez la confirmation de la compagnie aérienne avec un numéro de billet définitif. Ne faites surtout pas d’autres réservations non annulables ou modifiables comme l’hôtel ou la réservation de voiture.

Laisser un commentaire

Lectures conseillées